La librairie Bellanger

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

La librairie Bellanger - Page 2 Empty Re: La librairie Bellanger

Message par Thierry d'Anjou le Mer 2 Jan - 16:55

8 Septembre 1597, dans l'après-midi :

Depuis qu'il avait laissé Claire devant les grilles du domaine des Wollenbach, Thierry ne s'épargnait pas. Il parcourait toute la ville et rendait visite à chaque librairie. Pour le moment, ses recherches demeuraient infructueuses. Il ne lui restait plus qu'une seule boutique. Il l'avait laissé de côté, pru désireux d'y retourner à présent que son fils n'y serait plus jamais.
En poussant la porte de l'échoppe, le regard de Thierry se promena de rayonnages en rayonnages et chercha à apercevoir la silhouette fragile et pourtant solide de son fils qui se mouvait dans la salle, accroché au chariot de livres. Chaque semaine, il venait ici rien que pour l'observer en silence et sentir son cœur se gonfler de fierté devant la vaillance et la persévérance de son garçon face à cette infirmité qui ralentissait ses mouvements.

Le prêtre s'avança et contempla quelques ouvrages exposés en arborant un masque impénétrable pour recouvrir la grimace sceptique que les titres proposés faisaient naitre. Tous ces livres autorisés par les autorisés, recommandées par l'Académie... Cette librairie n'était qu'un relais du pouvoir muselant la population et l'empêchant de réfléchir aux sujets les plus sensibles. Les livres les plus intéressants étaient ceux interdits, bien sur, même s'ils pouvaient être difficiles à obtenir. Par chance, il avait récemment découvert un relieur, un certain Paul Meunier qui réussissait à lui en fournir des ouvrages des plus instructifs.

Thierry marcha d'un le comptoir et s'adressa vivement au père Bellanger en réprimant les remarques cyniques qui lui venaient pour son comportement abject envers leur fils commun.


"Bonjour monsieur, j'ai entendu parler d'un esclave des Monthoux qui auraient eu des propos sur des ouvrages hérétiques. J'aimerai le retrouver, savoir de quoi il parlait aussi, afin de l'éduquer, de lui rappeler sa place et les vraies opinions à connaitre."

"Ah oui ! Vous parlez de cette affaire. Je n'ai pas bien entendu à ce moment-là, c'était... c'était mon apprenti qui s'est occupé de lui et s'est laissé manipuler. Quel idiot, celui-là ! Un gibier de potence ! Mais quand le maitre de l'esclave s'est présenté, l'apprenti a coassé avec ferveur ses paroles. Il avait parlé d'Aristophane et d'Aristarque. Vraiment.... J'en suis confus ! Si j'avais entendu à ce moment-là, je l'aurai battu pour apprendre !"

Le mépris du libraire pour son fils irrita Thierry qui du prendre sur lui pour ne pas répartir. Il répondit toutefois d'une voix glaciale :

"Je vois, je vois. Je vais prendre les dispositions qui s'imposent alors."

Sur ces paroles, le prêtre se retourna sans un remerciement, sans un au revoir. Son esprit songeait à l'esclave nommé Jérémie, à ces auteurs cités, des auteurs bien interdits mais profondément instructifs. C'était un personnage réellement intéressant : un esclave qui osait s'affranchir de ses maîtres, de rassembler visiblement des informations, qui devait continuer à s'instruire. Assurément, un homme tel que lui, s'ils se rencontraient dans un terrain sécurité, loin des pénibles oreilles indiscrètes, il pourrait enfin débattre avec quelqu'un qui soit son égal et l'aider à mieux s'interroger sur toutes ces idées et ces questions tournant dans son esprit.


Sur ces pensées, il quitta la librairie et retourna à la rue.
Thierry d'Anjou
Thierry d'Anjou
Prêtre

Messages : 333
Date d'inscription : 15/10/2018
Age : 46
Localisation : Brakteen

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum