La chambre de Blanche

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La chambre de Blanche Empty La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mar 30 Oct - 11:14

Le 6 Septembre 1597 :

Vers midi, Blanche monta finalement jusqu'à sa chambre, suivant le domestique Bastien qui portait son bagage. Elle la remercia d'un beau sourire, posant en même temps un baiser sensuel sur la joue du jeune homme qui rougit jusqu'à ses oreilles. Une fois seule, la jeune étudia la belle pièce qui lui avait été réservé et où monteraient ses futurs clients. Un grand lit, pourvu de draps en soie, reposait au centre, entourée de chaque bord par une table de chevet. Elle s'avança vers l'armoire et commença à y ranger les quelques robes en sa possession.
Après l'aménagement de ses vêtements, Blanche s'avança jusqu'à la coiffeuse et s'installa devant le miroir. Une brosse avait été oublié dessus ou laissé express. Elle la prit et entreprit de réviser la qualité de sa coiffure. Elle sortit ensuite ses onguents, ses crèmes et autres baumes. Tout ce matériel était indispensable pour magnifier sa beauté, surtout à un âge où celle-ci se fanait peu à peu.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Ven 8 Fév - 16:51

10 Septembre 1597, fin d'après-midi :



Après une longue errance dans les rues, Blanche était rentrée au Lupanar. L'amertume et le désappointement de sa défaite s'était peu à peu effacée de son âme. Seule demeurait une profonde aigreur. De la colère et la haine également. En dépit d'une expression neutre, elle tempêtait intérieurement. Pourquoi ses projets avaient été contrariés ? Ils étaient naturels, dans l'ordre du monde, dans la justice de Dieu...

S'avançant dans le milieu de la chambre, elle s'assit au bord du lit. Son fessier s'enfonça dans la douceur du matelas. Son cerveau tempêtait toujours. Les images la hantaient. Elle revoyait ce sinistre homme au crochet la repoussant, refusant d'épargner l’héritier, cet homme qui avait repoussé ses avances et contredit la théorie masculine, ce maudit infirme mi-homme mi-femme qui avait corrompu l'héritier, ces imbéciles de juges qui avaient condamné l'héritier à l’esclavage. C'était de leur faute à tous. Ils n'avaient rien, rien entendu !

Sa colère devenait une rage dangereuse, qui devait s'évacuer. Comme dans un état second second, elle sauta du lit, saisit une lampe de chevet et la fracassa au sol. Le bruit et la sensation de détruire libéra une partie de sa frustration. C'était une sensation plaisante, enivrante. Elle recommença, arrachant maintenant les tentures, décrochant les tableaux, renversant les produits de beauté... Elle était redevenue une gamine en bas âge se révoltant pour un caprice auquel ses parents ne cédaient pas.

La chambre de Blanche Cassan16

Cassandre, 12 ans, esclave au Lupanar


Inquiète, Cassandre percevait un bruit plus que surprenant depuis la chambre de la maîtresse. Que se passait-il ? Aurait-elle amené un client aux goûts spéciaux ? Elle se souvenait que quelques semaines plus tôt avoir soigné Marie, une des plus jeunes prostituées de la maison, après que celle-ci soit revenue d'une requête chez un certain marquis qui l’avait couverte de traces de fouet. Le souvenir des cicatrices béantes et du sang qui s'y échappait la marquait trop. Si elle le pouvait, la fillette se refuserait à devenir catin et subir les humiliations de tous ces hommes pour seulement quelques pièces. Plutôt continuer de subir toutes les corvées inhumaines et les privations que de perdre le peu de dignité qui lui restait.

Au bout d'un moment, Cassandre n'y tint plus et s'aventura jusqu'à la porte de la chambre de Blanche. Cela se calmait un peu. Prudente, elle ouvrit et passa timidement la tête et aperçut sa maîtresse seule, assise sur le lit. Le chaos régnant dans la pièce lui sauta aux yeux. Elle s'affranchit de sa réserve et cria :


"Mais.. que s'est-il passé ? C'est..."

Blanche se leva en l'entendant et la toisa d'un regard sévère. D'ordinaire, elle aimait cette petite et essayait de lui accorder quelques ménagements. Pas aujourd'hui. Aujourd’hui, tout le monde l'agaçait. Aucun être ne saurait trouver grâce.

"En quoi cela te regarde t-il ? Tu es esclave, cloporte ! Ton rôle est de ranger cette chambre et non de questionner pourquoi am chambre est ainsi ! Au travail !"

Stupéfaite, Cassandre la fixa, interloquée. Qu'arrivait-il à sa maîtresse ? Elle était... Elle n'était pas... Devant son manque de réaction, Blanche se courrouça. Elle s'avança et la gifla.

"J'ai dit : au travail !"

"Je... oui, maîtresse."

Cassandre baissa les yeux, malheureuse. Blanche apprécia de ressentir cette sensation de puissance sur cet être faible à sa merci. Elle ne pouvait se révolter. Elle lui était soumise. La prostituée portait la main à la joue de fillette et commença par lui caresser doucement puis lui tira les cheveux. Les yeux de Cassandre se remplirent de larmes.

"Maîtresse.... Maîtresse... Non..."

"Tu es mon esclave, ma petite, tu te souviens, ma chose ? Tu n'as pas à dire non."

Cassandre pleura silencieusement tandis que la cruelle femme continuait à parcourir son visage, lui caressant de temps en temps les joues, puis les pinçant. Elle lui tirait aussi les cheveux ou le bout de ses oreilles. Au bout d'un moment, elle se lassa du jeu et jeta l'esclave au sol.

"Au travail, j'ai dit !"

Sans un regard pour la fillette malheureuse, Blanche quitta la chambre d'u pas rapide, la laissant toute seule. Au milieu de la chambre, du désordre chaotique, Cassandre se recroquevillait et pleurait sa détresse.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mar 25 Juin - 13:44

12 Septembre, début de soirée

La chambre de Blanche était parfaitement ordonnée, prête à recevoir les clients de la nuit qui pour le moment ne viendraient pas. Au-dessus de la table de chevet venait d'être fixé un anneau relié à une lourde chaine. Bastien assit sur une chaise, juste à côté du lit, l'esclave et lui passa au bras gauche l'autre extrémité puis s'éloigna.

"Désormais tu seras le garde-malade. "

Sur ce, il quitta avec cette hâte cette pièce qui serait désormais celle de la souffrance et de la mort. Quelques minutes, deux jeunes femmes arrivèrent, portant Blanche inconsciente, dans leurs bras. Le visage de la malheureuse était parsemé de boutons et de pustules. Elle suait fort. On la déshabilla puis on lui enfila une chemise blanche. On la déposa ensuite dans les lits et on rabattit les couvertures sur elle.

Avant de partir, une des jeunes femmes se tourna vers Tristan :


"Tu es le garde-malade ? Veille bien sur elle. Faus-la boire régulièrement et mouille son front."

Sa collègue lui tira le bras.


"Dépêche ! On ouvre bientôt !"

Les femmes se retirèrent d'un pas pressé,liassant l'esclave seule avec la malade qui transpirait et haletait dans son sommeil.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Mar 25 Juin - 14:22

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans

Tristan s'était laissé traîner jusqu'à la chambre, puis enchaîner. Ses yeux encore embués perçurent la lumière tamisée qui filtrait à travers d'épais rideaux. Elle éclairait timidement du mobiliser raffiné et surtout, au centre de la pièce, un luxueux lit. Dans un grincement de fers, les mains tremblantes de l'esclaves s'accrochèrent au rebord de la chaise et il tenta de se redresser. Il ne répondit rien à Bastien mais haussa un sourcil : garde malade ?
Il n'eut ni l'envie ni le temps de poser de question et déjà, on venait allonger la patronne du Lupanar, frémissante de fièvre. Son visage couvert de sueur et de cloques fit moins grimacer Tristan que l'épouvantable odeur qui se dégageait d'elle. Il tenta de garder contenance et baissa la tête en guise de maladroit salut aux deux autres prostituées. Il acquiesça à leurs ordres puis les regarda s'éloigner.
Une fois seule avec Blanche, ses pupilles revinrent sur elle : il devait s'habituer au triste spectacle. L'esclave ne savait dire s'il éprouvait alors davantage de dégoût ou de pitié - voire une once de satisfaction à la vue de l'état de cette femme qui avait réclamé sa mort puis causé tant de dégâts. Elle qui nourrissait aussi une obsession malsaine envers Alexandre. Elle gisait là, entre ses mains... Qui était en ce moment sous le pouvoir de qui, difficile à dire.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mar 25 Juin - 14:41

Blanche se réveilla dans un sursaut de panique. Elle se sentait si faible, si souffrante... Serait-elle en tarin de partir ? Allait-elle déjà quitter ce monde ? Pas maintenant ! Galaad ! Galaad ! Galaad ! Sa mission n'était pas accomplie. Dieu ne pouvait la rappeler tout de suite. Elle se débattait dans le lit comme aux prises d'un ennemi invisible.

Elle hurla :


"Non ! Non ! Non ! Ne me prends pas ! Ne me prends pas ! Je ne veux pas ! Je ne veux pas !"

Une pure terreur vibrait dans ses yeux et dans as voix. Elle gémissait. Des larmes lui venaient.

"Ne me prenez pas ! Ne m'emporterez pas !"

***

Pendant ce temps, en bas, Cassandre venait de rentrer avec le docteur qu'elle venait d'aller chercher, celui-là même qui connaissait chaque fille de l'établissement et les examinait régulièrement. Bastien voulait présenter aux clients des marchandises sans dégâts comme il disait. Elle le guida vers un couloir puis s'arrêta à l'entrée. Elle pointa du doigt la porte de Blanche.


"Votre patiente est là, monsieur. je n'ai pas le droit d'approcher."
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Mar 25 Juin - 15:03

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans

L'effroi gagna Tristan quand Blanche se mit à hurler, en proie à ses délires. Alors seulement, il pâlit en comprenant que la malade était à n'en pas douter très contagieuse. Ce pourquoi personne d'autre que lui ne venait là. Ainsi, on le sacrifiait... Si le petit esclave se trouvait contaminé, l'établissement n'en concevrait nul désagrément, nulle peine. Il comprit mieux le revirement de Bastien. Il entreprit d'enrouler son écharpe trouée autour de ses voies respiratoires et de se tenir le plus possible loin de Blanche - autant que ses chaînes le lui permettaient.
Ses hurlements le glacèrent. Il se pencha, plongea un chiffon dans le seau d'eau fraîche déposé là pour les soins et l’essora. Ses mains précautionneuses vinrent tapoter le visage de la malade avec l'espoir de la rafraîchir et d'aider à faire tomber la fièvre. Tristan regarda l'entrée quand la porte s'ouvrit sur un médecin, devant lequel il s'inclina humblement.



La chambre de Blanche Rembra11


Médecin

L'homme acquiesça aux explications de la fillette puis pénétra dans la méphitique antre de la malade. Il prit soin de se protéger le nez d'un masque et enfila des gants, lorsqu'il vit avec dégoût les pustules lui indiquant tout de suite de premières hypothèses quant à la nature de la maladie. Déjà des cloques ? S'il s'agissait bien de la variole, comme il le craignait, la maladie avait déjà bien incubé pendant près de deux semaines pour en être à ces premières irruptions cutanées. Le médecin pesta. Que ne l'avait-on détecté plus tôt ! Surtout dans le métier exercé dans un Lupanar !

Il s'approcha tout de même de la malade, la salua d'un discret et neutre :

-- Bonjour, madame. Je viens vous examiner et faire de mon mieux pour vous aider. N'ayez pas peur. Courage.

Bastien l'avait déjà payé. En s'installant tout près du lit, il remarqua alors le malheureux garçon enchaîné juste à côté de la couche. Le docteur fronça les sourcils : un nouvel esclave, probablement. Il s'en détourné : il n'était pas là pour cela, mais concevait tout de même un fond de peine pour le garçon qui allait servir de garde malade.
Les doigts gantés effleurèrent les premiers boutons. Il procéda à quelques auscultations puis à une observation des sels laissés dans les dernières chaises percées.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mar 25 Juin - 15:21

Blanche continuait à se débattre alors que Tristan lui épongeait le front. Dans son esprit malade, elle le confondait avec la silhouette de al mort qui cherchait à l'emporter. Elle tentait de le repousser, de lui donner des coups...

"Va t-en ! Va t-en ! Laisse-moi !"

Soudain, un homme apparut dans le brouillard. Sa vision était toujours floue. A ses dires, elle comprit que ce devait être médecin. Elle se signa plusieurs fois et joignit les mains pour prier. Dieu ne l'abandonnerait. Il la soignerait. Ses muscles se détendirent et Blanche laissa le médecin l'examiner. Elle redoutait le diagnostic. Pourvu que ce ne soit pas une maladie mortelle et incurable ! Des larmes recommencèrent à couler. Elle se concentra sur ses prières et ferma les yeux.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Mar 25 Juin - 16:07

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans

Tristan sursauta et écarta son chiffon imprégné quand Blanche, délirante, menaçait de le frapper. Il se tint silencieux, à l'écart, pour laisser le médecin faire son office. Il l'écouta donner le diagnostic après ses différentes analyses.


La chambre de Blanche Rembra11


Médecin

Quelques instants après les derniers prélèvements, le médecin croisa les doigts devant son visage et fixa la malade, à moitié démente. Au moins, elle priait et se donnait du courage dans l'épreuve. D'une voix posée qui cherchait à ne pas l'effrayer, il affirma :

-- C'est malheureusement bien la variole. Et à un stade avancé. Il faut immédiatement agir. En sortant de la chambre, je donnerai à votre intendant une prescription pour qu'il achète les onguents nécessaire ainsi que le mercure et le nitrite nécessaires à tenter de cautériser les pustules.

Tout en parlant, il sortit un feuillet, son encrier portable et se mit à rédiger les instructions. Il se tourna enfin vers le petit esclave et acheva :

-- Tu lui administreras ces traitements quotidiennement. N'omets pas non plus de lui rafraîchir régulièrement le visage. Il faut du reste que Madame voit le moins de monde possible. (un temps, compatissant) Toi aussi mon garçon, fais attention à toi. Tiens-toi éloigné, continue de protéger tes mains et tes voies respiratoires.

Il vit les yeux émus de l'esclave lui répondre, avec un petit hochement de tête.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mar 25 Juin - 16:26

Blanche continuait à prier avec ferveur et à supplier Dieu de l'épargner. Elle rouvrit les yeux, horrifiée, quand le diagnostic tomba comme un couperet. Elle demeura interdite. Ses bras s'écroulèrent lourdement sur les couvertures. Des larmes coulèrent. la variole. la variole. Le mot terrible se répétait en boucle dans son esprit. la terrible maladie qui décimait les familles et les misérables. Elle allait mourir. Elle était perdue. Les sanglots redoublèrent.

Un cri jaillit, né de l'angoisse viscérale :


"Non ! Mon frère ! Je veux voir voir mon frère ! Thierry ! Thierry ! Thierry !"

Elle se recroquevilla sur elle-même, se roulant dans les couvertures, comme à l'époque où elle était enfant. Autrefois, son frère la rejoignait toujours à chacune de ses maladies et savait comment l'égayer pour lui afire oublie la peur et l'ennenui. Blanche continua à pleurnicher.


"Thierry... Thierry...."
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Mar 25 Juin - 18:37

La chambre de Blanche Rembra11

Médecin

Sa patiente alternait entre prières et jérémiades. Elle n'avait manifestement rien écouté. Le médecin adressa un regard entendu au petit esclave, comptant sur lui pour transmettre les informations et suivre ses recommandations. L'homme, ayant achevé son office, laissa sur la table de chevet une petite fiole contenant de quoi faire baisser au moins un temps les fièvres - le temps d'aller chercher les autres drogues. Il adressa un dernier :

-- Courage. Dieu vous garde.

Enfin, le médecin quitta la salle et passera informer Bastien de la teneur de la consultation, ainsi que de ses préconisations.

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans

Une dernière révérence saluera le départ du docteur. Tristan soupira, prenant sa tête entre ses mains - et son mal en patience. Il versa un peu du remède confié par le médecin dans une grosse cuillère. En s'accommodant aussi bien que possible de la chaîne à son poignet, le garçon présenta le médicament à Blanche. Devant les appels désespérés de cette dernière, l'esclave bafouilla :

-- Tenez l'coup. Et... p't'être que le père Thierry viendra oui. Faut demander à Bastien.

En son for intérieur, Tristan souhait presque la visite du curé : il verrait de ses yeux la démence de sa sœur. Et il tirerait Tristan d'affaires, sauvant du même coup Alexandre d'un dangereux chantage.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Fatum le Mar 25 Juin - 18:51

Le membre 'Alexandre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Audace' :
La chambre de Blanche Rzouss10
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 260
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 26
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mar 25 Juin - 18:52

Spoiler:
POur une fois ce con d'Alex faisait une réussite rire

Blanche sanglotait toujours, appelant encore son frère, la voix déchirante. Ses gémissements faiblissaient cependant. L'épuisement causé par la maladie la rendait trop faible. Elle laissa facilement Tristan lui donner la potion et finit par s'endormir.

Peu après, la porte s'ouvrit et une jeune femme entra, s'avançant avec prudence vers l'infirme.


"Qu'a dit le médecin ? Quels sont les remèdes à aller chercher ? je donnerai la liste à Cassandre."

Elle toisait le petit esclave avec sévérité, dissimulant derrière ce masque la peur des miasmes présent dans cette maudite pièce.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Mar 25 Juin - 22:06

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans

Tristan la fit boire doucement, peiné par ses sanglots d'enfant malgré tout ce que cette femme avait pu faire. Il se recula pour la laisser s'endormir et tourna son attention vers la femme qui entrait, manifestement craintive à l'idée de la contamination.

-- Il a dit que c'est la variole, m'dame. Voilà la liste.

Il lui pointa le document rédigé par le médecin, au coin du lit de la malade.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mar 25 Juin - 23:43

La prostituée pressentait le diagnostic mais espérait encore se tromper. A l'énoncé du verdict, elle eut une grimace de dégoût puis se signa plusieurs fois, comme pour conjurer le mauvais sort. Répugné à l'idée de s'avancer vers le lit de cette indigente, la femme dut prendre sur elle avant de pouvoir être capable de saisir la dite liste. Elle repartit ensuite rapidement sans un mot ni un regard pour Tristan.

Tristan restera quelques heures heures seul dans la chambre avec Blanche dormant toujours dans le lit, la respiration haletante. Parfois, des gémissements s'entendaient dans son sommeil. La porte finit par se rouvrir. Une autre prostituée apparut. Elle portait un plateau et le posa au plus près de Tristan puis se recula vite.


"Tu sais quoi faire, n'est-ce pas ? Eh bien, débrouille-toi. Soigne-la ou laisse-la crever mais ne nous dérange pas. Compris ?"

Tournant les talons, elle quitta vite la chambre.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Mer 26 Juin - 11:10

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans

Le temps était long. Tristan s'échouait dans des pensées diverses. Allait-il dépérir dans cette chambre avec la malade ? Il lui adressait régulièrement des regards apeurés. La chaîne à sa cheville cliquetait quand de temps à autre ses pieds allaient et venaient sur le plancher, tandis qu'il se perdait dans ses idées. Il imagina la prochaine venue de Lénius au lupanar. Et s'il trouvait un moyen de le prévenir ! Regonflé de cet espoir, Tristan retrouva l'énergie de s'accrocher. Mais d'ici là... Et si on le prenait pour un esclave évadé, comme le suggérait Bastien... Il aurait pu bénéficier d'une complicité ; Lénius et quelques-uns de ses comparses seraient en première ligne. L'esclave s'affaissa de nouveau sur sa chaise à cette crainte. Il pria pour que son ami n'ait aucun ennui avec la justice. Alexandre devait quant à lui être mortifié...

Le garçon errait ainsi d'être cher en être cher lorsque la porte se rouvrit sur une femme chargée des médications. Il haussa un sourcil à sa répartie : pourquoi laisserait-il mourir Blanche ? Tristan n'avait pas ce cœur là. Qu'adviendrait-il du reste à un esclave qui aurait causé un décès ? Il préféra ne pas l'imaginer. Tristan prit soin de garder toujours sa bouche et son nez recouverts pas son écharpe. La femme ne pourrait voir que ses deux grands yeux ambrés et un petit hochement de tête.
Quand elle fut sortie, il s'attela à la préparation des premières cuillerées et compresses à appliquer bientôt à la malade. Pour considérer le positif de la situation, Tristan se dit qu'au moins, on ne le tuait pas à la corvée et qu'on ne le prostituait pas.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mer 26 Juin - 11:38

Blanche se réveilla, le front trempé, et contempla le plafond. Où se trouvait-elle ? Pourquoi sa vision était-elle aussi floue ? les couleurs, les formes... Tout lui échappait. Sa respiration sifflait fort. Elle sent une présence tout proche d'elle. Elle tourna la tête mais fut incapable de voir correctement l'individu qui lui apparaissait dans un halo brumeux.


"Qui... êtes-vous ? Un médecin.. je veux un médecin. Je me sens... si mal. J'ai chaud. A boire. A boire !"
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Mer 26 Juin - 12:37

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans

Le réveil de Blanche, toujours aussi appesantie, attira l'attention de Tristan. Il passait lentement un linge imbibé de produit sur ses boutons.

-- Le médecin est d'jà venu. Il a donné tout c'qui faut. Moi je... je vous soigne.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mer 26 Juin - 13:10

Blanche cessa de s'agiter quand on lui répondit que le médecin était déjà passé puis se détendit quand le linge humide caressa son visage. Cela la soulageait un peu. Inquiète, elle guetta partout.

"Maman n'est pas là ? Euh.. je veux dire mère. Pitié, ne lui répétez ça ! Elle me fera battre ! Et après..."

Dans son esprit malade, perdu dans les délires de la fièvre, Blanche revivait son enfance et les peurs de cette époque enfouies. elle trembla sous les couvertures. La vision de son frère à genoux, la tête haute à défier leur mère alors que la lanière du fouet claquait dans son dos, l'envahissait. Elle gémit :

"'Elle doit pas savoir. sinon... sinon Thierry va encore être puni par ma faute. Pourquoi il fait toujours ça ? je ne veux pas le voir puni pour mes bêtises. Il a si mal après. Je suis une si mauvaise sœur pour lui attirer pour ces ennuis."

Elle se saisit alors de la main de Tristan et la serra avec force, suppliante

"Dites, vous savez, vous ? Pourquoi.. Pourquoi mon frère se fait toujours battre à ma place ? c'est pas normal. Il a mal. Si mal. Je le sais. Après, je soigne ses blessures. Il dit non. Il n'a pas mal. Mais ses blessures... Si, il doit avoir très mal. Thierry... Thierry, c'est comme le Christ, en fait ? Il se laisse supplicier pour racheter mes péchés ?"


Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Lun 15 Juil - 21:30

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans


Toujours le plus distant possible, visage voilé, l'esclave écouta les délires de la malade. Il serra les dents et ne sut que faire - aussi préféra-t-il demeurer silencieux et n'orner son visage que d'un frêle sourire rassurant. Mais soudain, elle s'empara des bras de Tristan, le secoua... le vouvoya. Incrédule, il secouait la tête et cherchait ses mots. Pour qui dont Blanche était-elle en train de le prendre ?

-- Je... Je n'sais pas, Madame.... Y faut lui d'mander...

Il baissa les yeux et vint une nouvelle fois tamponner délicatement son front.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Mar 16 Juil - 14:46

La main de l'esclave qui lui tamponnait le front était rassurante et apaisait Blanche. Sa voix elle-même incitait à la paix et au relâchement. Elle le vit en prêtre, si bon, qui prenait soin d'elle et de son salut. Sans doute la considérait-on déjà mourante... La fièvre restait cependant forte et la maintenant dans les délires qui la ramenaient à sa jeunesse.

"Merci, mon père, c'est si généreux de vous occuper de moi malgré la maladie. Maman... ma mère.. Elle redoute tant la mort que pour rien au monde elle ne ne pourrait m'approcher. Elle doit se cacher à l'autre bout du château. Thierry... Thierry... il est où ? Vous l'avez vu ? Pourvu qu'il ne se soit pas fait punir. S'il me sait malade, il a dû vouloir me voir. Notre frère ou notre mère ont dû le trouver.... Thierry... Il est encore puni par ma faute."

Sa main se porta alors à sa poitrine, cherchant le médaillon censé être à son cou et le trouva naturellement pas. Une panique totale l'envahit. Elle se redressa dans le lit, affolée, tâtant la couche, soulevant les draps... Le tout dans un rythme frénétique, hystérique même.

"Mon médaillon ! Mon père, vous n'avez pas vu mon médaillon ? il n'est pas tombé quelque part quand on m'a porté au lit ? Par pitié ! Par la miséricorde ! Aidez-moin à la retrouver.. ce médaillon... Ce médaillon, c'est Thierry qui me l'a offert pour mes dix ans."

Elle s'effondra en larmes, semblable à une enfant en chagrin.

"Il disait... Il disait l'avoir trouvé dans un coffret appartenant à nos ancêtres.. Dessus il y avait les armes de la famille. Il disait... Il disait que j'étais comme lui ainsi. Il avait sa chevalière et moi, moi , j'avais le médaillon."

Blanche continuait à sangloter, le visage enfoui dans ses mains. A l'un de ses doigts apparaissait, bien visible la fameuse chevalière aux armes des d'Anjou que lui avait offert son frère Thierry à quinze ans en échange du médaillon. Le souvenir échappait à cette heure à la malheureuse, prisonnière des tourments de la fièvre.
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Jeu 1 Aoû - 13:01

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans


Impuissant, le cœur toujours serré à ne savoir que faire, Tristan écouta la suite des délires de Blanche. Il ne sut se dire amusé ou abattu en l'entendant le prendre pour un prêtre, mais n'osa pas la contredire dans sa démence et signaler qu'il n'était que l'esclave enchaîné là pour veiller sur elle. Timidement, il se contenta d’acquiescer et de tenter l'apaisement.

-- Votre... frère va bien. Il viendra tôt ou tard. Y ne lui est rien arrivé. Et... le médaillon, c'est lui qui l'a, tout va bien...

Des mots mécaniques qui, espérait-il, la calmeraient. Son frère... Ainsi, le père Thierry était bel et bien le cadet de cette femme. Quelle étrange famille si curieusement secouée par le sort. Quant à ce médaillon, c'était celui qui se trouvait désormais au cou d'Alexandre.
Tristan retint ses lames en songeant à son amant. Où se trouvait-il actuellement ? Pourvu qu'il ne lui vienne pas l'idée de se fourrer entre les pattes du loup. Quant à leur maître, le Cardinal, que devait-il penser à l'heure actuelle ?

L'esclave finit par s'apercevoir qu'il n'y avait déjà plus d'eau fraîche dans la première bassine pour assurer les soins. Il redouta la nécessité de devoir appeler Bastien ou quelqu'un d'autre de la maison, cependant il le fallait bien. Lui était enchaîné et sans fauteuil roulant. D'ailleurs, Blanche finirait-elle par remarquer que celui qu'elle prenait pour un curé se trouvait attaché au mur ? En attendant, il inspira et appela fort à travers la porte :

-- S'y vous plaît, quelqu'un !
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Jeu 1 Aoû - 14:44

Aux explications que l'on lui donna, Blanche s'apaisa aussitôt, soulagée que son précieux médaillon était en sécurité. Elle soupir d'aise. Thierry avait dû le récupérer quand l'objet était tombée lors de son évanouissement. Son corps se laissa aller et s'écroula sur le matelas. Elle ferma les yeux et s'endormit.

Pendant son sommeil, quand Tristan appela à l'aide en premier lieu, personne ne vint. Des chambres voisines s'entendaient les cris d'aise des clients ou des prostituées. Soudain, la porte s'ouvrit. Une femme en chemise apparut et resta sur le seuil. Un regard de dégoût se posa sur la forme inconsciente dans le lit. Elle dévisagea ensuite le petit esclave, agacé.


"Qu'as-tu ? N'as-tu pas compris ton rôle, esclave ?"

La femme s’éloigna un bref instant et revint avec une longue perche que celle-ci mania pour claquer à distance la tête du malheureux Tristan.

"Ne nous dérange pas ! Ceci est une maison sérieuse avec des clients importants !"
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Sam 3 Aoû - 22:42

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans


Tristan essaya de ne pas se focaliser sur les cris d'aise et les coups qu'il entendait depuis les chambres de passes. Il se concentra sur le souffle lourd de la malade endormie. Un peu plus tard, il fut d'abord soulagé de voir quelqu'un venir enfin à lui. Mais le malheureux esclave regretta aussitôt quand un violent coup de crosse lui éclata l'oreille et fit valdinguer sa tête. Une violente douleur lui vrilla les nerfs à l'arrière du crâne. Tristan comprima les poings et s'efforça de répondre poliment.

-- Je sais très bien c'est quoi mon rôle, M'dame. Mais justement, j'ai plus d'eau pour soigner la patronne. Il faut éponger régulièrement son front...

Il lui tendit la vasque vide, les yeux baissés, emplis de larmes.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Blanche des Roses le Dim 4 Aoû - 12:18

La femme serra la trique entre ses doigts et jeta un regard hautain à la silhouette dans le lit. Ses épaules se haussèrent d'une nonchalance glaciale.

"Et alors ? On s'en fiche de ce qu'il lui faut ou non. Son sort est dans les mains de Dieu. Si elle doit mourir, qu'elle meurt !"

En son for intérieur, la catin voyait en cette soudaine malade une opportunité miraculeuse. Effrayé par les miasmes, Bastien restait le plus loin possible et leur laissait le champ libre. Il ne lui restait plus qu'à profiter des jours où Blanche resterait alitée pour rallier à ses charmes les anciens clients qui la désiraient tous. Dès les premières heures de la soirée, la prostituée s'était beaucoup amusée à décrire un état proche de la mort à ceux qui la réclamaient, tout en paraissait navrée. Le paraitre un atout essentiel de la profession ! Désormais, aucun homme n'en voudrait. Par ailleurs, si elle survivrait, son visage serait si marquée que celle-ci perdrait toute attirance.

Satisfaite, la catin s'apprêta à repartir lorsque Blanche se redressa dans le lit chancelante, le visage trempé. Ses sens étaient revenus. Elle reconnaissait la femme.


"Laurine... S'il te plait... Donne-nous de l'eau."

La femme lui jeta un regard mauvais.

"Utilise donc ta pisse pour te rafraichir. Il parait que ça a des propriétés ! Tu m'excuses, ma chère ? Moi, j'ai des clients pendant que, toi, tu agonises."

Sur ce, elle claqua la porte, animé de mépris, face à une Blanche livide. Ses mains serraient les draps. Pourquoi cette méchanceté ? Avec ses consoeurs, elle avait toujours été compatissantes. Un doute s'immisça. Imaginait-elle s'illustrer en son absence ?

"Salope...."
Blanche des Roses
Blanche des Roses
Prostituée

Messages : 282
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 44
Localisation : Au lupanar

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Le Cent-Visages le Mar 10 Sep - 21:01

La chambre de Blanche Trista19

Tristan, esclave, 15 ans


Quand la main de la femme serra sa trique devant lui, Tristan se plaqua au mur et cilla, prêt à recevoir de nouveaux coups. Il écarquilla les yeux cependant en l'entendant parler ainsi de sa patronne. Blanche traitait-elle aussi mal ses filles pour que l'une d'elles puisse parler ainsi ? L'esclave suivit la rapide échange entre la maquerelle et la dénommée Laurine. Il aurait voulu disparaître... Ne pas assister à cette intimité et à ces sordides relations dans lesquelles il se sentait non seulement de trop - mais aussi impuissant.
Quand l'autre catin sortit, Tristan se retourna timidement vers Blanche et entendit l'insulte pestée entre ses dents. Il pencha la tête et tritura sa vieille écharpe effilochée. Lui ne pouvait rien faire, ni pour lui-même, ni pour la malheureuse Cassandre, ni pour personne ici. Ne lui restait qu'à espérer qu'Alexandre ne vienne pas.

[Et quand même vue la situation de Tristan qui est très dangereuse depuis plusieurs heures, je pose la question crédible : va-t-il contracter la variole ? Réussite : oui, échec : non.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 802
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 29
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La chambre de Blanche Empty Re: La chambre de Blanche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum