[8 septembre 1597] À la criée

Aller en bas

[8 septembre 1597] À la criée Empty [8 septembre 1597] À la criée

Message par Hilde le Ven 4 Jan 2019 - 18:48

Matinée

Hilde reprit sa routine. Au levée, elle harnacha ses osiers sur son dos et marcha sur la route vers Bracktenn, comme à son habitude. Sa quiétude s'était rétablie. Ces derniers jours passés à méditer loin de la ville l'avait apaisé, bien malgré l'étrange visite des lieux. Il arrivait parfois que la communauté soit pris dans une tornade de visiteurs, comme si les gens se donnaient le mot. Ou plutôt comme s'ils en ressentaient le besoin en même temps. Un rythme, un souffle sous-jacent à la conscience. Un esprit saint, songea Hilde.

Elle posa son baggage sur le sol terreux de la ville. Une odeur de reste de fête flottait dans l'air, comme si un événement majeur avait eu lieu sans sa connaissance. Parfois Hilde se demande si elle pourrait rester en ville un jour saint pour voir comment ça se passe ici. À entendre les gens, la qualité des gens de dieu étaient variables. Et surtout laissait à désirer. Hilde aimait bien la simplicité de Mère Appolline. Nul besoin de prier dans d'autres églises. Son étale ouvert, Hilde s'assoya et entreprit de masser ses pieds en attendant les premières âmes charitables.
Hilde
Hilde
Religieuse

Messages : 106
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 33
Localisation : Garde-Prudence

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[8 septembre 1597] À la criée Empty Re: [8 septembre 1597] À la criée

Message par Thierry d'Anjou le Ven 4 Jan 2019 - 19:03

En quittant le port par de petites rues, Thierry avait ensuite bifurqué par le marché sous prétexte qu'il s'agissait d'un raccourci. En réalité, l'homme s'amusait à faire durer cette promenade un peu plus longtemps que prévu. La douce présence de Claire lui apportait un tel apaisement. Elle lui faisait la conversation, dans des termes simples mais qui lui paraissaient à la fois lucides et évidents. Son étonnante clairvoyance devait véritablement le don accordé par la cécité.

Ils s'aventuraient en ce moment au milieu des étals. lui l'observait essayer de sentir les odeurs pour comprendre ce qui l'entourait et deviner ce que vendaient les marchands. Sa main gauche serrait toujours cependant l'anse du panier de courses de la jeune fille et commençait à le peser. Il s'efforçait toutefois à ne rien en laisser paraitre.


"Tu sembles beaucoup aimer cet endroit."

Soudain, au détour d'un étal, le visage de Thierry se crispa. Il s'immobilisa au milieu du chemin, son bras se serrant instinctivement autour de celui de claire. Son teint blêmit. Non loin de là, installée au sol sur sa nasse se trouvait la religieuse en train de vendre ses paniers. Celle avec qui il avait eu un démêlé en présence de Tristan et de son gros amis infirme. Il fut tenté de faire demi-tour. Elle ne devait pas les voir. Autrement... Autrement, Claire pourrait entendre de sa bouche sa véritable nature. Elle en serait irrémédiablement déçue. Elle ne voudrait plus le voir. Son cœur se brisa à l'idée de perdre cette si belle âme de lumière qui l'apaisait. Il devait échapper à ce péril.

Retrouvant peu à peu son sang-froid, il évalua la situation : comment reculer sans éveiller un soupçon ? Il avait dit quelques minutes plus tôt la direction.
Thierry d'Anjou
Thierry d'Anjou
Prêtre

Messages : 378
Date d'inscription : 15/10/2018
Age : 46
Localisation : Brakteen

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[8 septembre 1597] À la criée Empty Re: [8 septembre 1597] À la criée

Message par Claire-Marie le Ven 4 Jan 2019 - 19:32

Claire-Marie sentait que Thierry ne l'amenait pas immédiatement à son foyer. Elle n'en dit rien, elle aussi n'avait pas envie de le quitter tout de suite. Ils passaient par le marché, elle pouvait le sentir à la nouvelle odeur d'épice qui avait remplacé celle du sel. Elle cherchait à deviner qui se trouvait là, puisque les marchands lui étaient désormais familiers. Au détour d'une allée, elle se demanda si Hilde était encore là.

Elle fut cependant distraite par Thierry.

- Oh oui, j'aime beaucoup ici. Je sens les couleurs dans cet endroit.

Elle sentit soudain le bras de Thierry se resserrer. Instinctivement, elle tourna la tête vers lui. Il semblait même ralentir. Claire fut déconcentrée et oublia de suivre les indications de Crépuscule. Elle buta alors dans un obstacle.

- Oh, je suis désolée, lança-t-elle, peu importe qui fut concerné.

Elle se baissa alors pour ramasser ce qu'elle avait fait tomber. Elle sentit alors la texture d'un osier qu'elle connaissait bien. En relevant le visage, elle crut reconnaître une présence familière.

- Soeur Hilde, est-ce vous ?
Claire-Marie
Claire-Marie
Esclave domestique

Messages : 163
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 18
Localisation : Duché de Bretagne

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[8 septembre 1597] À la criée Empty Re: [8 septembre 1597] À la criée

Message par Hilde le Sam 5 Jan 2019 - 19:05

Quelques paniers tombèrent près de Hilde et elle leva la tête. Hilde blêmit. Le visage du prêtre insolent égratigna presque ses iris, son coeur hoquetta d'angoisse. Que lui voulait-il encore? Quel besoin scabreux allait-il cracher sur elle? Hilde se força à inspirer. Puis elle entendit Claire-Marie.

— Est-ce... moi, oui, je... Oui, c'est bien moi, soeur Hilde, comm... ment vas-tu?

Hilde lançait des regards à Thierry tout en se forçant à garder l'oeil sur Claire-Marie. Le contraste sous son nez était incompréhensible. Que voulait-il avec cette jeune enfant? Hilde s'inquiéta, mais rien n'en paru. Elle remit son sabot et se leva debout, prête à reprendre le rôle d'une nonne au travail. Elle remarqua le chat qui semblait appartenir à Claire.

— Tu as trouvé un nouveau compagnon?

Elle ne précisa pas s'il s'agissait du chat ou du prêtre. Même en geste, son corps demeura interdit. Hilde replaça sa coiffe, cacha un peu mieux ses cheveux, laissant que son regard à détailler. Elle ne souriait pas cette fois, contrairement à son habitude. Le malaise de sentir ce prêtre tout prêt lui donnait la chair de poule.
Hilde
Hilde
Religieuse

Messages : 106
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 33
Localisation : Garde-Prudence

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[8 septembre 1597] À la criée Empty Re: [8 septembre 1597] À la criée

Message par Thierry d'Anjou le Sam 5 Jan 2019 - 19:31

Lorsque Claire lui parler de voir le monde et ses couleurs grâce aux odeurs, Thierry aurait aimé l'interroger plus longuement à ce sujet. Le phénomène l'intéressait et le fascinait. Comment un aveugle de naissance parvenait à s'imprimer une vision de la réalité ? Comment pouvait-il simplement imaginer, concevoir, des choses qu'il n'avait jamais pu connaitre ? Cela était un authentique mystère qu'il aurait apprécié d'explorer et de mieux comprendre.

Brusquement, à cause de son hébétude, la pauvre Claire perdit son équilibre et s'étala au sol. Cela le sortit de sa transe. Il voulut l'aider à se relever mais la jeune fille se redressait déjà, courageusement, en s'aidant d'un des paniers en osier. La scène lui arracha un sourire sincère. Elle était si forte, si volontaire. Son expression changea alors du tout au tout en entendant Claire interpeller al religieuse et dire son nom. Il blêmit en même temps que sa main lâcha le panier qui tomba au sol. Elles se connaissaient... Tout était perdu. Claire allait savoir qu'il... Elle ne voudrait alors plus le voir.

Le cœur battant à toute allure, le prêtre cherchait une solution, une idée, pour s'extirper de cette plus que mauvaise passe. Serait-ce là l'expression divine en réponse aux nombreux péchés qu'il ait pu comprendre ? eux jours plus tôt, le Ciel lui permettait d'enfin distinguer la lumière brillant d'une pureté immaculée au milieu d'une obscure nuit souillée par la haine et l’opprobre. Aujourd'hui, la foudre menaçait de la frapper. Pourquoi cette torture ? Pourquoi lui laisser entrevoir cette lumière d’innocence si c'était pour la lui reprendre presque aussitôt ? Ce Dieu d'amour ne serait véritablement que celui des tortures et du désespoir.

Une idée lui vint soudain : il devait se montrer avenant, bon et gentil. Montrer qu'il reconnaissait pas Hilde, celle-ci croirait peut-être se tromper de personne ou qu'il était d'une humeur l'ayant pousser à mal se comporter... C'était faible mais c'était tout ce qu'il possédait. D'un geste lent, hésitant, le prêtre plongea la main dans une poche de sa soutane et sortit une dizaine de pièces pour les lancer dans la timbale située près de Hilde. les écus résonnèrent bruyamment dedans.


"Voici pour vos bonnes œuvres ma Sœur" murmura t-il d'une voix qu'il essayait de maitriser de son mieux. "Que notre Seigneur soit avec vous, votre comunauté et tous ces bonnes âmes qui auront la chance de croiser votre route."
Thierry d'Anjou
Thierry d'Anjou
Prêtre

Messages : 378
Date d'inscription : 15/10/2018
Age : 46
Localisation : Brakteen

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[8 septembre 1597] À la criée Empty Re: [8 septembre 1597] À la criée

Message par Claire-Marie le Dim 6 Jan 2019 - 12:26

Claire est surprise d'entendre Hilde bredouiller et il semble aussi que le père Thierry a lâché son panier. Que se passe-t-il ? Elle a peut-être cassé un panier. Elle se sent soudain confuse.

- Je vais bien. Je n'ai rien cassé au moins ? Je suis désolée, je n'ai pas fait attention où j'allais.

Elle tapota sa robe, sentant qu'elle était pleine de poussière. Claire prit alors Crépuscule dans ses bras, au moment où Hilde lui posait la question.

- Oui, mais Crépuscule est avec moi depuis un moment, vous savez. C'est mon ancienne maîtresse qui l'avait dressé pour moi. Il me guide.

Elle caressa doucement le petit chat qui ronronnait de plaisir. Curieusement, c'était lui qui semblait le plus se rendre compte de la situation, allant d'Hilde à Thierry avec un regard félin averti. Claire sentait juste un froid et un silence glacial. Seulement, elle pensait que c'était de sa faute. Elle espérait ne pas avoir gâché le beau travail d'Hilde. Marthe n'avait pas tari d'éloge à propos de ses paniers.

Soudain, elle perçut les pièces tomber dans l'écuelle et le père Thierry bénir Hilde. Elle sourit, autant pour l'action que parce qu'elle comprenait maintenant ce que voulait dire ces mots. Elle s'en trouva rassurée et moins démunie. Elle se tourna vers le père Thierry avec une attitude reconnaissante, en espérant qu'il comprendrait pourquoi elle était désormais à son aise.
Claire-Marie
Claire-Marie
Esclave domestique

Messages : 163
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 18
Localisation : Duché de Bretagne

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[8 septembre 1597] À la criée Empty Re: [8 septembre 1597] À la criée

Message par Hilde le Dim 13 Jan 2019 - 16:13


Hilde n'était pas dupe. Les mielleries du père Thierry lui parurent trop forcé. Cherchait-il à excuser ses paroles antérieures, ou feignait-il réellement de ne pas la reconnaître? Son hypocrisie ne la surprenait pas.

— Décidément, père Thierry, vous êtes généreux ces derniers temps. Les bonnes âmes incluent celles en recherche de paix intérieure, aussi tourmentées puissent-elles nous sembler de l'extérieur. (Puis vers Claire-Marie) Non oh non, rien de détruit qui ne se répare pas. (Elle pris un panier pour en retresser une brodure]) Oh c'est le même chat? Tu l'as retrouvé? J'en suis bien heureuse. Ils ont bien voulu le garder chez les Monthoux? C'est toujours très utile, ces bêtes, pour chasser la vermine. Ta dame te traite toujours avec indulgence?
Hilde
Hilde
Religieuse

Messages : 106
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 33
Localisation : Garde-Prudence

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[8 septembre 1597] À la criée Empty Re: [8 septembre 1597] À la criée

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum