[11 septembre 1597] une enquête au marché

Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Blanche des Roses le Mar 5 Mar - 11:20

[11 septembre 1597] une enquête au marché Bastie12
Bastien Sicognac, 36 ans, intendant au lupanar

Dès son retour en ville, Bastien se dirigea vers le marché aux esclaves. Les lieux vibraient comme à l'accoutumée de vie. Sur les stands étaient exposés toute cette main-d’œuvre prêt à l'emploi que les marchands savaient si bien mettre en valeur. Son regard admirait en particulier les hommes forts et robustes. L'acquisition d'un de ces articles pourrait être un avantage au Lupanar. Il y réfléchissait de plus en plus. La petite Cassandre était servile et dévouée mais peu vaillante en raison de son jeune âge et de son sexe. Pour les quelques travaux de force, un mâle ne serait pas un luxe. Porter des caisses ou des meubles, cela n'entrait pas dans les fonctions de l'homme libre que Bastien était. Ces tâches étaient destinées aux esclaves. Il admira également quelques belles femmes et songea qu'il faudrait en racheter là aussi. Le mois dernier, deux prostituées étaient décédées du mal français. Une perte sèche pour le commerce qu'il allait falloir bien tôt remplacer.

Tout en étudiant avec conscience les articles Bastien circulait à travers les allées et interrogeait les gens sur la grande veille s'étant déroulé la veille. Naturellement, les gens parlaient ouvertement de l'événement. Il dut prendre sur lui quand on trait Blanche de sale pute vulgaire. Pour qui se prenaient-ils ? Blanche.. Ils ne la connaissaient ! Ils ignoraient qui elle était et les trésors de générosité qu'elle cachait en elle. Bastien, lui, ne les oublierait jamais. Elle l'avait protégé de Héra et surtout l'avait empêché de l'emmener dans ses nouveaux voyages. Pour elle, Bastien accepterait de se damner sans la moindre hésitation. Il fallait toutefois faire bonne figure et jouer à l'honnête citoyen lambda qui se nourrissait de rumeurs. Il entendit ensuite parler de l'intendant du seigneur de Frenn puis de la proposition de rachat d'un cardinal. Au travers des informations glanées, on le guida ainsi vers l'échoppe du sieur Greeglocks.

S'avançant avec bonhommie, Bastien s'y présenta :


"Excusez-moi, je cherche sieurs Greglocks, pour quelques renseignements."

Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 195
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Le Cent-Visages le Mar 5 Mar - 14:48

[11 septembre 1597] une enquête au marché Marcha10

M. Greeglocks
Marchand d'esclaves de la capitale depuis plus de vingt ans


Quand le négociant eut fini sa séance de vente de l'après-midi, il fit remporter les prises pas encore vendues dans leurs cellules. Lui-même rejoignit l'intérieur de sa boutique et dégusta un rafraîchissement qui eut la vertu d'apaiser sa gorge, toujours soumise à rude épreuve lors de ses démonstrations. Vanter les qualités de ses prisonniers n'était pas de tout repos.
Au-dehors, ses commis virent approcher un homme résolus à s'entretenir avec le commerçant. L'un des homme le salua et lui répondit :

-- Le sieur Greeglocks est bien ici, monsieur. Si vous voulez bien nous suivre ?

On accompagna Bastien à l'intérieur du magasin. Le groupe passa devant l'estrade à présent vidée, puis le long du couloir où, derrière des grilles, des esclaves à vendre s'entassaient. Enfin, on gagna le bureau du négociant. Mû par son réflexe commercial, le patron bondit aussitôt sur ses pattes pour venir saluer l'individu.

-- Bien le bonjour, Messire, engagea-t-il en tendant sa main à serrer. Qu'est-ce qui vous amène ?
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 684
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Blanche des Roses le Mar 5 Mar - 17:49

Bastien suivit les commis qui l'invitaient à entrer. En passant, son regard évaluait les marchandises disposées sur l'estrade et que l'on commençait à rentrer. De belles créatures. Il admira particulièrement une très jolie femme dont la courbure des reins et les formes généreuses de sa poitrine plairaient au goût des hommes. Elle possédait en plus un maintien impeccable qui fleurait bon une éducation soignée. Tout cela représenterait un excellent investissement. Le prix aussi le séduisait : douze mile rilchs. il se laisserait bien tenter. Qui plus est, en faisant cet achat, le commerçant serait certainement plus ouvert à bavarder.

A l'intérieur, Bastien passa devant les grilles derrière lesquelles étaient rangés les esclaves. Il ne leur accorda plus aucun regard. On ne détaillait pas la marchandise contenue dans une arrière-boutique. Si un client venait fouiller les cuisines ou la cave du Lupanar, il en serait fâché et n'hésiterait pas à le renvoyer en salle.


Quand Greekocks se présenta, Bastien et s’inclina poliment pour lui rendre sa salutation.

"Bonjour, monsieur, tout d'abord laissez-moi vous féliciter pour vitre négoce ! Votre commerce est fleurissant et la qualité des esclaves que vous proposez... On n'en regrette jamais l'investissement ! D'ailleurs, vous m'aviez vendu l'an dernier une petite servante : nous en jouissons toujours et elle nous apporte une satisfaction totale !"

Une fois les compliments d'usage servis, Bastien poursuivit :

"En me promenant, au hasard, je ne venais par pour cela, mais j'ai repéré une belle esclave sur votre estrade. Elle est absolument superbe ! Une telle stature, un tel physique... Elle plaira beaucoup aux clients. Nous avons eu le malheur de perdre deux filles récemment et, vous êtes marchand vous aussi, vous comprenez qu'il faut rapidement renouvelle la marchandise perdue."

Afin de préciser son choix, il ajouta :

"Il s'agit de celle à 12 000 rilchs, la rousse qui se tient si bien droite. Il me semble avoir vu un grain de beauté à l'épaule. Ce détail me plait beaucoup, d'ailleurs, les clients apprécient les particularités."

Bastien attendit à présent la réponse de son interlocuteur. Une fois la transaction effectué, il évoquerait la véritable raison de sa présence en donnant lieu de croire qu'il faisait la conversation.

Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 195
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Le Cent-Visages le Mar 5 Mar - 20:33

[11 septembre 1597] une enquête au marché Marcha10

M. Greeglocks
Marchand d'esclaves de la capitale depuis plus de vingt ans


-- Ah oui ! La toute jeunette ! se souvint le commerçant, doté d'une bonne mémoire, aidée par le fait qu'il vendait assez rarement tout de même des esclaves de l'âge de Cassandre. Vous me flattez ! Je suis heureux d'entendre des clients satisfaits.

Il écouta la demande qui suivit et s'en réjouit. Greeglocks fit appeler des commis et demanda d'aller chercher la rouquine. En attendant le retour de ses hommes avec la fille, il proposa à son client de s'asseoir. Des claquements au sol annoncèrent bientôt la venue des employés, qui entouraient une belle femme aux traits peinés et renfermés mais charmants. Elle était bien mise de sa personne et tentait de garder une contenance malgré la situation. Le patron sourit et reprit :

-- Quel excellent choix ! Je ne doute pas en effet qu'elle rencontrera un vif succès. Désirez-vous l'étudier davantage ?

D'un geste, il désigna la captive, comme une permission de l'inspecter autant que le client en jugerait bon. Greeglocks se réjouissait de cette prise, qui valait bien ses 12 000 rilchs. Ce Lupanar était fort riche pour débourses sans claquer des genoux une telle somme sur un simple coup de cœur en observant les esclaves en vente.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 684
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Blanche des Roses le Mar 5 Mar - 21:52

Bastien sourit l'homme, autant par souci de lui plaire que par satisfaction de ses capacités de bien savoir flatter. Il accepta la chaise avec plaisir, attendant tranquillement la venue de l'esclave, puis se releva quand celle-ci parut. Il s'avança vers la femme, tout aussi charmante de près que de loin, et commença un examen minutieux. Ses mains passèrent en premier sur sa chevelure, très soyeuse, et il nota avec soulagement qu'aucune vermine ne les habitait. Hors de question de ramener une marchandise vérolée qui risquerait de contaminer tout le Lupanar ! La peau était douce et plairait aux clients. Il toucha ensuite le ventre et les côtes. Elle n'était pas maigre, juste assez bien nourrie pour ne pas faire pitié mais ne pas paraitre une génisse bonne à engraisser. Il la força ensuite à ouvrir la bouche. A cet instant, les défauts apparurent enfin : les dents étaient gâtées et jaunes. Sans empathie pour la captive, Bastien arracha un des chicots qui branlait.

Prenant une mine déconvenue, Bastien se tourna vers Greeklocks et ouvrit la main pour lui montrer la dent gâtée. Il déclara d'une voix sévère :


"L'emballage est certes plus que joli mais celui-ci cache d'ennuyeux défauts. Cette fille a les dents pourries. Or, pour la tâche qui va lui être destinée, elle devra sourire, parler... Aucun client ne voudra d'elle avec ces affreux chicots ! Il va me falloir engager quelques frais pour la remettre en état."

Il reporta son attention vers la fille et fit une évaluation rapide des coûts.

"Cela va sans doute me couter 2000 rilchs, au moins. Je devrais vous demander de baisser son prix de vente à 9000 pour m'y retrouver. Néanmoins, nous sommes tous deux commerçants, n'est-ce pas ? Et puis, j'ai toujours été satisfait de vos service. Par conséquent, je vous fais une fleur : 11 000 rilchs ! Qu'en dites-vous ?"

Bastien observa avec distance le marchand, faisant déjà un geste de recul, comme pour montrer qu'il abandonnerait vite la transaction.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 195
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Le Cent-Visages le Mar 12 Mar - 22:22

[11 septembre 1597] une enquête au marché Marcha10

M. Greeglocks
Marchand d'esclaves de la capitale depuis plus de vingt ans


Le sourire accroché à sa face, les mains dans son dos, le marchand observa le tour d'inspection de son client autour de la rouquine. Il semblait satisfait... jusqu'à ce que Bastien ouvrît la bouche de la prisonnière qui retenait ses larmes et crispait les poings sous les gestes de l'homme. Greeglocks pesta très discrètement dans sa barbe aux interpellations de l'hôte quant aux dents malades de l'esclave. Il hocha machinalement la tête, non sans gêne, mais dut vite se rattraper pour concéder :

-- Oui, oui.... Oui en effet, je m'aperçois à présent de ce défaut qui avait apparemment échappé à mes commis.

Sa voix se faisait confuse pour glisser ce mensonge : il savait très bien de quoi il en retournait mais il était tout à fait pratique de dire simplement que ses employés se changeaient de l'inspection et sans doute quelquefois un peu trop vite. Aussitôt après cette première information, Greeglocks se permit d'ajouter :

-- Je vous la fais à 11 000, Messire, avec toutes mes excuses.

Un sourire tirant sur le rictus était revenu orner la face du commerçant et, dans un geste nerveux, il frotta ses mains toujours sans son dos. Il avança le menton et croisa le regard de Bastien, attendant qu'il dégaine la bourse pour son achat.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 684
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Blanche des Roses le Mar 12 Mar - 23:06

Bastien réprimait un sourire de satisfaction en découvrant l'assurance du commerçant qui se fissurait. Il se délectait toujours de ce moment où il parvenait à trouver la faille dans un argumentaire ou le défaut à une marchandise qui permettait de rediscuter les tarifs. L'art de la transaction était un jeu de guerre où seuls les plus forts dominaient. Parfois, quand son esprit subtil ne trouvait rien, il créait lui-même le manquement. Discrètement, sournoisement, il entaillait le bras d'une esclave ou faisait semblant d'extraire une dent prise d'une de ses poches. Bastien connaissait mille supercheries pour décrédibiliser la marchandise la plus parfaite et ruiner la réputation d'un marchand honnête.

D'un air affable, Bastien répondit d'un sourire faussement aimable :


"Cela sera parfait, monsieur ! Affaire conclue !"

Il sortit une bourse et la remit au marchand.

"Vous la ferez livrer au Lupanar ? Je n'ai point envie de m'encombrer d'elle. J'ai d'autres courses qui attendent."

Bastien se décida à présent à jouer la partie qui l'intéressait. Il sortit une nouvelle bourse et la montra au commerçant.

"Je suis prêt à vous offrir trois mille rilchs de plus si vous répondez à une question, monsieur. Pourriez-vous me donner le nom de l'homme ayant acheté les deux infirmes qui ont été vendus hier ? Un béquilleux et un garçon en fauteuil."

Afin de le décider, il offrit une petite bourse, contenant mille rilchs, destinée à encourager sa mémoire et sa coopération. Il savait l'homme cupide. Il ne passerait pas à côté de tout cet argent.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 195
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Le Cent-Visages le Mer 13 Mar - 12:23

[11 septembre 1597] une enquête au marché Marcha10

M. Greeglocks
Marchand d'esclaves de la capitale depuis plus de vingt ans


-- C'est parfait ! s'exclama le marchand en tendant à Bastien sa main à serrer.

D'un ample signe du bras, il indique à ses hommes de remporter la fille dans sa cellule en attendant de la faire emmener vers le Lupanar. Se retournant vers le client, Greeglocks écarquilla les yeux à sa nouvelle proposition.

-- Décidément ! Ces deux esclaves invalides, ils en intéressent du monde ! On les a acheté après des enchères musclées figurez-vous. Allez m'expliquer pourquoi !

Il hocha alors la tête et claqua sans ses mains à la proposition qu'il entendait :

-- Mais c'est une nouvelle transaction qui me convient tout à fait, Messire !

Il saisit la bourse tendue, l'empocha, et engagea :

-- Ah ça ! Je n'ai pas oublié cette vente et ne suis pas près d'omettre le nom d'un acquéreur si intriguant et original, pour mettre 34 000 rilchs dans une paire d'éclopés ! Il s'agit du cardinal Matthieu Cassin.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 684
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Blanche des Roses le Mer 13 Mar - 13:07

Une fois la transaction validée, Bastien ne se préoccupa plus de la fille. Il la reverra bien assez tôt au Lupanar. Elle n'avait que toute façon que peu d’intérêt à ses yeux, seulement le moyen d'engager une conversation vers le sujet qui le préoccupait réellement.

D'une voix amusée, il répondit avec légèreté :


"Je sais, je sais ! J'ai entendu les rumeurs en parcourant le marché. Ce l'a m'a naturellement intéressé. Des infirmes, c'est censé peu valoir, ainsi je suis fort curieux de les découvrir de moi-même et de constater quelle particularité ils peuvent avoir pour mériter un tel prix et de tels enjeux."

Tout en discutant, il remit une bourse de deux mille au marchand, le reste de l'argent promis, le remerciant en même temps de son information. En son for intérieur, la nouvelle le tracassait. Un cardinal. L'homme ayant acheté l'esclave que désirait tant était cardinal. La partie promettait d'être difficile et serrée. Mais aussi intéressante. Soutirer son bien à une telle personne, cela l'amusait beaucoup.

"J'ai entendu dire qu'ils avaient suivi aussi une femme. Sauriez-vous de qui il s'agit ?"

Des rumeurs se dégageaient l'image d'une harpie sermonnant avec mépris un home d'église, sans souci de bienpensante et des convenances. Qui était-elle ? Brusquement, il se souvint du procès. Parmi les témoins, une dame s'était prononcée en faveur des accusés. Une commerçante honnête, honorable, arrivée depuis peu en ville. Et si... ? Il se tenait lui loin de la scène, à distance comme tojours, mais entendait encore sa voix. Son esprit se souvenait aussi l'avoir entendu parler au prêtre, le frère de Blanche. Aurait-elle suivi le cardinal ? Et si pendant ce temps, elle avait réussi à les doubler et à emporter les esclaves ? Quelle farce ! Décidément, ces deux-là, tous les voulaient ! Il songea, en sortant de l'échoppe, à enquêter davantage sur les rumeurs et à suivre la trace de la femme et du cardinal. S'ils avaient été ensemble, accompagnés du duo infirme, ils formeraient un groupe largement reconnaissable pour avoir marqué la mémoire.

Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 195
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Le Cent-Visages le Mer 13 Mar - 13:17

[11 septembre 1597] une enquête au marché Marcha10

M. Greeglocks
Marchand d'esclaves de la capitale depuis plus de vingt ans


-- Mille merci, rassura le commerçant dont les doigts comptaient les sous nouvellement donnés, avant que des ranger avec le reste de la somme.

Il se redressa, croisa les mains et confirma les rumeurs d'un hochement de tête.

-- Tout cela est vrai, et je partage votre curiosité pour ce qui a pu donner autant de valeur à ces deux invalides, qui ont eu le mérite de me rapporter une somme rondelette. Il est vrai aussi que c'est une femme qui, sur un accord avec le cardinal, a emporté les esclaves. De ce que j'ai entendu depuis l'estrade, ce serait sa sœur et son prénom est Irène. Je n'ai guerre entendu son nom de famille ni rien de plus. Allez savoir ce que le religieux et cette femme ont pu passer comme accord au sujet des éclopés !
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 684
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Blanche des Roses le Mer 13 Mar - 16:08

Bastien écouta avec grand intérêt tous ces renseignements. Grâce au marchand, il n'aurait pas besoin de récolter le fruit des rumeurs. Ainsi cette femme dénommée Irène serait le frère du cardinal ? Prodigieux ! Irène... Sa bonne mémoire lui rappelait ce nom entendu au procès : Irène d'Aubeville. Elle s'était sans nul doute dépêché de mettre au point une stratégie avec son frère. Une sacrée adversaire que voilà ! Il se souvint de ses déclarations : elle était propriétaire de la nouvelle boutique la Rose d'Azul. Ainsi ce serait là qu'avaient échoué les esclaves. Il tenait le bon bout.

Afin de donner le change, il répondit d'un ton de bon aloi :


"C'est effectivement un spectacle des plus singuliers. Je savais les infirmes à la mode depuis l’avènement de notre bon souverain que cela puisse une telle excitation et faire monter aussi follement des enchères. Stupéfiant ! Sur ce, je vais prendre congé. Bien le bonsoir, monsieur, et merci votre la marchandise et votre conversion."

Sur ce, Bastien salua et quitta la boutique.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 195
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[11 septembre 1597] une enquête au marché Empty Re: [11 septembre 1597] une enquête au marché

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum