[12 Septembre 1597] La bibliothèque

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Mer 1 Mai - 23:39

12 Septembre 1597, début d'après-midi

Dès son retour à son domaine, Ulysse fit enfermer Jérémie dans sa bibliothèque avec ordre que personne n'y entre. Par précaution, il conserva avec lui la clé. Le noble se précipita dans sa chambre, fit le tour pour vérifier qu'aucun intrus ne s'y était glissé puis se déshabilla. Sa main tâta la sinistre marque. Il s'assit devant la coiffeuse et renversa une bonne couche de fard dessus. il l'étala profondément et chercha la bonne couleur correspondant à celle de sa peau.

Lorsque cette opération fut terminée, Ulysse refit le bandage autour de la marque recouverte de fard puis remit sa chemise, suivi de sa veste. Il se décida enfin à quitter sa chambre et retourna à la bibliothèque. A quoi s'occupait l'esclave en son absence ? Que ressentait-il ? Il aurait aimé le voir terrorisé mais avait senti en lui une révolte brûlante. il serait sans doute d'une froideur déconcertante.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 8:25

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


Il était encore essoufflé après le long trajet jusqu'au domaine de la défunte famille. Jérémie qui, d'ordinaire, n'éprouvait pas une empathie particulièrement prononcée envers des nobles, se sentit en l'occurrence comme visité par tous les spectres de ces gens que l'usurpateur avait tués. Durant le chemin, il était resté muré en lui-même, non sans s'appliquer à décortiquer les murs du château. En déplier les aspérités et le recoins pour trouver le moindre élément susceptible de le servir.
Ulysse le poussa dans la bibliothèque et l'y enferma. Jérémie eut un petit rire sec : il y avait plus désagréable comme prison. Son maître filait sans doute se tartiner à nouveau le bras et le dissimuler autant qu'il le pouvait. Mais tout cela serait bien vain : sa bouche n'aurait de cesse de publier la nouvelle lorsqu'il croiserait du monde et, si la muette se tirait de son procès, elle aussi ferait son affaire au Rottenberg.
En contemplant les rayonnages, les épaules de l'esclave se délestèrent d'un certain poids. Il eut même une ombre de sourire. Son visage était toujours bouffé par la douleur des coups, son nez éclaté agressé par les dards du sang en caillots. Cependant cette douleur faisait presque partie de lui à présent. Il supporterait difficilement d'autres coups toutefois. Sa tête commençait déjà à cogner.
Jérémie commença à arpenter la bibliothèque, inspecta les titres de tous des pauvres ouvrages chez un homme à peine capable de les lire. Sa rangée de doigts osseux effleurait les tranches, s'arrêtait ici et là, avant de saisir un texte avec lequel l'esclave alla s'installer. Adossé au mur, presque à l'aise, il ouvrit les Catilinaires de Cicéron et se plongea dans le flot de leur verve. L'entrée d'Ulysse lui fera à peine relever les yeux. Il l'ignorait souverainement.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 10:19

L'esclave était posé indifféremment contre un mur, un livre sur les genoux, le regard plongé vers les pages. Il était véritablement absorbé, transporté par sa lecture. Son ventre se noua. Comment était-ce possible ? Comment pouvait-il être si doué ? Pourquoi lui ? Sa tête se tourna vers le grand crucifix pendu entre deux rayonnages. Pourquoi, Seigneur ? Pourquoi lui et pas moi ? Est-ce une épreuve ? M'abandonnes-Tu finalement ? Ses mains se resserrèrent autour de la canne, l'esprit hanté par le doute. Il s'avança à pas lents vers Jérémie, la respiration sifflante. Il leva la canne. Ce serait si simple de lui briser le crâne. De le faire taire à jamais. De rayer sa misérable existence agaçante de cette terre.

Pourtant, pour la première fois, Ulysse ne céda pas à un mouvement d'humeur. Il écarta la canne et en reposa l’extrémité posée au sol. Pourquoi ? La question continuait à tourner. il voulait savoir. Il voulait des réponses. Le noble releva la canne et écarta avec violence l'ouvrage des mains de l'esclave puis la claqua contre les lames du parquet.

Pourquoi ?

Sa voix clamait avec agacement l'interrogation. Son regard foudroyait Jérémie, cette vermine qui le troublait, qui le hantait.

Où une créature comme toi a t-elle appris à lire et à s'instruire ? Comment ? Tu es... A ta peau, tes origines, tu ne peux être qu'un gueux, un paysan ! Depuis quand un paysan est-il instruit ? Est-ce... Est-ce une coutume d'Iswyliz ? Vous... Vous êtes donc tous éduqués ? Raconte-moi tout !
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 10:45

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


Jérémie poursuivait tranquillement sa lecture, laissant Ulysse aux prises avec les cruelles questions qu'il devinait sans mal. La canne au sol finit par indiquer son approche et le pommeau fit voler le livre hors des mains de l'esclave. Il eut envie de se lever pour aller le ramasser, mais l'homme le pressa de questions. Il récupérerait plus tard les Catilinaires, une fois qu'il en aurait fini avec l'importun. Jérémie leva sans honte son regard vers lui.

-- Tous instruits à Iswyliz ? Si seulement. (Un temps) Paysans, certes. Ma mère cependant savait lire et m'a transmis cela. Pour le reste, il semble que j'ai eu la chance d'avoir des dispositions particulières pour la mémoire et l'apprentissage rapide.

Il n'en dira pas davantage. Si l'homme n'était pas - trop - bête, il calculerait seul le reste : des lectures clandestines, des déductions, de permanentes recherches d'un esprit toujours affamé de savoir. Jérémie ne lui révélerait pas tout mais se plut à démontrer, à travers son regard fixe, qu'usurper un nom ne faisait pas tout si l'esprit ne suivait pas.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 11:07

Les mains serrées autour de sa canne, Ulysse guettait avec avidité les réponses qu’allait lui fournir l'esclave. Il devait savoir ! Dans ses révélations, peut-être recevrait-il enfin la clé pour compléter son masque ? Il voulut y croire. Son regard se tourna à nouveau vers le crucifix et il se signa. Cette épreuve... Cette épreuve était peut-être envoyée par Dieu pour lui apporter de nouveaux attributs. Il voulut y croire. De toutes ses forces.

Le regard de Jérémie le fixait avec dureté. Sans la moindre peur. Il imposait le rythme. Lui l'esclave tentait de dompter le maitre. Ulysse se rendait compte que cela fonctionnait. Les prédisposions que ce dernier possédait l'envoûtait. Il les désirait lui aussi. Il écouta ainsi ses réponses, les analysait et recoupait. Il laissait échapper malgré lui le fruit de ses réflexions à voix haute :

Une mère... Une mère qui t'a appris à lire. Alors la lecture... La lecture, pour être acquise doit être enseignée directement à la personne qui l'apprend. c'est ça... Alors cette petite, oui cette petite, dont j'écoutais les cours... Elle a pu apprendre grâce au précepteur qui l'écoutait et la corrigeait. Pas moi. moi, je me contentais de répéter dans ma tête les lettres, de comprendre les mécanismes des syllabes.

L'esprit d'Ulysse se perdait entre ses souvenirs et la réalité. Il se revoyait, à treize ans, à écouter les cours de la benjamine, à essayer de comprendre seul dont ces notons complexes qu'un pédagogue ne cessait de répéter à son élève. Il tressaillit soudain en entendant Jérémie évoquer avec fierté sa mémoire et son apprentissage. la colère le saisit. Il leva sa canne et frappa le visage de l'esclave.

Silence ! Tu te crois meilleur que moi, c'est ça ? Sache que j'ai étudié avec d'autres jeunes gens issus de la noblesse dans un pensionnat où était inscrit Ulysse dès sa naissance ! J'ai prétendu avoir une mauvaise vision pour cacher mon handicap, que mes yeux se faisaient mal quand je lisais ! J'ai appris chaque cours, chaque livre qu'on lisait par ma seule mémoire ! Que penses-tu ça, misérable ? Je vaux au moins autant que toi ! No, je te suis supérieur ! Moi, j'ai toujours eu à me débrouiller seul, à triompher seul ! Toi, d'où tiens-tu la base de tes si grands savoirs ? De ta mère ! Tu es faible ! Faible !

Le visage déformé par la haine, le noble cracha au visage de Jérémie. ses mains serraient toujours le pommeau de sa canne, ulcéré.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 11:15

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


En le voyant se signer devant le crucifix, Jérémie se posa une nouvelle fois les questions qui l'avaient déjà hanté plut tôt : était-il une erreur dans le système et devant-il, à la manière de ce Christ pendu au bois de son supplice, se résigner à un ordre transcendant ? Ou bien était-il en droit de disposer de ce savoir ? S'il était dans l'interdit, que Dieu l'empêche.
Il écouta en silence l'autre qui déblatérait. Jérémie ne rentrera pas dans son jeu stupide de comparaisons et ne répondra absolument rien. Qu'Ulysse reste seul avec ses questions.
Un nouveau coup de canne lui fit ployer la tête et pousser un cri étouffé. L'esclave mit quelques instants à retrouver sa contenance, à lutter contre son crâne qui le faisait de plus en plus souffrir. Il releva vers l'usurpateur ses yeux fiévreux mais qui ne perdaient rien de leur force.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 11:44

Cet esclave continuait à le fixer, en silence, à imposer son rythme. les mains serrées autour du pommeau de sa canne, Ulysse laissa échapper des râles de bête sauvage. Pourquoi ? pourquoi n'arrivait-il pas à le briser ? A ce stade, tous ceux déjà passés entre ses mains tremblaient et se jetaient à terre. Ils imploraient sa clémence, le suppliaient... Pourquoi ? L’interrogation le hantait toujours.

Reculant de plusieurs pas, Ulysse buta contre le secrétaire. Que faire ? Comment le soumettre ? Comment l'utiliser au mieux ? Et si.. ? Et s'il lui demandait de lui montrer ce qu'il ne savait pas ? N'était-il pas son maître ? Il commandait, l'esclave exécutait !

D'une voix impérieuse, il ordonna :

Apprends-moi à lire !
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 12:30

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


L'esclave haussa un sourcil. Un éclat amusé sabra ses pupilles charbonneuses. L'instruire ? Situation cocasse qui se dessinait, et pourrait s'avérer distrayante. Il deviendrait le maître. Jérémie fut tenté d'employer volontairement des méthodes inefficaces ou qui ralentiraient l'apprentissage. Puis tout bien réfléchi, il opta pour l'honnêteté que réclamait la noble mission de la pédagogie. De toute façon le Rottenberg serait vite plongé dans les ennuis jusqu'au cou : il pouvait bien en attendant recevoir quelques leçons. Connaissant du reste son impulsivité, l'esclave craignit un nouveau coup de colère et d'énièmes bastonnades s'il prenait conscience de ne pas progresser.
Froid et sérieux, Jérémie engagea ce qui lui sembla être le premier constat à avoir en tête :

-- Vous pouvez avoir écouté des leçons, retenu des mots, cela ne rime à rien si vous n'avez pas les fondations.

Il se retint de dire qu'un tel apprentissage pouvait convenir à quelques esprits particulièrement affûtés. Ce qui ne semblait pas le cas d'Ulysse. La méthode la plus égalitaire restait celle du brique à brique, syllabe à syllabe, plutôt que de bricoler au petit bonheur la chance la lecture de mots à partir d'autres mots observés dans la globalité sans connaître leur squelette.

-- Votre méthode actuelle revient à tenter de bâtir vos monuments en ayant observé de loin d'autres constructions. Vous devez revenir aux opérations primordiales : à la solidité de chaque mur, à la connaissance des formes de chaque brique et de leur assemblage. Il s'agit donc de rattraper ce qui a été perdu. Je dois voir quelles briques vous sont particulièrement obscures.

Il se leva pour aller ramasser l'ouvrage ayant volé plus tôt. Jérémie choisit une page, et sur cette page un paragraphe. Il tendit le volume à Ulysse et pointa l'endroit :

-- Lisez.

Jérémie devait se rendre compte des sons qui posaient particulièrement problème.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 13:15

Ulysse réfréna la colère qui étouffait toujours son âme pour écouter les conseils que lui prodiguaient l'esclave. Il ne comprenait pas le sens de ces paroles qui se cachaient derrière les mots. Tout cela restait inaccessible. Il maudit cette infériorité si frustrante et ironique. Lui qui avait atteint les plus hauts niveaux de la société se retrouvait acculé par un être du plus bas échelon.

Désireux de progresser, de combler enfin ses terribles lacunes, le noble se força à oublier ces sentiments et accepta de se plier à ces ordres. La vengeance viendrait ensuite. Il saisit sans délicatesse le livre tendu Ses yeux se posèrent sur un passage. il fixa une phrase, au hasard, et tenta de la décrypter. Les syllabes s’emmêlaient encore dans son esprit. Il les compta, une à une, les décomposa, puis énonça à voix haute la phrase d'une voix lente et malhabile, butant sur chaque syllabe.

Humilié, il marmonna :

C'est bon ? t'en as assez ?
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 14:01

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


Il s'était senti humilié par la très embourbée lecture à haute voix. Mais étrangement Jérémie n'y prenait plus aucun plaisir, déjà intéressé par sa seule tâche d’enseignement et ce qu'elle lui apportait à lui, bien plus qu'à son salaud d'élève. Celui-ci existait d'ailleurs à peine, devenu son outil. Il hocha donc la tête avec sobriété et compléta :

-- J'en ai assez pour apercevoir les lacunes et les points à travailler tout particulièrement.

Presque toutes les syllabes étaient à revoir. Et il ne parlait même pas des diphtongues, triphtongues et affriquées, ou encore des liaisons. Ulysse disparut totalement de son champ de pensée et, levant les yeux au plafond, il commença à imaginer l'ordre des leçons qui seraient à donner. Syllabe par syllabe, il s'agirait de reprendre leurs prononciations et les variantes de celles-ci selon les autres groupes de lettres qui les entouraient. Il marmonna, quasi absent :

-- Laissez-moi une ou deux heures pour ordonner les éléments à étudier.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 15:30

Les mains serrées autour du pommeau de sa canne, Ulysse étouffait. L'humiliation devant cet esclave, toujours prisonnier de son statut misérable, face à lui qui avait su si habilement se libérer des chaînes l’irritait. Il ferma les yeux, s'obligeant au calme. Il allait apprendre. Grâce à cet instrument, il saurait enfin. Le noble rouvrit les yeux et se tourna vers le crucifix. Les mains jointes, la tête courbée, Ulysse pria longuement et implora Dieu de lui prêter force.

Lorsque Jérémie énonça sa décision, Ulysse ne répondit pas. Il tourna les talons, indifférent, et quitta la pièce. Derrière lui, les portes se refermèrent et la clé s'entendit dans la serrure.

Pendant que Jérémie œuvrera dans al bibliothèque; le noble se dirigera vers les arènes, découvrant son carnage d'au matin et que ses esclaves robustes étaient tous décédés, en train de se décomposer au mur. Il s’entraînera ainsi seul à l'épée, usant de mannequins ou effectuant des figures apprises lors de ses cours d'escrime. Sur ce point de son éducation nobiliaire, l'usurpateur se révélait un expert dans la science des armes.

Par la fenêtre de la bibliothèque, Jérémie pourra entendre de temps à autre ses cris et, s'il s'avance à la fenêtre, voir le spectacle.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 16:37

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


Jérémie lui tourna le dos. Il pouvait bien prier. Le Seigneur lui pardonnerait sans doute encore moins qu'à lui de s'être extrait de sa condition, vus les moyens employés. L'esclave resta dans cette position, bras croisés, jusqu'au départ d'Ulysse. Alors il fonça vers du papier et de l'encre pour commencer à organiser ses idées. Il en profita aussi pour rédiger, sur un très petit morceau de papier, un message qu'il espérait remettre à un allié à la première occasion. En attendant, le papier resterait plié et caché dans un revers de son vieux pantalon.
Quand il se remit à ses écrits pédagogiques, des cris et des claquements d'armes attirèrent son attention. Il se leva, rejoignit la fenêtre et avança assez pour voir. Aussitôt, il détourna le regard dans un geste su brusque qu'il faillit se cogner. Jérémie vomit sa bile au sol et s'écroula le long du mur. Il haletait, griffait le sol, secouait nerveusement la tête comme pour chasser ce qu'il venait d'apercevoir. Ces charognes d'esclaves suspendues. Ce sang en effusions et le rire de diable d'Ulysse qui s'amusait.
Le fils Torrès martela le plancher. Non. Non il ne méritait pas qu'il se casse la tête une seconde de plus pour lui. Recroquevillé, le front de Jérémie épousa le sol et il resta ainsi, tétanisé, il ne sut combien de temps.
La colère monta insidieusement en lui. Il se releva. Devait l'expulser. Il envoya valdinguer au bout de la pièce le livre et les feuillets sur lesquels il travaillait et arpenta les rayonnages avec rage. Sa main saisit au hasard un volume - Le Manuel d’Épictète - où il plongea les yeux d'abord par pur esprit de diversion.
Le sens commun finit par lui revenir : si l'odieux revenait et le découvrait occupé à autre chose qu'à sa besogne, c'en serait fini de lui. Il soupira, reposa l'ouvrage de philosophie et alla ramasser celui qu'il avait jeté. Enfin il se rassit pour achever ses planifications. En guise de consolation, Jérémie se répéta que le châtiment d'Ulysse arriverait bientôt.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 16:58

Après un bon entrainement à l'épée, comme à l'accoutumée, Ulysse se sentit enfin apaisé. Il ne songea plus du tout de suite à Jérémie. Il s'arrêta dans la salle à manger et commanda une collation. L'esclave qui le lui apporta trébucha quatre ou cinq fois sur sa canne avant que le maître ne daigne laisser le servir.

Après toutes ces bonnes pâtisseries englouties, le noble se promena dans les couloirs de l'hôtel particulier. Son œil distrait observait les peintures des ancêtres des Rottenberg. Il se rappelait des moindres détails évoquait par cette vieille chouette de grand-mère qui lui donnait des coups de canne sur les doigts. La seule de la famille à ne pas apprécier les esclaves. Le père Rottenberg - son ex-maître, la grondait souvent et lui demandait de traiter leurs esclaves comme des personnes, certes inférieures, mais humaines. Un instant, Ulysse songea à cet homme qui se montrait toujours d'une générosité désintéressée. Qu'en pensait-il de là-haut ? Regrettait-il sa naïveté ? Ulysse se rappela ensuite de la visite d'une autre famille de noble, au début de son arrivée au château, infligée d'un infirme horrible. Il ne se souvenait pas avoir déjà vu un enfant plus laid que celui-là. Le duc de Rottenberg n'avait pourtant exprimé aucun dégoût, avait souvent embrassé le garçon et invité le véritable Ulysse à jouer avec lui. Ulysse releva la tête vers un tableau qui montrait justement le duc. Quel curieux personnage il avait été !

Après toutes ces pérégrinations, à la fois dans les couloirs et ses pensées Ulysse se rappela de son nouveau esclave laissé dans la bibliothèque. L'après-midi touchait à terme quand le noble revint trouver Jérémie. Derrière lui, il referma par prudence la porte.

D'une voix autoritaire, il commanda :

As-tu fini ?
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 17:18

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


La journée s'étirait dans le silence. Jérémie eut vite fait d'achever ses plans et retourna à ses lectures en attendant l'homme. Celui-ci le trouverait donc à plat ventre sur un tapis, plongé dans L'Âne d'or d'Apulée à son retour dans la bibliothèque. Au claquement de sa canne, Jérémie se retourna, se redressa et répondit froidement :

-- Oui.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 17:26

Ulysse jaugea avec agacement l'esclave affalé, qui lisait si paisiblement au sol. Quand pourrait-il avoir la même aisance. Serrant de ses mains autour du pommeau de canne, il la fit claquer au sol puis s'exclama :

Eh bien, apprends-moi !
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 17:45

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


D'un signe de tête, Jérémie l'invita à s'asseoir. Il précisera :

-- L'impatience ne vous aidera pas. Cela va prendre du temps, de l'apprentissage chaque jour et de l'entraînement après mémorisation des règles.

Il lui tend les premières feuilles qu'il a rédigées. Celles-ci font le point sur les sons les plus fréquents impliquant des voyelles et leurs variantes de prononciation selon leur place dans le mot. Jérémie signalait aussi des homophonies et erreurs les plus fréquentes. Puis il avait lui-même écrit des listes de mots et extraits de vers -- pour le moment faciles -- dont il se souvenait afin que l'autre répète et s'entraîne.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 17:51

Ulysse grogna devant cette remarque. Il auarait voulu maitriser ce savoir si vite.

Combien de temps ?

Malgré l'envie qui le démangeait d'écraser sa canne sur le crâne de cet insupportable esclave, Ulysse accepta d'obéir docilement. Il s'intalla au secrétaire, consulta les divers feuillets et s'appliqua à analyser un à un chacune des syllabes décrites, à entendre les sons que chacune formait. Il les étudiait avec minutie et lenteur, s'efforçant enregistrer ces informations dans son crâne. Il tenta ensuite de lire cette liste de mots et vers censés être faciles mais continuait à buter dessus. Il reportait son attention vers les règles, recherchait la syllabe correspondante puis revenait vers le mot à prononcer.

Peu à peu,l' exercice l'épuisa. Une tempête semblait gronder sous son crâne. Il se força à continuer. Il devait comprendre. Il devait asvoir.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 18:02

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


-- Entre quelques semaines et une année, selon le talent, l'assiduité et les efforts qui y sont mis.

Il l'observa suivre les premiers documents et de dépatouiller avec les phrases et les exemples. Jérémie prit sa tête dans sa main et songea à bien d'autres choses. Sa si agréable discussion de la veille avec Nogo et Siloé-Sémélé, l'espoir qu'ils avaient su faire renaître en lui, puis son brusque affrontement avec cet imbécile de Monthoux qui l'avait battu puis donné à revendre... Et cette femme muette en prison, qui semblait en effet habitée par quelque don que Jérémie ne comprenait pas - pas rationnellement, du moins. Quel motif tisseraient tous ces fils. Combien de temps enfin allait durer cette ridicule comédie auprès d'Ulysse ? Quand pourrait-il donner les renseignements qu'il avait écrits ?
Il n'avait du reste rien mangé depuis la veille et commençait à avoir très faim.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 18:12

Ulysse accueillit le pronostic comme le couperet d'une lame qui trancherait la tête d'un condamné. Il exulta :

Un an ? UN an ? Une putain d'année ? Réduis les délais ! Je suis certain que tu peux ! T'es intelligent, t'es érudit, pas vrai ? Alors fais-le !

Pris dans un mouvement d'humeur, il reprit sa canne et l'assena dans le dos de l'esclave.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 18:32

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


-- Votre langage, reprit Jérémie, quelque peu moqueur. Quant à la durée, cela ne dépend que de vous. Je fournis les documents. Les compulser et vous entraîner vous appartiennent. Je vous ai écrit là de quoi travailler déjà largement une semaine.

Quand un nouveau coup vint le briser, Jérémie cracha un râle de douleur et s'effondra sur la table. D'un geste rageur, il repoussa son siège, se leva et partit se terrer au fond de la bibliothèque avec le roman qu'il lisait.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 18:53

Ulysse étouffait devant l'insolence que ce méprisable se permettait. Sa main resserrait fort le pommeau de sa canne. Comme il aimerait le briser ! Le rouer de coups ! Sentir sa vie s'effilocher sous ses doigts ! Mais il ne pouvait pas.  Il dépendait de lui. Lui, le maitre dépendait d'un esclave. La frustration était telle que le noble choisit de bouder lui aussi. Il quitta la bibliothèque, claquant la porte dans un grand fracas, mais n'oublia pas de refermer à clé.

Le temps s'écoula. Inexorablement. Puis, dans la soirée, la porte se rouvrit.


[12 Septembre 1597] La bibliothèque Willia10

William Wagner, 28 ans, domestique


Depuis quelques semaines, date à laquelle le maître était revenu des colonies, William servait dans cet hôtel particulier. Tous les anciens domestiques de la famille Rottenberg avaient été licencié peu après l'incendie tragique survenu dans leur château. Une volonté d'oublier le passé ? William préféra ne pas se poser de questions. Il savait cependant qu'il détestait ce maudit Ulysse de Rottenberg, tout puissant héritier pouvait-il être ! Ses collègues se moquaient de ses manières et ses excès. Du moment qu'ils avaient une bonne place, leur conscience s'éteignait. Certains disaient que de toute façon, ces êtres n'étaient que des esclaves, des marchandises, que les maltraiter n'était en aucun cas un crime.

William ne pouvait penser ainsi. Régulièrement, il volait dans le garde-manger et offrait un peu de nourriture aux esclaves qu'ils arrivaient à croiser. A chaque mort, ce qui arrivait sans cesse, son cœur se serrait. Il aurait voulu courir à la prévôté dénoncer son maître pour ces traitements inhumains mas à quoi bon ? Un maître avait tout autorité sur un esclave. il ne serait pas entendu et risquerait ensuite de perdre sa place. Ou pire.

Dans l'après-midi, Ulysse avait ramené un nouvel esclave mais chose étrange l'avait enfermé dans la bibliothèque. William avait attendu et rassemblé en catimini des affaires. Quand le noble partit se retirer dans sa chambre, il alla ouvrir et s'infiltrer dans ce lieu désormais interdit. Dans la pièce, à sa surprise, se tenait dans un coin un jeune homme de son âge, ou presque qui lisait. il ne l'entendit pas approcher. William sortit la charcuterie de ses poches et approcha.

D'une petite voix timide, il prit la parole :

Tu n'as pas faim ?
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Jeu 2 Mai - 21:23

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


Jérémie accueillit avec satisfaction le départ de l'usurpateur. Il reprit sa lecture, non sans se masser régulièrement le dos et toussoter. Son corps brisé allait avoir besoin de repos. Qu'Ulysse file, bon débarras ! Il ricana à son souvenir : ses études allaient être un long chemin s'il boudait comme un gamin et piquait ces crises chaque jour.

Un peu plus tard, l'esclave sursauta quand un tour de clé résonna et qu'un homme autre que le maître l'approcha dans la bibliothèque. Celui-ci semblait aimable et lui apportait même à manger. Jérémie ne cacha pas sa faim et se jeta sur la charcuterie. Après quelques bouchées, il retrouva contenance, observa l'homme avec un sourire sincère et répondit :

-- En effet j'avais bien faim. Merci beaucoup Monsieur. (Un temps) Je m'appelle Jérémie.

D'un léger haussement de menton, il l'invita à se présenter à son tour.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 2 Mai - 21:36

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Willia11
William Wagner, 28 ans, domestique

William sourit d'apercevoir ce pauvre esclave se rassasier enfin. Depuis combien de temps n'avait-il pas mangé ? Tous ces nobles se disaient bons chrétiens mais aucun ne respectaient en pratique les règles de charité et de partage. Il s'éloigna puis s'avança vers un mur, le tapota et les pierres pivotèrent pour laisser apparaitre une petite cache dans laquelle attendait un pichet d'eau. Il le prit et l'amena à son camarade, qui disait se nommer Jérémie, et le posa devant lui.

Enchanté, Jérémie. moi, c'est William. William Wagner. Je suis domestique au service du maître. il a été... attends !

L'homme s'éloigna à nouveau et actionna un autre panneau du mur qui révéla une seconde cachette dans laquelle il dissimulait cette fois des baumes et de quoi bander. Il prit le matériel nécessaire et revint pour nettoyer le visage de Jérémie puis appliquer un onguent cicatrisant.

Ne bouge pas. Ca va te faire du bien. enfin, j'espère. La plupart du temps, il laisse pas souvent les esclaves récupérer de mes soins.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Le Cent-Visages le Mar 7 Mai - 15:56

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Jzorzo11


Jérémie Torrès, esclave, 19 ans


Toujours assis contre un mur, son livre pendant entre les jambes, Jérémie observa avec étonnement le manège de lu domestique. Des cachettes que les gens de service connaissaient, mais pas Ulysse : très intéressant. Ses pupilles suivirent le trajet du pichet d'eau et des onguents amenés vers lui. Il garda quelques instants la bouche entrouverte, presque vide de souffle, sous le coup de ce qu'il découvrait. L'esclave retrouva enfin contenance et répondit :

-- Enchanté, messire Wagner. Je...

Il s'interrompit quand l'employé lui pansa précautionneusement le nez, le coin des lèvres et les autres endroits où le maître venait de le blesser. Un voile d'émotion gonfla les yeux de Jérémie.

-- Merci encore. Puisse Dieu vous rendre tout cela. (Un temps, puis au sujet des esclaves ne survivant pas bien longtemps aux traitements du Rottenberg) J'ai eu l'occasion d'observer cela par la fenêtre, oui.

L'horrible spectacle lui revenait en mémoire et ne lui donna que plus encore envie de tenir sa promesse : salir Ulysse et faire éclater la vérité auprès de tous les gens qu'il allait croiser à partir de maintenant. Fort de cette décision, Jérémie reprit d'un ton comme un sabre, coupant et décidé :

-- Désormais cependant, je crois savoir pourquoi il se comporte ainsi. Il est le mieux placé pour nous redouter, nous ses esclaves, car il sait mieux que quiconque ce dont nous sommes capables.

Il guetta la réaction de William, dont il ne manquait pas d'aiguillonner la curiosité.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Ulysse de Rottenberg le Mar 7 Mai - 18:11

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Willia11
William Wagner, 28 ans, domestique

William s'amusa de cette réaction de surprise qu'il lisait sur le visage de l'esclave devant toutes ces cachettes que ses doigts faisaient apparaitre. Il s'appliqua en même temps à passer du baume sur toutes ses plaies. Celles de son visage le préoccupaient particulièrement. Il imagina sans mal le maître avoir voulu lui fracasser le crâne de sa maudite canne. Quel monstre !

Surpris de toutes ces cachettes ? Eh eh ! Personne d'autre que moi ne les connait. Enfin, je crois. Après le terrible incendie, le personnel entier des Rottenberg a été congédié. Une nouvelle équipe n'a été embauché qu'un an plus tôt, quand le maître est revenu des colonies. Je ne crois pas que mes collègues les connaissent. Moi je les sais car ma mère travaillait ici autrefois et je jouais parfois avec les enfants de la famille. Ils ont eu du plaisir à me montrer ces secrets. De ce que je me souviens, de ce qu'ai vu qu'il restait dans certaines cachette, je crois que les Rottenberg étaient des huguenots. ils avaient donc besoin de beaucoup de se dissimuler. Mais ils étaient si gentils, si généreux... Tu sais, j'ai connu le maître, Ulysse, à cette époque. il était si gentil, si tendre... C'est terrible que cette tragédie a fait de lui. Le pauvre.. Malgré ses actes, j'ai quand même pitié de lui.

William baissa la tête tout en continuant à soigner les plaies de Jérémie. Son esprit songeait à cette période de sa vie heureuse, à cet Ulysse si doux, si attentionné... Il ne souciait que peu de leurs différences de classe. Il nourrit une fois de plus rancune envers Dieu pour avoir laissé ce si bon garçon se laisser corrompre dans ce drame affreux. Perdu dans ses pensées, il ne percuta pas tout de suite aux paroles de Jérémie. Il releva la tête puis réfléchit à ce qui venait d'être dit. Le sens lui échappait encore.

Il sait mieux que quiconque ce que les esclaves sont capables.. pourquoi ? Qu'a t-il de spécial ? Hum.. Ulysse, quand il était enfant aimait à jouer avec les esclaves, je m'en souviens. Son père le grondait d'ailleurs. Il lui disait que même s'il fallait bien les traiter, il ne fallait pas non plus être trop proches. Il aurai ainsi vu des choses qui l'ont terrifié dans ces rencontres ? C'est ce que tu penses ?
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg

Messages : 65
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[12 Septembre 1597] La bibliothèque Empty Re: [12 Septembre 1597] La bibliothèque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum