Le Deal du moment : -35%
KARCHER : promo sur nettoyeur haute pression K5 ...
Voir le deal
241.99 €

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Le Cent-Visages le Sam 26 Oct - 18:17

[Bienvenue sur ce nouvel Event ! Peuvent y participer toutes celles et ceux qui le souhaitent, quelque soit leur classe sociale - La politique prend ses marques au milieu du peuple, répondrez-vous à l'appel ?]

13 septembre - fin d'après-midi



Le soleil gris d'une journée déclinante. La Grand' place se gonflait toujours de son animation habituelle malgré le temps maussade. Chacun vendait, conversait, nettoyait son linge ou se tenait simplement là pour quelque divertissement, en cet après-midi que recouvrait un ciel inodore, lourd d'humidité. Un vent d'automne précoce soulevait le feuillage qui tachetait d'ombres les pavés luisants, ainsi que les vieilles capes des citadins amassés de çà de là.
Les cloches appelèrent alors tout un chacun à se ranger de part et d'autres de la voie principale pour faire place à la procession religieuse sur le point d'apparaître. On annonçait des honneurs à la Vierge, dont la statue serait portée à travers la Grand' Place au milieu de la forêt des bougies tenues par les moines et religieuses qui seraient de la partie. Déjà l'écho portait leurs champs en approche.
Des soldats veillaient toujours, discrets en divers endroits de la Place, sur le bon déroulement de la procession. Dans la suite de celle-ci, les hommes missionnés par le gouvernement pourraient faire leur oeuvre - une fois prise la température parmi les fidèles sujets rassemblés par l'occasion.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 1140
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 30
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Irène d'Aubeville le Dim 3 Nov - 19:19

Alexandre n'était toujours pas rentré. Irène commençait réellement à se ronger les sangs pour ses deux protégés. Il leur était sans doute arrivé malheur. Elle ne préférait pas imaginer comment. La boutique n'avait pourtant pas manqué d’affluence aujourd'hui. Cela aurait dû lui changer les idées, mais toujours ses idées la ramenait aux garçons. Décidée à enquêter et surtout à implorer l'aide de la Vierge, elle s'était rendue à la procession dont elle avait entendu parler par une de ses clientes. Grâce marchait à ses côtés, accrochée à sa robe pour ne pas la perdre tandis que Ludovic se reposait dans les bras de sa mère. Elle s'arrêta lorsque les cloches sonnèrent, attendant la procession sur le côté, au premier rang.

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Cardin24
Cardinal Matthieu Cassin, 31 ans



Matthieu avait tourné en rond toute la journée à son hôtel personnel. Il avait commencé quelques lettres au Pape, toutes déchirées et reposant en paix dans la cheminée. Il ressassait en maugréant quand les cloches de l'église l'interpellèrent. Une messe ? Non, pas à cette heure-ci. Il s'avança dans la grand'place pour découvrir des gens qui s'affairaient. Il entendit vaguement parler d'une procession à la Vierge. Interloqué, il se décida à s'avancer pour observer. Il plissa les sourcils en observant la foule face à lui. Etait-ce sa soeur avec ses enfants ? Oui ça en avait tout l'air, mais il ne pouvait la rejoindre. Pas aisément en tout cas. Il se décida à ravaler son impatience en attendant que la procession passe.

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Don_ju11

Don Juan de la Vega, 30 ans


Juan avait quitté Irène anxieuse et il n'aimait pas cela. Bien sûr, il ne souhaitait pas se montrer envahissant, cette femme avait besoin de son indépendance, il l'avait compris très tôt, surtout lors des premières années de mariage de cette dernière. Il soupira. Elle aurait pourtant bien besoin d'aide dans sa situation, surtout si elle se trouvait au coeur d'une histoire qui la dépassait. En laissant traîner ses oreilles en ville, il avait entendu parler d'une sombre affaire d'incendie. Mais surtout, il avait eu connaissance d'une lourde opération armée, peut-être encore en cours. Sur le coup, Juan avait flairé quelque chose de peut-être lié aux deux esclaves dont Irène s'inquiétait tant. Sans s'en rendre compte, ses pas le portèrent à la grand'place. Le son des cloches le sortit de sa réflexion. Il s'arrêta avant de quitter la foule qui se rangeait déjà religieusement. Il attendit, observant ce qui semblait être une cérémonie religieuse. Il saisit aussitôt la croix à sa chemise en murmurant des prières espagnoles.
Irène d'Aubeville
Irène d'Aubeville
Artisan / Commerçant

Messages : 481
Date d'inscription : 30/12/2018
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Dim 3 Nov - 22:36

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Isabel10
Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

Après son départ du Lupanar, enveloppée de sa pèlerine pour lui tenir chaud en cette fin de la journée où l'air commençait à se rafraichir, Isabelle suivit docilement les agents de la prévôté qui l'escortaient vers le maitre de l'infortuné Tristan. Qui pouvait-il être ? Le garçon avait laissé entendre que celui-ci utilisait la religion pour imposer de mauvais traitement. C'était absolument impensable et indigne. Se rangerait-il à ses arguments ? Éviter une épidémie, cela semblait du sens commun. Et s'il était égoïste ? Dans ce cas, il serait comme Bastien et refuserait tout contact avec un esclave contaminé par la variole. Cela s'augurait bien.

En avançant dans les rues, Isabelle s'étonna de retrouver au milieu d'une procession religieuse. Elle était prévue ? Elle n'en avait pas entendu parler. Elle se découvrit, par respect pour la Sainte-Mère puis se mit à se recueillir. Ses prières furent toutes consacrées à Tristan et à son devenir. Que ce pauvre garçon connaisse un meilleur destin.
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Fatum le Dim 3 Nov - 22:36

Le membre 'Blanche des Roses' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Audace' :
Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] 7e66e4ac9bd6514e4c20173435dfda11
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Jeu 14 Nov - 12:20

Si la journée avait suivi un cours bien différent, si tous ces événements tragiques ne s'étaient pas enchaînés, Dyonis aurait bien entendu prévu de rester ce soir jusqu'à tard devant la procession et pour le recueil des Grandes Doléances. Mais rien n'avait tourné comme prévu. Le seigneur a un cruel manque de sommeil à rattraper pour espérer avoir une chance de survivre demain contre le duc de Rottenberg. Il lui faut aussi se confesser, trouver son témoin, et si possible se dérouiller les réflexes à l'épée. Autant de perspectives qu'il aimerait bien n'être que le fruit d'un affreux cauchemar dont il pourrait se réveiller sur le champ.
Il en est ainsi, toutefois. Toujours monté à cheval, Dyonis avance maintenant sur la Grand' Place, Alexandre dans sa suite. Ses yeux éclatés de fatigue, rouges et voyant flou, recherchent le robe pourpre du cardinal Cassin au milieu de la foule. Pendant ce temps, son intendant est allé ramener Claire-Marie au comte de Wollenbach. Les soldats qui escortent le Premier Conseiller écartent la plèbe sur son passage et il se trace une route, jusqu'à finalement repérer Dame Irène en compagnie d'un autre homme et, un peu plus loin d'eux, du Cardinal. Isabelle est également présente. Pourvu qu'elle arrive à convaincre le religieux de garder Tristan ne serait-ce qu'une journée, le temps d'enrayer la contagion et de lui fournir de quoi se soigner bien les jours prochains !

Dyonis adresse un regard d'encouragement à Alexandre, qui avance péniblement à ses côtés, et approche enfin de son maître. Soucieux de la distinction, l'homme se fait aider d'un de ses soldats pour descendre de cheval, dénouer les rênes de ses prothèses. Puis il avance enfin aux d'abord aux devants d'Irène et de son ami aux apparences aristocrates. Le baron ôte son chapeau face à la dame. Il adresse ensuite une légère révérence du haut du buste à Don Juan.

"Madame. Monsieur." (Pressé, il doit surtout trouver le cardinal et se déplace donc de quelques pas vers Matthieu qu'il salue lui aussi respectueusement.) "Votre Éminence. L'affaire du Lupanar a été parfaitement menée et les coupables recevront leur juste châtiment."

Il cligne souvent des yeux, luttant contre l'épuisement, et tente de demeurer droit et élégant en luttant à chaque seconde contre la peur et la fatigue. De son crochet, il pointe Alexandre. Le malheureux est en haillons et couvert de boue... Aussi Dyonis prend-il soin d'assurer au Cardinal :

"Votre Éminence, voici votre esclave. Ayez, je vous prie, l'indulgence de pardonner sa tenue. Il y a eu du remous autour du Lupanar et ce garçon a chuté à plusieurs reprises, bien contre son gré. Je vous rassure cependant : il s'est parfaitement tenu."

Alors qu'il parle en ces termes, le seigneur entend les pas de la procession en approche. Il s'apprêtera à se mettre face au grand chemin, à se prosterner et à ôter de nouveau son chapeau sur le passage de la Vierge.

Spoiler:
Quand tu veux @Alexandre  :)
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Alexandre le Jeu 14 Nov - 13:19

Malgré les horreurs et les révélations découvertes au Lupanar, Alexandre retrouvait sans joie l'affluence de la grande place et le retour vers une vie ordinaire. Il savait ce que cela signifiait. Revenir vers son maître. Son cœur se serra. La colère terrible suite au message intercepté restait là et le terrorisait. Qu'allait-il encore lui arriver ? Pourrait-il le punir ? Le fouetter ? L'atroce souvenir des coups de baguette lui revint avec une force éprouvante en même temps que la douleur dans son dos. Il aurait du mal à supporter un pareil traitement. Par ailleurs, Irène allait être là. Cette pensée l'aida à se rassurer : elle ne laisserait jamais son frère être aussi cruel. Un doute l'assaillit. Et si le cardinal l'emmenait avec lui, loin des regards protecteurs de sa sœur pour le punir ? Il en fut tétanisé et eut soudain l'impression d'avancer vers sa mort.

Pour essayer de renouer avec le courage, Alexandre leva les yeux vers la silhouette fière du Seigneur de Frenn. Malgré sa peur du lendemain, il continuait à aller sans rien laisser paraitre. Ses inquiétudes semblaient s'être envolées même si le petit garçon se douta que celles-ci ne pouvaient avoir disparues. Elles étaient seulement bien enfouies. Il admira la noblesse et la dignité du personnage. Fermant ses yeux un instant, Alexandre s'imprégna de cette impression et se laissa saisir par cette bravoure. Il releva la tête et s'inspira du visage impassible du baron pour composer sa propre résolution. Avoir peur était humain mais ne pas montrer cette peur était signe de courage et de noblesse.

Leur cortège arriva finalement devant le cardinal Cassain qui était accompagné d'Irène, sa fille et de Juan. Malgré sa joie de revoir deux visages amicaux, Alexandre garda la tête baissée et voulut conserver l'image parfaite de l'esclave docile. Il observa le seigneur de Frenn descendre de cheval, exposer avec convenance ses hommages puis exposer rapidement, en quelques mots seulement, l'affaire du Lupanar. Alexandre admira l'intelligence de son discours et sa concision, lui qui se perdait sans cesse lors des explications. Il trembla quand le baron signala sa présence au cardinal et lui demanda d'excuser son état lamentable. Alexandre baissa la tête, se contempla. Il était effectivement peu présentable mais dans le fil des événements il l'avais omis. Le garçon fit un sourire pâle mais qu'il essaya d'être sincère à son maitre.


"Maitre... J'ai fait tout ce que j'ai pu pour obéir à vos ordres. Mais Tristan... il y a une contrariété avec Tristan."

Alexandre baissa aussitôt les yeux et attendit la réaction du cardinal qui ne serait certainement pas tendres. Il vit ensuite la procession approcher et se signa immédiatement au passage de la Sainte-Vierge. Un instant, le petit esclave fut tenté de lui demander assistance dans sa situation puis se corrigea aussitôt. D'autres personnes méritaient son aide. Lui... Lui, il saurait endurer sa peine. Il pria alors pour que la Sainte-Mère protège le lendemain le Seigneur de Frenn et permette à Tristan de se rétablir en bonne santé.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Jeu 14 Nov - 13:44

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Isabel10

Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

Alors qu'Isabelle était concentrée sur ses prières, le bruit de chevaux attira son attention. Elle tourna la tête et aperçut au loin la silhouette du Premier Conseiller s'approcher d'un homme vêtu de rouge. Un cardinal. Le petit esclave, neveu de Blanche, l'accompagnait. Elle se rapprochait, curieuse, en demandant gentiment et poliment aux gens qui entravaient son passage s'ils pouvaient bouger un court instant. Sa douceur et ses bonnes manières trouvaient toujours un écho favorable et un chemin s'ouvrit naturellement à elle.

Isabelle se rapprocha du petit attroupement que formaient le Premier Conseiller et ses soldats et entendit l'homme évoquer au cardinal un bref rapport de l'affaire qui venait tantôt de se dérouler au Lupanar. Il introduisit ensuite Alexandre et sa tenue, transformée en haillons hideux et boueux, fit écarquiller à Isabelle les yeux. Que s'était-il passé ? Lors de leur rencontre, ce garçon portait des habits décents. Il y avait là un mystère. Qu'avaient pu faire entre temps le baron et l'esclave ? Elle vit et surtout entendit Alexandre redouter sa prise de parole et tenter de s'expliquer au cardinal. Un sentiment d'effroi la parcourut. Alors, le misérable qui usait de la religion pour exercer de mauvais traitement sur de pauvres esclaves était cet cet homme ? Un cardinal ! Son dégoût la fit cracher au sol. Elle ne pouvait le laisser continuer à agir ainsi.

Alors que le pauvre Alexandre se perdait dans ses émotions et ses mots, Isabelle s'avança et s'interposa entre le petit esclave et le cardinal. Son visage conservait toutes les traces de la politesse et de l'amabilité mais son regard exprimait la fermeté.


"Puis-je me permettre d'interrompre cette conversation, Monseigneur ? Votre esclave Alexandre n'est coupable d'aucune faute en ne vous ramenant pas votre autre esclave Tristan. C'est moi et moi seule qui lui ait interdit de le reprendre."

Elle prit un instant de pause puis poursuivit :

"Mais d'abord, permettez donc de décliner mon identité. Je me nomme Isabelle, la toute nouvelle patronne du Lupanar qui vient désigné par cet honorable homme juste là qui a révélé à quel point cet établissement où je travaillais innocemment était corrompu comme on ne peut décemment l'imaginer. Ces pratiques n'existeront plus. Sur mon honneur, je peux vous l'assurer. Il me faut cependant rattraper les erreurs de ma prédécesseure. Dans sa folie, elle a commandité le rapt de votre esclave Tristan et l'a... Elle est souffrante depuis plusieurs jours de la variole. La fièvre a accentué sans doute sa folie et elle... Dans un délire, il est plus que probable qu'elle a contaminé votre esclave."

Isabelle marqua un autre temps et laissa l'information s'assimiler. Elle se mit ensuite à parler d'une voix forte, notamment pour crier le nom de la maladie.

"Je n'ose croire qu'un homme comme vous, monseigneur, puisse ignorer les affres de cette effroyable maladie. La variole, ce n'est pas bénin ! Si ce malheureux esclave a été contaminé, il ne peut vous être rendu tout de suite. Il y a risque de contagion. Or, je suppose que vous ne souhaitez pas être responsable d'une épidémie..."

Isabelle regarda le cardinal d'un air tranquille, la conscience pure, et écouta le bruit que la population commençait à faire à l'annonce du mot variole. La peur de la maladie était dans tous les esprits et tous ces braves gens pourraient l'aider à influer sur son interlocuteur, s'il choisissait de n'entendre que son orgueil de possesseur d'esclaves.
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Irène d'Aubeville le Dim 17 Nov - 11:53

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Cardin24
Cardinal Matthieu Cassin, 31 ans

Après s'être bien entendu signé et avoir fait les prières de circonstances, il avait réussi à rejoindre sa soeur. Il s'apprêtait à lui parler quand un homme débarqua à cheval. Il crut reconnaître le sieur de Frenn. Il fronça les sourcils avant que le Premier Conseiller ne s'adresse à lui. Il se détendit lorsque le seigneur lui assura que tout était réglé. Il se redressa, gardant un air sévère mais satisfait.

- Voilà qui est parfait. Je vous remercie pour votre aide

Il remarqua que le seigneur semblait près de tomber de cheval. Cela avait-il été éprouvant ? Pourquoi donc ? Il ne s'agissait que de ramener ses esclaves. Il accueillit d'ailleurs Alexandre avec un air hautain mais déchanta quand il ne vit pas Tristan suivre derrière. Il fronça les sourcils davantage devant l'état d'Alexandre.

- Seigneur, qu'est-il dont arrivé ?

Irène, restée sagement en retrait, observa Alexandre et en eut un haut-le-coeur. Il s'était sans doute passé quelque chose de grave. Elle aurait voulu aller le prendre dans ses bras, le rassurer mais son frère lui barrait le passage et il semblait en passe d'exploser de colère.

Alexandre prit alors la parole. Matthieu le dévisagea de travers.

- Quoi encore ? Où est-il ?

Sa voix grondait autant que le tonnerre. Il se sentait harassé par tant de contrariété. Dieu cherchait-il à le mettre à l'épreuve ? Pourquoi ? Que lui restait-il à prouver ? Il se retint cependant de blasphémé. Leur Seigneur avait toujours une raison. Peut-être lui offrirait-il une meilleure occasion plus tard.

Il s'apprêtait à demander encore des explications lorsqu'une femme les aborda. Il fronça les sourcils. Comment osait-elle ? Il entendit alors ce qu'elle avait à dire. C'était de sa faute ? Mais pourquoi empêcher un esclave de rentrer ? C'était un délit grave qui pouvait aisément être puni. Il releva davantage le menton. Un sentiment de dégoût monta en lui lorsqu'elle se nomma, surtout d'après sa profession. Une... prostituée. Il secoua la tête et se signa en murmurant.

- Puissiez vous vous repentir de cette damnée profession...

Elle se mit alors davantage à énumérer des propos saugrenus. C'était bien un enlèvement ? Mais au nom de quoi, cela n'avait aucun sens. Au mot contaminé, il devint rouge de colère et serra les poings. Sa garantie devant le roi, envolée ? Qu'avait-il donc fait au Ciel ? Lorsqu'elle se mit à parler plus fort, clairement pour prendre la foule à parti, il s'approcha d'elle, l'air furibond, sans cacher son mépris.

- Je n'ignore rien pauvre fille perdue ! Je ne commettrai pas la folie de le ramener dans son état mais il m'est essentiel ! J'ai une mission voyez-vous ? Confiée par Sa Sainteté en personne ! Si j'échoue, ce royaume sombrera sous la coupe de Satan ! Au nom du Ciel, j'exige de savoir pourquoi cette folle a enlevé mon esclave et l'a exposé ainsi ! Croyez bien que si elle s'en sort, elle sera jugée et condamnée comme elle le mérite pour s'être mise en travers du dessein de Dieu !

Irène ne put réprimer un frisson. Elle croirait presque entendre son oncle. Jamais sa mère n'aurait dû laisser Matthieu partir avec lui. Il était devenu comme lui obsédé par le mal et elle craignait qu'en plongeant dans cet extrême, il ne pourrait jamais s'en remettre...

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Don_ju11

Don Juan de la Vega, 30 ans



Juan s'approcha lentement d'eux, après que la procession fut passée et qu'il lui ait rendu les hommages dus. Il s'approcha lentement d'Irène et lui prit le bras, signe qu'il était près à l'aider s'il le fallait.
Irène d'Aubeville
Irène d'Aubeville
Artisan / Commerçant

Messages : 481
Date d'inscription : 30/12/2018
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Dim 17 Nov - 13:54

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Isabel10
Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

La colère que le religieux déversait sur son esclave indigna Isabelle. Quel homme indigne de ses fonctions ! Ne se rappelait-il pas que cette émotion néfaste était classée par l’Église elle-même comme un des sept péchés capitaux ? Après son apostrophe, il se tourna vers elle et la jugea d'un regard chargé en agressivité. Elle ne se laissa pas impressionner. Contrairement à ces absurdités que certains prélats aimaient à répandre, le péché naissait du cœur des hommes, de leur égoïsme, et non par des critères physiques ridicules telles que l'infirmité. Isabelle demeura campée, droite et fière, montrant clairement sa résistance. Il cracha ensuite son mépris pour sa profession sans chercher en comprendre les causes. Il s'enfonçait à chaque un peu plus et son obstination aveugle le faisait mal. Mal pour sa foi. Pourquoi Dieu devait être représenté par des êtres si peu dignes de Lui ?

Elle répondit à son mépris d'une voix ferme mais sans laisser entendre une impolitesse :


"Cette profession, monseigneur, si vous me le permettez n'a jamais été jugé par le Christ. Si vous relisiez avec attention vos psaumes, vous redécouvrirez que le Fils de Dieu avait un amour sincère et tendre pour les prostituées, esclaves infirmes... Tous ces êtres que l'on nomme infâmes. Il ne les jugeait pas. Il les écoutait et les accueillait avec tout son amour. Vous rappellerai-je la prostituée la plus célèbre ? Sainte-Marie-Madeleine... Elle a assisté à son supplice, elle le pleurait... Et c'est à elle, à elle seule, que le Christ fut apparu après sa résurrection. Le Christ aime toutes les créatures sur terre, monseigneur, sans exception, sans jugement, et je considère comme un grave péché, surtout pour un homme d'église ayant reçu l'instruction et le devoir de porter ses valeurs, que d'émettre un jugement sans s'intéresser à l'âme face à lui."

Lancée dans sa démonstration, Isabelle s'était enflammée, incapable de ne pas défendre ses opinions face à ce personnage qui crachait ouvertement au visage de sa foi au nom même de leur religion commune. A la fin de son discours, elle eut un instant de doute. N'était-elle pas allée trop loin ? Il était toutefois trop tard pour revenir en arrière. Elle ne reculerait pas. Pas plus qu'elle ne s'en excuserait. C'était ce cardinal qui se trouvait en faute dans l'exercice de sa doctrine. Que Dieu juge pour eux la situation ! Elle s'en remettait à Lui.

Le cardinal entendit ensuite sa révélation au sujet de l'infortuné Tristan et sa colère éclata au paroxysme. Il ne se souciait pas du sort de son esclave, uniquement de son unique mission. Il se permettait encore de la mépriser et de l'insulter. Au moins, l'homme acceptait ses arguments et l'autorisait à garder Tristan au Lupanar. Sans doute grâce à son appui de la foule. Dans d'autres circonstances, isolée, elle n'était pas si certaine de sa victoire. Isabelle conserva son calme et essaya de répondre en bonne intelligence.

"Si je puis me permettre, monseigneur, peut-être faut entrevoir dans cette tragique mésaventure un signe du Ciel ? J'ignore quelle peut être votre mission, sans doute une chose d'extrême importance, je comprends bien, et c'est tout à votre honneur de souhaiter la réaliser à son mieux. Mais.. Et si Dieu désapprouvait cette mission ? Cette folle... Elle a été jusque peu une femme adorable, compatissante, bonne chrétienne... Son comportement a changé il y a cela... trois jours. Si je compte bien, c'est étonnamment la date où les deux garçons qui sont vos esclaves ont été asservis. N'est-il... Ne serait-il là un geste de Dieu ?"

Isabelle s'exprima d'une voix claire et faussement naïve. Malgré son âge avancée, elle jouait encore à merveille les rôles d'ingénues. Il arrivait même que certains clients la croient encore vierges. Elle mettait ensuite un point d'honneur à les détromper. Pas question de se faire payer un bonus pour une virginité imaginaire ! La prostituée observa le cardinal d'un sourire aimable, simulant un élève qui exposerait un raisonnement à un professeur.


















Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Dim 17 Nov - 14:22

"Je n'ai fait que mon devoir, Votre Éminence." répond sobrement Dyonis au remerciement formel du Cardinal.

Il cille et accroche au passage l'attention scrutatrice du religieux, qui a bien remarqué l'épuisement très avancé du seigneur et en demande aussitôt la raison (et du même coup le motif de l'état particulièrement délabré d'Alexandre). Toujours avec concision, Dyonis explique :

"Une telle affaire de police à mener en urgence m'a demandé la nuit entière de travail. Le résultat cependant en vaut la peine. Voici l'un de vos esclaves de retour et demain soir, vous récupérerez le deuxième, une fois les soins d'urgence prompts à enrayer la contagion effectués. Quant à l'état de celui-ci..." (il pointe Alexandre) "Il a essuyé les bousculades d'un individu peu courtois comme il s'en fait tant."

De cette façon, à la fois il va dans le sens de la loi et du Cardinal, et affirme son soutien à Isabelle, qui vient d'argumenter intelligemment pour garder Tristan encore une journée. La présence de la foule l'a aidée à obtenir cette faveur de la part du maître des deux infirmes.
Dyonis n'évoquera bien sûr pas le duel, ni même Ulysse qu'il s'est contenté d'évoquer comme un individu peu courtois s'en étant pris à Alexandre dans la précipitation d'une rue.
L'homme demeure silencieux face au débat quant à la prostitution. Pour le coup, il rejoint le Cardinal quant à l'indignité de cette profession (et des clients qui s'y adonnent) mais admet la clémence d'Isabelle (qu'elle calque sur celle du Christ) faute de pouvoir supprimer ce vice. Le temps commençant à presser, Dyonis adresse une révérence générale et ajoute :

"Si vous le permettez, maintenant mes hommages rendus céans à la Vierge et mon travail accompli, je vous adresse mes respectueuses salutations, Votre Éminence, et vais m'en retourner. Un nécessaire repos m'appelle."

Il attendra le retour de politesse. Sur un signe de Dyonis, ses gardes s'écartent d'Alexandre et le laissent désormais sous l'autorité de son maître. A regrets, le baron devra quitter la compagnie du garçon, d'Isabelle, de Dame Irène et son ami pour retourner à son domaine et régler ses dernières affaires en vue d'un lendemain incertain.
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Alexandre le Dim 17 Nov - 14:38

Pendant l'entretien entre le Seigneur de Frenn et le cardinal Cassain, Alexandre surprit le regard navré d'irène posé sur lui et lui adressa un discret sourire. Il aurait voulu la rejoindre, enlacer Grace... mais céder à l'émotion n'était pas pardonnable. Il se souvenait de cet élan impulsif qui l'avait conduit à étreindre le duc de Rottenberg et les conséquences qui en avaient résulté. Sa tête se leva vers le baron qui terminait de deviser avec son maitre. Allait-il rapporter l'incident ?

Son maitre s'intéressa enfin à lui quand Alexandre essaya d'évoquer le sort de Tristan et son ventre se noua un peu plus. Sa colère était terrible. Le garçon éprouvait l'envie de rentrer sous terre le temps que passe cette fureur. Une femme vint soudain les interrompre et l'esclave reconnut Isabelle, celle qui venait de reprendre la tête du Lupanar. Elle exposait à sa place, à son soulagement, la situation et sa résolution de conserver Tristan le temps que disparaisse la maladie. Elle prenait soin de parler fort pour prendre à parti la population et causer de l'effroi à l'éventualité d'une épidémie de variole. Le plan était malin. Face à la multitude, son maître serait obligé de céder. Alexandre se signa. Tristan serait sauvé.


Face à l'identité de son interlocutrice, le cardinal ne dissimula son mépris. Pour une fois, Alexandre comprit son sentiment même s'il l'exprimait de manière un peu trop véhémente. Les catins, la prostitution. Tout ceci insistait à briser la chasteté auquel tout chrétien se devait pourtant de s'astreindre. Cela lui rappela ses questionnements et les réponses que lui avaient fourni le seigneur de Frenn. Une réponse politique. Pratique. Quelle était celle de la religion ? Il écouta avec intérêt Isabelle évoquer les exemples tirés des évangiles et le passage au sujet de Marie de Magdelena. Il se sentait de plus e plus embarrassé.

"Maître... ?"

Sa voix était hésitante. Alexandre redoutait la riposte sèche de son maître mais il avait trop besoin de comprendre.


"Tout à l'heure, maître, j'en touchais un mot au seigneur de Frenn à la fin de la procédure. Il y a pour moi un paradoxe dans la société. Tout chrétien se doit à la chasteté. Il doit rester pur, ouvert... consacré à la foi. Les seules fois où l'acte est autorisé, c'est naturellement entre mari et femme, et uniquement si c'est à but de procréation. Si nous sommes censés suivre cette doctrine, pourquoi existe t-il des lupanars ? Pourquoi ne déclare t-on pas la prostitution illégale ? Le seigneur de Frenn m'a répondu que c'était par mesure sécuritaire. Par logique. Il expose que les hommes auront toujours des vices à assouvir et il y en aura toujours pour entretenir ces vices. Que la société doit ainsi encadrer ces pratiques pour mieux punir ce qui sort du cadre de la loi. Cela semble... logique. Mais ça dérange mes idées de chrétien. Quoique il en soit, c'est toujours attenter au respect de la chasteté et de la morale. Pourriez-vous m'aider à lever cette incompréhension ?"

Alexandre fixa avec un mélange d'appréhension et de curiosité le cardinal, à la fois prêt à apprendre de toute nouvelles et à recevoir un nouveau sermon.

Après les révélations du sort de Tristan, le cardinal explosa de colère et évoqua son inquiétude de ne pouvoir remplir une mission. La curiosité pressa le cœur du garçon. De quoi 'agissait-il ? Une mission du Pape, qui plus était ? Et Tristan serait au cœur du projet... Il devait en savoir plus. Intérieurement, le petit esclave se promit d'être le plus docile et obéissant que possible afin d'amadouer son maître et que celui-ci finisse par laisser échapper des confidences.

Face à la diatribe énervée du cardinal, Isabelle essaya de lui répondre en voulant apparemment le tempérer. Alexandre l'écouta et se questionna sur la bonne réaction à avoir. Et s'il l'utilisait pour se faire bien voir ? Un plan se dessinait dans son esprit. Ce ne serait correct ni pour ni Isabelle ni pour Tristan. Il leva un court instant la tête vers le baron qui s'apprêtait à repartir. Ce dernier lui avait enseigné, malgré lui, que l'on pouvait être égoïste et être pourtant une bonne personne. Sa conscience s'éteignit au moment où Alexandre le salua poliment puis il prit la parole :


"Maître, si je puis à nouveau me permettre, les arguments de cette dame pourraient être corrects mais il y a des choses dont elle ignore la teneur. Tristan..."

Alexandre eut une légère d'hésitation avant de prononcer la phrase qui couperait tout lien entre celui qui fut son amant et lui. Il devait le faire. Cette relation était péché. Contre nature. Sa rencontre avec le duc de Rottenberg et ces odieuses accusations en étaient un rappel strident : il lui fallait renoncer à ces anormalités et revenir au droit chemin. Tristan en pâtirait, cela était certain. Tant pis ! Au moins, sa colère lui éviterait de retomber dans ses bras.

"J'ai essayé plus d'une fois de le raisonner, maître, mais Tristan aime à courir les filles. Il couche avec la première qui veut de lui sans souci de conscience. Sans même aller se confesser ! Il m'a déjà dit que c'était chose naturelle et ne voyait pas mal. Aussi si Dieu est intervenu, maître, dans cette affaire, ce n'est certainement pas contre vous mais contre lui."

Le petit esclave baissa la tête à la fin de son mensonge, évitant de croiser le regard de son maître. La honte commençait à l'envahir. Il se ressaisit et la chassa loin. Il agissait ainsi pour se protéger, pour s'écarter du péché, mais aussi du bûcher si on en venait à soupçonner plus clairement sa déviance condamnable.

"Pardon de vous avoir encore interrompu."
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Irène d'Aubeville le Lun 18 Nov - 20:55

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Cardin24
Cardinal Matthieu Cassin, 31 ans

Matthieu hocha la tête avec respect face aux explications de Dionys. La prostituée osa répondre, ce qui le mit davantage hors de lui. Comment pouvait-elle seulement s'imaginer connaître la Bible mieux que lui, lui qui avait passé sa vie à l'étudier.

- Le Christ a été miséricordieux et on l'a mené sur une croix. Il est de notre devoir d'être ferme, il n'y a qu'ainsi que nous pourrons combattre les faiblesses des hommes et leur penchant pour le démon. Cela commence par condamner toutes ces pratiques douteuses.

Il jeta le dernier mot presque avec dégoût, en la dévisageant. Il se rapprocha d'elle lorsqu'elle mit en cause son éducation.

- Et pour votre information, j'ai été très bien éduqué, par un homme formidable qui m'a montré la voie de Dieu. Je m'intéresse aux gens, je ne veux que les sauver, mais personne ne semble comprendre cela.

Le noble qui les écoutait en profita pour se retirer. Matthieu lui adressa encore une fois ses remerciement d'un geste de la tête. Irène quant à elle ne put s'empêcher d'intervenir.

- Matthieu, cela suffit. Il ne sert à rien de vous disputer ainsi. Et penses-tu vraiment que notre oncle était omnipotent ? Personne ne peut l'être à part notre Seigneur. J'ai connu d'autres hommes d'église qui pensaient bien différemment.

- Tu veux parler de ton pauvre père de bas étage ?

- Il s'appelle Jacques...

Irène ne pouvait supporter cette condescendance. Leur oncle avait la même. Ce n'était pourtant pas le cas avant. Les rares souvenirs qu'elle avait de Matthieu enfant le montraient comme un enfant timide mais gentil. Ce n'était plus le cas et elle craignait de ne jamais revoir son grand frère ainsi. Alexandre vint alors s'en mêler et Matthieu souffla avec exaspération.

- Tu penses que c'est le moment imbécile ? Garde donc tes considérations pour toi en attendant que je règle cette affaire !

La prostituée osa alors encore le provoquer. Matthieu roula des yeux avec fureur. Comment pouvait-elle prétendre connaître les desseins du Seigneur ? Seule Sa Sainteté pouvait le savoir. Il s'apprêtait à répliquer quand Alexandre intervint. Curieusement, il prit sa défense. Matthieu haussa un sourcil intéressé. Tiens donc... Voilà que le petit esclave faisait preuve de bon sens. Son ton se radoucit, cependant en gardant cette tonalité sombre qui faisait toujours frissonner Irène. Grâce s'était d'ailleurs tenue à la robe de sa mère pendant tout le temps du discours, effrayée.

- Bien. (se retournant vers Isabelle) Vous voyez, cette brebis égarée au moins corrige ses erreurs. Vous auriez tout intérêt à suivre son exemple.

Irène et Juan pour leur part froncèrent les sourcils en se regardant. Tristan, faire de telles choses ? Irène en doutait beaucoup, cela ne lui ressemblait vraiment pas. Elle observa Alexandre. Etait-ce encore l'une de ses manœuvres douteuses pour écarter le danger. Si c'était vraiment ce qu'il souhaitait faire, il n'épargnait pas Tristan de cette façon, bien au contraire. Matthieu lui passerait un savon dès qu'il le reverrait, maladie ou pas... Juan marmonna :

- Quel courage de dénoncer ainsi quelqu'un...
Irène d'Aubeville
Irène d'Aubeville
Artisan / Commerçant

Messages : 481
Date d'inscription : 30/12/2018
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Mar 19 Nov - 0:05

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Isabel10
Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

Le cardinal était empêtré dans sa doctrine et se refusait à admettre la moindre concession. Aucun dialogue possible. C'était un mur infranchissable que même une grande échelle ne pourrait permettre de passer par dessus. Il rabroua même son esclave qui avançait des réflexions dans le sens de la foi de son maitre. Quel homme méprisable, vraiment, et bien indigne de sa fonction. Elle se consola en se disant avoir au moins su conserver Tristan une journée de plus et éviter ainsi une contagion.

Malgré sa déception, Isabelle répondit d'une voix contrite et feignit le soumission.


"Oui, bien sûr, monseigneur, je comprends mon erreur, je ne suis qu'une infâme pécheresse face à vous qui détenez la vérité. Excusez mon insolence."

Elle bouillonnait de devoir s'aplatir contre un tel homme. Elle n'avait pas le choix. Il fallait conserver sa petite victoire.

"Je vous ferai ramener demain votre esclave si la maladie ne s'est pas développée."

Sur ces paroles brèves, elle s'écarta puis se dirigea vers la femme qui avait osé braver l'autorité du cardial. Sa sœur selon leur dialogue. Elle la plaignit d'avoir un frère pareil. Son enfance avait dû être terrible. Isabelle se rapprocha d'Irène et dit à voix haute à l'intention surtout du cardinal.

"Vous n'auriez pas dû intervenir comme ça face à votre frère. Après tout, nous pauvre femmes, celles qui croquent la pomme sans penser aux conséquences, nous ne comprenions rien aux enjeux de ce monde."

Isabelle glissa discrètement sa main dans celle d'Irène et sourit d'un air complice. Elle murmura :

"Désolée. J'éprouve une envie coupable de me moquer de votre frère à ses dépens. Et je vous remercie de votre courage et de votre honnêteté. Vous valez infiniment mieux que votre triste frère."

Peu après, la voix d'Alexandre résonna à nouveau et Isabelle entendit à sa sainte horreur que le garçon démontait son argumentaire. Pire que tout : il décrédibilisait son ami. Tristan. Son visage blêmissait. Lui qui s’inquiétait du sort de son camarade, qui redoutait qu'il ne tombe dans les griffes de Blanche, qu'il ne tombe aussi malade... Ce misérable garçon ne méritait pas une elle inquiétude. Le sang s'accumulait à ses tempes et faisait ressortir ses veines. Elle si douce ordinaire ressentait une puissante colère devant l'insulte faite par Alexandre à un ami si loyal pour lui. Un mouvement d'humeur lui vint. Incontrôlable. Elle abattit la main sur la joue de l'esclave.

"Imbécile."

Le mot siffla entre ses lèvres à peine desserrées.
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Alexandre le Mar 19 Nov - 0:45

Alexandre écouta en silence son maitre reprendre la prostituée et lui expliquer détenir un savoir supérieur au sien. Cela était vrai. Rien que pour être prêt, il avait dû beaucoup étudier la Bible et toute une multitude d’autres textes théologiques dont lui-même ne soupçonnait pas l'existence. Quelles connaissances pouvait-il posséder ? Le petit esclave aurait payé cher pour les avoir lui aussi. A son intervention osée, le cardinal lui aboya dessus.

"Pardon, maître."

Alexandre murmura tout penaud ses paroles et se recula d'un pas. Il avait redouté cette réponse énervée mais sa curiosité avait une fois de plus pris le pas sur la prudence.

Sur le sujet de la prudence, Irène en manqua aussi. Elle essayait une fois de plus de raisonner son frère. Ce serait peine perdue. Il fallait aller dans son sens. Ne pas résister. Autrement... Il préférait ne pas poursuivre son raisonnement. D'un signe de discret de la tête, le garçon supplia Irène de cesser ses suppliques. Après elle, la catin insista encore. Il soupira. Cela ne finirait-il donc jamais ? Cette scène devenait d'un pénible. Au moins, de celle-ci, il retirait que cette Isabelle subissait à sa place le courroux qui aurait été pour lui. Finalement, l'événement avait du bon.

La prostituée s'éloigna enfin. Elle allait vers Irène puis parlait d'être raisonnable mais Alexandre sentit dans ces mots censés être soumis une pique à l'intention de son maître. Il espéra que celui-ci ne la relève pas.

Lors du débat sur l'origine de la maladie de Tristan, Alexandre sentit le cardinal tendu. Il allait riposter à Isabelle puis dévisagea Alexandre qui retint un sourire de satisfaction. Il avait su gagner son intérêt. Son plan fonctionnait. Il le flattait même. Alexandre conversa toutefois un visage humble, calculé, sans manifester ses véritables émotions. Brusquement, sans que le garçon ne comprenne, une claque violente s'abattit sur sa joue. il porta la main sur la peau endolorie et dévisagea Isabelle stupéfait.


"Vous..."

Il entendit à cet instant Juan lui adresser ce lourd reproche qui lui était destiné. Il interprétait son courage dans cette dénonciation. Ces propos l'agacèrent et l'énervèrent. Que savait cet homme du courage et de la peur ? Savait-il aussi ce qu'on endurait de se savoir atteint d'un mal contre nature ? Il fixa Juan d'un regard mauvais puis Irène et même Grâce. Allaient-ils tous le détester pour cela ? Tant pis ! Il avait choisi. Ils ignoraient tout de sa vie, de ses tourments et surtout de ses risques. Même Tristan devrait le remercier d'avoir eu ce courage de le dénoncer par un mensonge. Sans cela, tous deux auraient fini par être surpris et finis sur un bûcher. Son ancien amant recevrait peut-être des coups de fouet à cause de cela. Tant pis ! Mieux valait une flagellation que le brasier !

La tête tournée vers Juan, il répondit sec :

"Le courage est une belle chose, oui, monsieur, mais la loyauté et le devoir sont tout aussi importants."

Sur cette réplique, il s'avança vers son maitre et s'immobilisa juste à ses côtés. Sa tête se leva un court instant vers le cardinal puis revint vers Juan.

"Or, en tant qu'esclave du cardinal Matthieu Cassain, mon premier devoir est de le servir et de lui communiquer toutes les informations en ma possession qui lui seront susceptibles de mieux appréhender une situation."

Intérieurement, Alexandre trembla. Il lui sembla que par cette action, son destin avait d'ors et déjà basculé.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Mer 20 Nov - 11:11

Une fois que Dyonis a eu la certitude que le cardinal autorisait Tristan à ne revenir que demain soir, et qu'on l'a salué, il s'éloigne et se désintéresse des échanges. Seule perce la voix d'Isabelle qu'il entend se défendre admirablement... puis d'Alexandre... qui avance la mauvaise vie de Tristan.
Sous le coup de l'étonnement, Dyonis freine une seconde son cheval et jette en arrière un regard déboussolé. Alexandre ? Capable de dénoncer ? Il n'aurait pas cru. Sûrement la peur de voir revenir l'affaire de mauvaises mœurs les concernant et le choix d'un moindre mal. Mais le malheureux Tristan allait le payer cher. Le baron grogne quelques sons incompréhensible puis se retire enfin complètement. Il lui faut oublier tout cela rapidement et aller trouver l'homme qui serait son témoin pour l'affrontement du lendemain.
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Irène d'Aubeville le Mer 20 Nov - 20:30

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Cardin24
Cardinal Matthieu Cassin, 31 ans

Matthieu fut ravi que la prostituée se rende à la raison. Il sourit avec un air triomphant.

- Ravi que nous tombions enfin d'accord.

Alexandre s'excusa également, rendant sa victoire totale. Irène poussa un soupir. Il gagnait toujours, par lassitude... Cela devenait toujours insupportable, elle l'avait appris à ses dépends. Elle fut surprise qu'Isabelle se tourne vers et un peu déconcertée par son propos, avant de comprendre le second degré. Fort heureusement, son frère ne semblait pas avoir cette sensibilité et levait le menton bien haut en signe de victoire. Elle sourit discrètement pendant qu'il regardait ailleurs et remercia Isabelle d'un hochement de tête.

- Je suis sincèrement navrée... mais il ne changera jamais.

Elle sursauta, Juan et Grâce aussi d'ailleurs, à la claque qu'asséna Isabelle. Irène fut tentée d'intervenir mais s'abstint, surtout quand Alexandre la fixa d'un oeil mauvais. Mais qu'est-ce qui lui prenait enfin ! Et il se mit à parler de loyauté et de devoir ? Irène ne comprenait plus rien. Juan lui prit alors doucement le bras, non sans un regard colérique à Alexandre. Il ne prit même pas la peine de lui répondre. Il lui avait pourtant fait bonne impression au début, mais plus maintenant.

- Vous devriez rentrer, il commence à se faire tard. Grâce risque d'avoir froid.

La petite tremblait en effet, mais pas vraiment à cause du froid. Elle se retourna vers sa mère, la priant de ses petits yeux de rentrer. Irène posa une main sur la tête de sa fille.

- Soit, rentrons.

Elle tourna les talons, avec un vague geste en direction d'Alexandre et de son frère. Alors qu'elle allait faire un pas, elle sentit soudain sa tête lui faire mal.

- Mère ? interpella Grâce.

Irène n'arriva pas à répondre avant de basculer sur la côté. Juan la rattrapa à temps, avant qu'elle ne chute. Il la prit habilement entre ses bras afin de retenir aussi Ludovic.

- Irena ! Tout va bien ?

- Je... Je vais bien...
Irène d'Aubeville
Irène d'Aubeville
Artisan / Commerçant

Messages : 481
Date d'inscription : 30/12/2018
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Alexandre le Mer 20 Nov - 22:51

Le regard d'incompréhension que lui lança Irène perça Alexandre et lui retourna l'âme. Son honnêteté et sa gentillesse se réveillaient et combattaient la logique. Il aurait voulu pouvoir s'expliquer, que cette dénonciation était en vérité favorable à Tristan... Qui le croirait ? Il aurait fallu avouer leur déviance commune et même quelqu'un aussi bonne qu'Irène ne tolérerait cela. Dans les deux cas, il perdait ses amis. Mais avec le choix qu'il avait décidé de faire, en compensation, sa vie et celle de Tristan serait épargné. Il valait mieux vivre seul que de périr sur un bûcher.

Malgré sa souffrance intérieure, Alexandre ne laissa rien transparaitre des émotions qui l'habitaient. Son visage demeura austère en contemplant Irène qui s'apprêtait à repartir au bras de Juan. Il resterait aux côtés de son maitre. C'était ainsi. C'était son destin. Seul le regard confus de la petite Grace révéla un trouble. Il ferma les yeux pour ne pas la voir. Il avait fait un choix : il devait s'y tenir.

Soudain, le cri de Grace lui fit ouvrir les yeux. Irène se sentait mal. Elle allait tomber mais Juan la rattrapa in extremis. Alexandre oublia toutes ses résolutions en un instant et s'avança de quelques pas et poussa un cri d’inquiétude :


"Irène !"

La peur le secouait. Serait-elle tombée malade ? La variole ! Il avait été dans cet établissement où Blanche souffrait de cette pathologie. Et s'il avait ramené des miasmes pour les transmettre involontairement à Irène ?

"Un médecin... Il faut un médecin !"

Alexandre s'apprêta à s'élancer dans une rue adjacente chercher un médecin où il y connaissait l'officine puis se remémora sa condition d'esclave et surtout que son maitre se trouvait à ses côtés. Il s'immobilisa et leva la tête, inquiet, vers le cardinal.

"Puis-je aller chercher un médecin pour votre sœur, maitre ? J'en connais un très compétent dans la rue que vous voyez là-bas."


Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Mer 20 Nov - 23:03

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Isabel10
Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

La malheureuse Irène était lasse du spectacle de son frère qui jubilait de sa victoire par forfait. Elle eut pour elle une forte empathie et continua à lui serrer la main.

"Tranquillisez-vous. De ma profession, j'ai l'habitude des jugements. Ces discours me sont indifférents. J'ai ma conscience et Dieu pour seuls juges."

Irène se retira peu après et Isabelle espéra pouvoir la revoir dans de meilleures circonstances. Toutes deux pourraient peut-être devenir des amies. Elle la vit s'éloigner au bras d'un homme, sans doute son époux, suivie de la mignonne petite fille qui s'accrochait à sa robe. Irène eut soudain un malaise et faillit tomber au sol mais son mari la retint avec un mélange habile de force et de douceur. Inquiète, Isabelle s'avança.

"Vous allez bien ? Heureusement que votre époux vous a protégé ! Quel bon homme que vous avez là !"
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Irène d'Aubeville le Ven 22 Nov - 12:33

Irène fut heureuse qu'Isabelle ne le prenne pas mal. Lorsqu'elle se trouva mal, elle fut un peu étourdie par tous ceux qui venaient vers elle. Même Matthieu prit pour une fois une mine inquiète. Au moins leur mère lui avait au moins transmis le sens de la famille, c'était déjà ça. Alexandre se mit à s'agiter et elle secoua la tête.

- Non, nul besoin de médecin, je sais très bien ce que j'ai. Reste là Alexandre...

Matthieu et Juan froncèrent les sourcils. De quoi parlait-elle ? Irène se redressa un peu, regardant surtout Juan.

- J'ai... reçu une heureuse nouvelle. j'attends un enfant.

Les deux hommes agrandirent les yeux. Matthieu réagit en premier.

- Mais... mais de qui enfin ?

Irène poussa un gros soupir.

- D'Antoine, imbécile. Il ne s'est passé que quatre mois...

Cette réflexion lui arracha un nouveau soupir, de tristesse cette fois. Cela lui semblait une éternité, d'autant plus qu'ils avaient été séparés. Elle chassa ses pensées noires de son esprit. Ce n'était pas vraiment le moment. Juan pour sa part fixait le ventre d'Irène comme s'il venait de voir la Vierge.

- Milagro, Dios mio... (regardant de nouveau son amie) C'est merveilleux... peut-être de nouveau un garçon.

Irène sourit.

- Peut-être bien.

Juan entreprit alors de la redresser, l'empoignant toujours fermement pour qu'elle ne rencontre pas le sol. Il semblait vouloir la protéger comme un véritable trésor. Il entendit alors Isabelle et sourit, d'un air cependant un peu triste.

- Je n'ai pas cet honneur Doña Isabela. Doña Irena était la femme de l'un de mes meilleurs amis. Et Ludovic est mon filleul.

Irène hocha la tête. Jamais elle n'aurait pu être plus heureuse qu'en l'ayant pour ami. Cependant, elle n'ignorait pas les regards qu'il lui lançait. Seulement, elle tâchait de bien lui faire comprendre qu'ils seraient toujours et avant tout des amis. Elle regarda de nouveau Isabelle, encore pâle mais semblant mieux portante.

- Bref, c'était juste un peu de fatigue, il n'y a pas à s'inquièter.
Irène d'Aubeville
Irène d'Aubeville
Artisan / Commerçant

Messages : 481
Date d'inscription : 30/12/2018
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Alexandre le Ven 22 Nov - 13:40

Alexandre n'attendait que la réponse de son maitre pour s'élancer aussi vite que le permettraient ses jambes fragiles chercher le médecin mais Irène ouvrit la bouche avant son frère et lui interdit d'y aller. Ses sourcils se froncèrent. Ne prenait-elle pas trop pour elle. Il aurait voulu insister mais en tant qu'esclave ce serait maladroit. Il leva la tête vers le cardinal et espéra que celui-ci le ferait et l'enverrait malgré tout chercher l'homme de sciences.

Ses yeux s'écarquillèrent en apprenant l'heureuse nouvelle qu'Irène rayonnait à leur révéler : elle attendait un enfant. Alexandre, l'observait, confus. Son époux.. N'était-il pas... Il eut une réaction similaire à celle de son maître, au même moment, et murmura :


"Mais... mais vous êtes veuve, Irène."

Le garçon rougit ensuite si fort que son teint se rapprocha de la robe de son maitre quand Irène rappela que son mari était décédé seulement quatre mois plus tôt. il baissa le regard, honteux de l'insinuation malheureuse que ses propos irréfléchis avaient pu causer.

"Pardon..."

Alexandre se décida à demeurer silencieux. De toute manière, si cela concernait une grossesse, les hommes n'étaient pas qualifiés pour comprendre et aider. Ces choses-là se passaient entre femmes. Il suivit ainsi la discussion en spectateur détaché mais sourit quand Isabelle fit l'erreur de croire que Juan serait le mari de Irène et déclarait qu'il était un bon homme pour elle. A observer le manières protecteurs de Juan, son air ravi à contempler le ventre d'Irène, le petit esclave éprouva une étrange intuition. Quelque chose en lui soufflait que la prostituée ne se trompait peut-être pas tant que cela. Il fixa Ludovic dans les bras de sa mère et se demanda si son parrain, censé remplacer le père en cas d'absence ou de décès, n'allait véritablement remplacer cet Antoine d'Aubeville dans tous les sens du terme. Le cardinal cautionnerait-il cela ? Irène, elle, ne semblait pas désireuse de répondre à ses avances. Mais à la longue... La solitude pouvait être si pesante.


Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Sam 23 Nov - 10:39

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Isabel10
Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

Isabelle observait avec inquiétude Irène qui se remettait un peu de son malaise. Le sourire lui vint quand celle-ci annonça la bonne nouvelle. Un enfant ! Quel beau miracle ! Elle réagit la première et applaudit.

"Oh ! Mes félicitations ! Voilà une formidable nouvelle !"

Le cardinal et Alexandre, eux, manifestèrent une surprise qui l'agaça. elle leva les yeux. Bien sûr qu'une femme pouvait faire un enfant sans être mariée. Prendre du plaisir auprès d'un homme qu'on aimait... Cela devait être si agréable. Une mélancolie l'envahit. pour faire vivre ses frères, elle avait dû renoncer à sa propre vie, ses propres rêves. Elle secoua la tête pour chasser ces tristes pensées et entendit Irène déclarer que l'enfant dans son ventre serait bien de son mari décédé quatre mois plus tôt. Son ami Juan se pressait tout autour d'elle et manifestait une grande joie. Cet empressement ne semblait pas du goût d'Irène. Un prétendant dont elle ne savait pas se dépêtrer ? Elle la plaignit. Les hommes épris pouvaient être une plaie.

"En tous cas, peu importe d'où il vient, un enfant à naitre est toujours une bonne nouvelle ! Je vous souhaite tous mes vœux pour votre bonheur à venir."

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Cassan25
Cassandre, 12 ans, esclave au Lupanar

Après avoir quitté Alexandre, le cœur serré, hantée par ce qui allait arriver aux deux hommes, Cassandre avait obéi aux instructions et s'était réfugiée dans l'église Sainte-Eustache. Là-bas, elle avait longtemps prié Sainte Zita et la Sainte Vierge pour que celle-ci protège Alexandre et son chevalier servant. Peu à peu, la lenteur du temps lui avait causé un terrible ennui. Ne rien faire... Depuis des années, elle courait du petit matin à tard dans la nuit, dormait trois heures par nuit, elle n'était plus capable de rester sans s'occuper. Tout en déambulant dans l'église, ses oreilles avaient surpris deux fidèles évoquer une procession.

Intriguée, Cassandre quitta donc l'église et suivit les deux hommes qui la menèrent vers la grande place. Pressée au milieu de la foule compacte, elle n'aperçut pour ainsi dire rien. Elle errait au hasard, se faufilant entre les jambes des adultes, et ne savait plus que faire, complètement perdue. Soudain, une agitation attira son attention. Elle s'avança et reconnut aussitôt Isabelle, une des prostituées du Lupanar. Une des plus gentilles même. Elle parlait à une femme avec une petite fille et un homme à côté d'eux. Elle vit aussi Alexandre auprès d'un cardinal. Elle se signa. Il était en vie et libre. La Sainte-Vierge et Sainte Zita avaient exaucé ses prières.

Intimidée, Cassandre s'avança vers Isabelle et prit une voix chevrotante.


"Isabelle... Je me suis perdue. On peut rentrer au Lupanar ?"

En entendant cette voix parfaitement identifiable, Isabelle baissa le regard et sourit à Cassandre. Elle s'accroupit pour prendre la fillette dans ses bras et la réconforter, déposant en même temps un baiser sur son front. Cassandre sourit et se détendit de ce câlin inattendu dont elle n'avait que très peu l'habitude.

En son for intérieur, quand Isabelle se redressa, elle évalua avec tristesse la situation de cette malheureuse petite esclave. Qu'allait-elle bien pouvoir en faire ? Si la gestion de l'établissement, elle se refusait à garder sous son autorité des filles qui n'avaient aucun choix. La prostitution était un métier exigeant que l'on devait accomplir par choix, et e aucun cas par contrainte. Cela lui briserait le cœur de revendre toutes ces pauvres filles, qu'elle connaissait toutes qui plus est, mais elle ne pourrait jamais garder tant de bouches devenues inutiles. Il fallait penser rationnellement. Préserver celles qui travaillaient et faisaient vivre le commerce. Mais Cassandre... Elle était si jeune et avait pourtant connu tant de drames. La revendre sans savoir où elle tomberait... Non, pour elle, elle souhaitait une bonne place, être certaine de ses prochains maitre. Quant à la garder... Non, un Lupanar ne serait jamais un lieu pour une enfant, surtout avec tout ce qu'elle avait déjà pu y avoir et y voir.

Triste, elle passa tendrement la main dans les cheveux de la fillette.


"Ma petite chérie."

Confiante, la petite la regardait avec de grands yeux.

" On va rentrer, Isabelle ?"

Son coeur se brisait devant tant de docilité et de douceur. Qu'allait-elle bien pouvoir faire de cette pauvre petite ?
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Irène d'Aubeville le Sam 23 Nov - 14:25

Irène se redressa suffisamment pour montrer à Juan qu'elle pouvait tenir debout seule, non sans le remercier d'un hochement de tête. Elle soupira légèrement à la remarque d'Alexandre mais lui répondit sur un ton bien plus doux et indulgent que celui qu'elle avait employé avec son frère.

- J'ai bien conscience que je vais souvent entendre cette remarque... Mais Notre Dame sait que j'ai toujours été fidèle à mon mari et cela me suffit.

Le cardinal glissa en effet un regard vers son esclave mais Irène le reprit rapidement en le fixant. Il avait fait exactement la même remarqua, il n'avait rien à dire. Elle préféra répondre par un sourire à Isabelle.

- Merci. Vous avez raison, cet enfant aura tout ce dont il a besoin.

Juan approuva d'un hochement de tête. Une petite fille s'approcha alors d'eux. Irène sourit à cette adorable demoiselle. Elle la salua. Grâce s'écarta un peu des jupes de sa mère et observa cette petite fille. Elle n'avait pas encore vu véritablement ici. Ses amies lui manquaient. Peut-être était-ce une occasion que la Vierge lui présentait. Elle s'avança un peu vers Cassandre, les mains timidement derrière son dos.

- Bonjour, je m'appelle Grâce. C'est quoi ton nom à toi ?

Irène en observant la scène crut bien déceler que quelque chose n'allait pas. Pourquoi Isabelle semblait-elle aussi triste en regardant l'enfant ? Le cardinal pour sa par fronça les sourcils. Il lui semblait avoir déjà vu cette demoiselle quelque part, mais où, impossible de s'en rappeler.
Irène d'Aubeville
Irène d'Aubeville
Artisan / Commerçant

Messages : 481
Date d'inscription : 30/12/2018
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Lun 25 Nov - 10:20

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Cassan25
Cassandre, 12 ans, esclave au Lupanar

Restée près d'Isabelle, Cassandre observa la petite fille accrochée aux jupes de sa mère se détacher et s'avancer. Elle marcha à elle. Elle lui adressa la parole. Cassandre trembla. Que lui voulait-elle ? On ne lui demandait jamais son nom. Esclave, gamine, petite, servante... Ces mots suffisaient pour l'appeler.

La peur retenait Cassandre. Pouvait-elle répondre ? Elle n'avait pas de lien avec cette enfant. Ils ne se trouvaient pas au Lupanar et par conséquent seuls comptaient les demandes et ordres d'Isabelle. Ou de quelqu'un qui aurait de l'autorité. A part ces règles, en société, elle devait demeurer en retrait. Silencieuse. Elle n'était qu'un objet.

Sans donner l'impression de snober la petite, ce qui aurait été une faute, Cassandre leva la tête vers Isabelle et demanda toute timide :


"Isabelle, puis-je répondre ?"

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Isabel10
Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

Lorsque Isabelle aperçut la fille d'Irène qui se détacha de sa mère, stimulée par la présence de Cassandre, une autre enfant. Cette rencontre la fit sourire. Cassandre n'avait jamais eu le moyen de se faire des amis, de vivre une véritable enfance... Si seulement quelque chose bien pouvait lui arriver. Elle observa avec un mélange d'appréhension et d'espoir ce qui allait se passer.  La fillette se présenta et révéla s’appeler Grace. Un joli nom. Elle voulait savoir à présent celui de Cassandre, qui hésita. La petite esclave était perdue. Elle ne répondit pas. Elle leva la tête, gênée, et demanda la permission pour répondre. Isabelle en fut révoltée. Comment un enfant, même tombée dans l'esclavage, pouvait à ce point perdre sa spontanéité et à se retrouver au niveau de ne plus pouvoir dire son nom de lui-même.


"Bien sur que oui. Parle même autant que tu le voudras à cette petite Grace."

Isabelle plongea la main dans son aumônière et glissa plusieurs pièces dans la main de la petite esclave.

"Allez jouer toutes les deux et achetez-vous des friandises."

Cassandre posa les les yeux sur les pièces dans sa paume, compta vite la somme et secoua la tête, interdite.

"Mais c'est une fortune ! Madame, vous ne pouvez gaspiller votre argent comme ça pour moi !"

Isabelle lui sourit tendrement et la poussa vers Grace.

"Elle s'appelle Cassandre, ma petite Grace, et elle n'a pas l'habitude des autres enfants. Dis-moi, tu pourrais lui apprendre à être une petite fille mignonne ?"
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Alexandre le Lun 25 Nov - 10:46

Le sourire doux que lui adressa Irène déstabilisa Alexandre qui baissa la tête. Après sa trahison envers Tristan et ces paroles dures eue avec Juan, il aurait préféré être traité plus durement. Cela aurait permis à sa conscience de s'endormir. Là, son mensonge lui revenait en plein visage et le torturait. Il se rappelait sa lâcheté odieuse. Il s'obligea à se souvenir de la cause exacte : protéger Tristan du pire. Cela n'empêchait pas toutefois la culpabilité.

Soudain, une fillette s'avança vers leur groupe et Alexandre reconnut la petite Cassandre. Que faisait-elle là ? Il lui avait demandé d'attendre à l'église. Ses sourcils se froncèrent d'agacement. Pourquoi n'avait-elle pas su obéir ? Ce n'était pas si difficilement de suivre une consigne aussi simple. Quelle idiote ! En pensant cette dernière phrase, le garçon se sentit rougir et se rappela que son père disait exactement les mêmes phrases quand il commettait ses bêtises. Son regard se détourna de Cassandre, gêné. Elle avait fait moins pire que lui.  

Ses yeux croisèrent ceux de son maitre qui détaillaient avec intérêt la jeune Cassandre. Pourquoi ? Il ne ne l'avait jamais... Alexandre tressaillit. Il se rappela de l'altercation de l'homme avec la bohémienne survenue hier devant l'église.  Les traits de l'individu... C'était ce maudit Bastien. Alors la petite qui l'accompagnait, en vêtements de petites bourgeoise... Cassandre avait par ailleurs révélé participer au rapt de Tristan. l fixa le cardinal et se demanda s'il allait la reconnaitre. Que risquait-elle ? Pourrait-il exiger un châtiment à son encontre malgré le fait que la loi interdisait toute poursuite judiciaire avant l'âge de quinze ans ? Une inquiétude le saisissait. Cette pauvre petite en avait assez vu. Il se souvenait de toutes exactions énoncées par les gens d'arme dont elle avait été victime. Elle avait assez souffert comme cela et méritait une vie enfin apaisée. Il ne la dénoncerait pas. Pas de son plein gré. Seulement si son maitre l'interrogeait sur le sujet. Là, s'il s'y retrouvé forcé, il expliquerait tout de son triste sort et le cardinal, aussi impitoyable soit-il, serait obligé de comprendre qu'elle n'avait commis aucun crime sinon que d'obéir à un maitre fou.

Pendant ces réflexions, Grace s'avança vers Cassandre et se présenta puis lui demanda son nom. La petite esclave hésita et regarda Isabelle. Alexandre en fut tétanisé : elle n'avait plus de volonté propre ! C'était une poupée que ses maitres pouvaient user selon leur gré et caprices. Son cœur s'en serra et il eut du mal à ne pas pleurer devant cette scène terrible.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Irène d'Aubeville le Mar 26 Nov - 16:08

Grâce était très surprise que la petite tremble. Elle se retourna un moment vers sa mère. Avait-elle dit quelque chose de mal ? Peut-être ne s'était-elle pas assez bien présenté... Cependant, ce fut tout autre chose qui semblait la retenir, car elle demanda l'autorisation à Isabelle de répondre. Grâce fut surprise. Elle n'était donc pas libre ? C'était peut-être une esclave... mais qu'importe ! C'était une enfant aussi et elles avaient bien le droit de parler. Heureusement, la dame isabelle les autorisa. Grâce lui fit un grand sourire, ravie qu'elles aient le droit de faire ce qu'elle voulait. Elle donna même des pièces à Cassandre. Grâce la trouvait bien gentille. Irène et Juan aussi d'ailleurs. A coup sûr, cette femme saurait redresser l'établissement dont elle avait la charge.

Grâce hocha la tête quand Isabelle lui parla et prit la main de Cassandre.


- C'est très joli comme prénom. (elle se tourna vers sa mère pour lui demander la permission) Puis-je mère ?

Irène était trop heureuse de voir sa fille se faire une amie pour refuser. Grâce, tout joyeuse sourit alors à Cassandre en l'entraînant vers le bout de la place, là où elle avait repéré quelque marchands qui sauraient les contenter.

- Allez viens, je suis sûre qu'on va bien s'amuser !

Irène sourit en les observant s'éloigner. Elle se rapprocha un peu d'Isabelle.

- Merci, c'est très gentille. A propos, si jamais vous avez besoin de quoique ce soit, passez donc me voir à la Rosa Azúl.

Elle regarda sa fille avec Cassandre avec un sourire, cependant elle se sentait un peu fatiguée et ne savait combien de temps elle tiendrait encore. Juan le remarqua très vite et posa une main sur son bras.

- Irena, tu devrais rentrer.

- Mais...

- Je veillerai sur Grâce, ne t'en fais pas. Tu as besoin de te reposer et Ludovico aussi je pense. Rentrez donc, je ramènerai Grâce chez toi dès qu'il sera tant. Et si Doña Isabela le souhaite, je ferai de même avec Cassandra. (il se tourne vers l'intéressée) Car vous avez peut-être du travail. Toute cette agitation n'a sans doute pas été de tout repos pour vous non plus.

Matthieu écoutait tout cela de loin, les bras croisés. Personne ne faisait plus attention à lui et cette fillette ne voulait pas lui revenir. Tant pis, ce n'était certainement pas important. Il jugea donc qu'il ferait bien de regagner ses pénates pour réfléchir. Il haussa les épaules avant de darder un regard impérieux sur Alexandre.

- Nous rentrons, maintenant.

Son ton ne souffrait pas la moindre réplique et il tourna rapidement les talons, sans même un mot pour sa soeur.
Irène d'Aubeville
Irène d'Aubeville
Artisan / Commerçant

Messages : 481
Date d'inscription : 30/12/2018
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé] Empty Re: Event 7 ¤ Pécunes et Grand Recueil de doléances - 13 septembre [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum