-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur Nike Air Max 200 Winter
63 € 125 €
Voir le deal
-40%
Le deal à ne pas rater :
– 40% sur la Table basse rectangle TIME – couleur Chêne
59.99 € 99.99 €
Voir le deal

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Mer 30 Oct - 13:18

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Isabel10
Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

La peine et le désespoir du petit esclave brisait le cœur d'Isabelle. Quel spectacle pitoyable et triste. Elle avait envie de l'étreindre dans ses bras et le consoler comme on faisait avec un enfant. Il fut à cet instant réprimandé par un des agents ayant surpris son geste de faire passer un message au baron. Quel imbécile ! Ne retenait-il donc rien de ses mésaventures ? Elle tourna la tête pour ne pas assister à la pénible scène et se concentra sur le chef qui exposait la suite de la perquisition. Ses yeux s'écarquillèrent de la proposition qui lui était faite. Elle en bégaya :

"Moi ? Reprendre la direction de cet établissement ? Mais avec quelles compétences ? Je ne sais lire ni écrire. Comment saurais-je prendre de bonnes décisions ? Vous êtes bien sûr de ce choix ?"

Elle demeura abasourdie par un tel revirement du destin. Un signe du Ciel ? Elle savait à peine y réfléchir. Isabelle entendit ensuite la suite de l’entretien et l'évocation de rencontrer le cruel maitre de Tristan. Elle opina de la tête.

"Je vois suis prestement. Il faut tout tenter pour empêcher une épidémie de se répandre. Cet homme ne saurait être insensible à cet argument. Pressons-nous donc. En chemin, j'aimerai d'ailleurs m'arrêter à un médecin pour qu'en notre absence il se presse d'examiner Tristan. Cela sera t-il possible ?"
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 708
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Mer 30 Oct - 14:39

Consterné, Dyonis écoute les folles hypothèses sur sa paternité et son lien clandestin avec Blanche des Roses. Déjà la veille, Marguerite lui avait tenu un tel discours. Au moins, avec la présence des gens d'armes et toutes les preuves apportées de façon salutaire par Alexandre, voilà au moins une bêtise qu'il n'entendra plus !
Le seigneur suit scrupuleusement les échanges entre Isabelle et les gardes, qui notent tous les aveux de cette dernière. Il aura un très léger sourire en voyant Bastien se faire embarquer les fers aux poignets. Celui-là va mériter son sort ! Quant à Tristan... une entrevue avec le Cardinal est en effet nécessaire et le baron espère qu'Isabelle et les soldats parviendront à convaincre le religieux. Lui-même décide qu'il ne s'en mêlera pas (ce serait suspect, et vue la passion du Cardinal pour les infirmes...)
C'est alors qu'il entend un des gens d'armes ordonner de lire le billet d'Alexandre. Dyonis lève les yeux au ciel : pourvu que l'esclave n'ait rien écrit d'imprudent ! Son soldat obéit et tend le document, et déjà Alexandre prend les devants et expose de lui-même, à haute voix, ce qu'il voulait faire savoir au baron. C'est donc pour protéger la jeune Cassandre. C'est tout à son honneur et, après que le béquilleux ait présenté une nouvelle fois ses excuses, le Premier Conseiller lui adresse un début de sourire en guise de pardon.

"C'est une bonne intention de ta part. Rassure-toi, je crois que cette petite n'aura rien à craindre et que, d'après les aveux de Marguerite et les livres de comptes, elle est même victime dans cette affaire. Je réfléchirai à son sujet." (un temps) "Mais il n'y avait aucune raison de cacher cela. Rien de pire que de tenter une dissimulation en pleine enquête. Si tu n'as rien à te reprocher, alors demande tout simplement à ajouter quelque chose à voix haute."

Il se détourne du garçon et entend Isabelle confier qu'elle est illettrée. Dyonis pousse un léger soupire et :

"Madame. Je constate en vous observant et en vous écoutant que Marguerite n'avait pas menti sur votre éthique. Avec vous, il est clair que des abus ne seraient plus commis entre ces murs. Mais effectivement une patronne sans instruction, c'est très fâcheux. Laquelle de vos filles pourrait gérer l'intendance, les comptes, les courriers ?" (Un temps) "D'ailleurs, j'espère qu'entre vos mains le jeune Tristan se remettra, si son maître l'autorise."
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 609
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Mer 30 Oct - 16:08

Le léger sourire que lui adressa le Seigneur de Frenn surprit Alexandre et le ravit. Alors il n'était pas déçu ? Ni même exaspéré ? Le garçon sentit un poids se relâcher de ses épaules. il lui adressa à son tour un sourire timide mais n'osa répondre. Il ne désirait pas pousser trop loin sa chance. Aussi écouta t-il les recommandations du baron sur la conduite à tenir durant une procédure judiciaire puis opina timidement de la tête. Il n'arriva cependant à se retenir quand le noble évoqua sa possibilité de venir en aide à la petite Cassandre.

"C'est vrai ? Vous allez aider Cassandre ? Elle est si gentille, si courageuse... Elle le mérite ! Merci pour elle, Messire !"

Alexandre eut en prononçant ces mots un sourire et un regard d'admiration pour le seigneur de Frenn.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 1001
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Mer 30 Oct - 16:29

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Isabel10

Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

Isabelle tourna la tête vers le baron et le dévisagea avec une surprise polie. Marguerite aurait vanté ses mérites ? Réellement ? Elle redoutait que celle-ci n'ait pu trop en faire. Il allait désormais falloir assumer. Saurait-elle faire ses preuves ? Elle réfléchit aux propositions faites puis observa les filles cantonnées dans un coin et répondit :

"Il y a bien la Louise qui nous lit la Bible ou les courriers que certaines reçoivent. Louise, tu pourrais faire ce que le seigneur demande ? Parfait ! Je te verserai quelques gages en contrepartie. Toute tâche mérite salaire. Je tenterai d'apprendre à lire et écrire. De me former. Je tenterai, Messire, de ne point décevoir si vous m'estimez si compétente à ce poste."

Elle se tourna ensuite vers le chef des agents.

"Laissez-moi passer une pèlerine et allons trouver le maître de Tristan, qu'en dites-vous ? plus tôt les choses sont réglés, mieux c'est."
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 708
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Le Cent-Visages le Jeu 31 Oct - 10:50

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Agent_10

Agents du guet royal

Les gardes ouvrirent le document tendu par le soldat de Dyonis et constatèrent qu'en effet, cela correspondait mot pour mot à ce que disait l'esclave. Il n'y avait rien de grave. Aussi eux non plus ne réprimandèrent-ils pas le garçon et ils apprécièrent seulement le juste rappel de comportement que lui faisait le baron. Entre eux, ils décidèrent de laisser cette affaire concernant Cassandre au seigneur de Frenn, qui semblait disposer à s'occuper de son cas. La fillette n'aurait de toute façon nul compte à rendre à la justice.
Vint alors le sujet de la reprise du Lupanar. Isabelle illettrée... Voilà qui contraria le chef de la brigade. Il grimaça, puis en suivant attentivement les indications de la femme, dit enfin :

-- Alors considérons officiellement que Louise et vous tiendrez à deux cet établissement. Il fera bien sûr objet de contrôles réguliers et non prévenus, pour s'assurer que tout se passe bien. (Il tend un papier à ladite Louise et demande) Ecrivez ici une reconnaissance officielle de passation de pouvoir concernant cette maison. (Puis, à Isabelle, qui abordait le cas de Tristan) En effet, il faut prestement régler l'affaire. Maintenant que les pièces à conviction sont saisies, ainsi que Bastien, trois hommes vont vous accompagner auprès du maître de cet esclave malade.

Aussitôt dit, aussitôt fait : il fit signe à un détachement d'agents de sortir avec Marguerite. Le chef acheva :

-- Nous restons ici pour interroger Madame des Roses. (à Dyonis et Alexandre) Vous pouvez vous en retourner. Merci à vous, Monsieur le Premier Conseiller, d'avoir déniché toute cette affaire. Vous serez informé des suites. Quant à toi, esclave, à présent rejoins ton maître. Accompagne Madame. (il pointe Isabelle)

Il leur signifia de quitter le Lupanar, désormais entre les mains de la Justice. Les soldats n'y laisseront rentrer de nouveau qu'Isabelle, quand elle reviendra, puis Cassandre. Et n'en sortira que Tristan si son maître reste inflexible et veut absolument récupérer son esclave.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 1164
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 30
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Jeu 31 Oct - 11:26

Alexandre suivit le déroulement de la procédure en silence. Les méchants allaient être arrêtés et jugés. Il évita de songer à la suite et plus en détail à sa tante. S'il y réfléchissait trop, il serait étouffé par le chagrin que lui causerait celui de son père quand ce dernier apprendrait la tragique nouvelle.

Lorsque le chef des agents l'invita à retourner chez son maitre en suivant la dénommée Isabelle, Alexandre tourna la tête vers le baron. Il avait une chose importante à lui demander. Un besoin vital. Viscéral. Il s'avança et demanda poliment :


"Messire... Au sujet de Simon, de ce qui vient de se passer... Est-ce que... Serait-il possible que me faire venir pour le jour des funérailles ? J'aimerais lui rendre un dernier hommage. Je vous en supplie. A moins que sa famille... Ils ne voudraient peut-être pas me voir. Mais je pourrais peut-être au moins me recueillir à un moment donné ?"

Le garçon baissa la tête, priant intérieurement pour que sa requête soit acceptée. il redoutait que cela soit mal considérée.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 1001
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Jeu 31 Oct - 11:36

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Isabel10
Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

A la requête du soldat, la dénommée Louise, sous un regard rassurant d'Isabelle, s'avança et s'assit à une table pour rédiger le formulaire que l'on lui réclamait. Elle le lut à Isabelle puis toutes deux signèrent. Une d'une croix, l'autre de nom. Entre temps, Isabelle s'éloigna pour aller passer sa pèlerine, prête à combattre le terrible maître de Tristan. Elle invoqua mentalement la force de Sainte-Catherine pour la soutenir dans l'épreuve quand la conversation du petit esclave attira son attention. Son désir sincère de respecter le défunt tombé devant lui l'émut.

"Pauvre garçon... Ce meurtre en direct l'a tant affecté. Pauvre homme aussi. Quelle tragédie."
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 708
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 31 Oct - 11:47

Spoiler:
TOC TOC ! Qui est là ?

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 1280x710

Depuis le début de la matinée, Ulysse parcourait les rues dans son carrosse à la recherche du moindre indice susceptible de localiser ce maudit Dyonis. Grâce à ce baron et ses manigances, il pourrait certainement s'échapper du péril de sa situation. Il ne voudrait que de vilaines rumeurs, fort embarrassantes, se répandent à son sujet. Il ne trouvait cependant rien concernant Dyonis. Ce bougre d'homme se serait-il évaporé ? Après tout, il était infirme. Selon certaines doctrines religieuses, ces infirmes abritaient le diable. Et si ce Dyonis était reparti en Enfer prendre des ordres auprès de son maître ?

Le carrosse se perdait de plus en plus en ville. Fini les beaux quartiers. Ils atteignaient désormais la pauvreté et la misère. Ulysse les méprisait et se révulsait de retourner à ce lieux glauques qui lui rappelaient sa maudite enfance. Brusquement, après un croisement, il distingua de l'agitation près du Lupanar. Beaucoup d'hommes en armes s'y tenaient des soldats du guet. Intrigué, il fit arrêter son transport et descendit. Le noble s'avança vers une fenêtre et se réjouit de ce qui s'y trouvait dedans. Le fameux baron ! Il ne restait plus qu'à attendre sa sortie.

En examinant mieux les lieux, Ulysse remarqua qu'un petit esclave s'adressait à Dyonis. Un garçon en béquilles. Celui-là que le baron avait fait condamner l'autre jour ? Il se remémora des charges prononcées. Un rictus mauvais lui vint. Il y aurait peut-être là d'autres motifs pour contraindre un peu plus son rival.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Jeu 31 Oct - 14:22

Spoiler:
Ahah, Ulysse xD Cette tête lui sied à ravir

Dyonis hoche la tête avec satisfaction en entendant les soldats décider que le Lupanar sera étroitement surveillé, et que les deux femmes vont pouvoir faire une bonne équipe (une avec son éthique, l'autre un minimum instruite) pour reprendre l'établissement.
Il lève rapidement les yeux pour une prière à la mention de Tristan : Isabelle se propose vaillamment d'aller convaincre le cardinal... puisse Dieu l'assister et qu'elle y parvienne. Mais avant qu'Alexandre ne parte avec elle, le baron a quelques détails à régler avec le petit esclave qui justement l'interpelle au sujet de son défunt soldat. Le seigneur sort à son tour du Lupanar et se tourne donc vers les gens d'armes et Isabelle, déjà dehors :

"Messieurs, Madame, attendez-moi un court instant je vous prie. J'ai quelques petits choses à voir avec cet esclave avant qu'il ne retourne à son maître. Cela concerne Cassandre et la sépulture de mon défunt soldat."

Il prend soin de préciser ces derniers détails pour, là encore, être transparent devant la police. D'ailleurs, ce qu'il va dire à Alexandre n'a rien de répréhensible ni de secret, et ils peuvent écouter s'ils le souhaitent. Enfin, Dyonis s'adresse à l'esclave, qu'il entraîne un peu à côté mais sans pour autant se cacher :

"Concernant Cassandre, je m'arrangerai pour la rencontrer une fois cette affaire réglée et voir ce qu'il est possible d'envisager. Peut-être se plaira-t-elle à demeurer servante dans cet établissement, maintenant qu'il sera bien mieux tenu... Autrement..." (il secoue la tête) "Nous verrons ce qu'elle dira." (Un temps, regagné par l'émotion) "Et au sujet de... de Simon... Là encore, tu dépends malheureusement de ton maître. Je ne peux pas te soustraire pour t'inviter à une cérémonie. Surtout si ton maître apprend que tu as... bien malgré toi... pris part à l'incident. Cependant ton intention est très honorable et me touche. Peut-être y a-t-il moyen de demander à ton maître, le jour de la sépulture, de te retirer juste un moment pour aller faire tes dévotions ? Un Cardinal y sera sensible. La cérémonie aura sûrement lieu dans trois jours, le 16, le temps que..." (il retient des larmes) "que je fasse prévenir la famille et organise les funérailles."

Pris dans la conversation avec Alexandre, Dyonis n'aura même pas remarqué la présence d'Ulysse dans les parages, lui d'ordinaire observateur.
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 609
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Jeu 31 Oct - 16:28

Spoiler:
Oh merde cette tête  :zblam:
Je me la représente tellement bien là, Ulysse, pu***n :xD: :xD: 

Alexandre est surpris de voir le Seigneur de Frenn retenir ainsi les gens pour écouter sa propre requête. Surpris mais ravi. Il l'intéressait. Il ne l'exaspérait pas. Son cœur en bondissait de joie. Il suivit d'un pas léger le baron à l'extérieur et l'entendit exposer ses projets vis-à-vis de Cassandre.

"Si je puis me permettre d'exprimer mon opinion, Messire, je ne crois pas qu'une enfant ait sa place dans un tel établissement. personne ne devrait du reste l'avoir.  D'ailleurs, pourriez-vous m'expliquer la logique de ces cloaques vulgaires ? La morale chrétienne exige de nous une chasteté exemplaire. Les époux se doivent fidélité. Or, la prostitution signifie briser cette règle ? Quelque chose m'échappe. Une contradiction. Pourriez-vous m'aider à la dissiper ? Ou fais-je une erreur de raisonnement ? Autrement, pour en revenir au sort même de Cassandre, je sais qu'il manque une place de servante à l'église. La précédente a été impitoyablement virée lorsque mon...  euh le père Thierry l'a surpris en train de nous insulter, ma sœur et moi-même, du fait de notre infirmité."

Alexandre fut soulagé d’avoir pu rattraper son erreur. Il avait remarqué combien le baron tiquait d'associer le père Thierry à la même personne que son père à lui. Son esprit ferait seul le lien logique et comprendrait la raison logique de sa colère et du renvoi de la domestique.

"Quant aux funérailles, oui, je comprends votre position. J'essaierai alors d'expliquer la situation à mon maître. A moins de passer par Dame Irène ? Sa sœur est bien plus aimable et compatissante. Il  me laisse à sa garde et il ne sera pas aisé qu'elle et moi nous rendions ensemble à l'enterrement ce jour-là. J'étudierai cette question avec elle."

Alexandre baissa la tête au souvenir du malheureux et ressentait par empathie la tristesse que son interlocuteur éprouvait de cette terrible perte. Son regard se perdit dans la contemplation des alentours.

Lancer de dé : Alexandre remarquera t-il la suspecte d'Ulysse ? Réussite : oui échec : non ?
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 1001
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Fatum le Jeu 31 Oct - 16:28

Le membre 'Alexandre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Audace' :
[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 35cf00b9d55fe5f3e5705a5c8d75e33d
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 496
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Jeu 31 Oct - 16:32

En promenant son regards aux alentours, Alexandre remarqua un homme élégamment habillé debout face à une fenêtre du Lupanar, comme pour en suivre les scènes se déroulant à l'intérieur. A ses atours luxueux, ce ne pouvait être qu'un noble. Une intuition s'éveilla en lui. Quelque chose de mauvais se préparait. Il le sentait.

"Messire... L'homme-là-bas, n'est-ce pas un noble ?"

Il s'exprimait d'une voix forte mais maîtrisée, avec un accent de politesse. Son but premier était de signaler la présence de l'homme, à la fois pour prévenir son ami de se tenir sur ses gardes et cette personne qui pourrait fuir si elle avait de mauvaises intentions.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 1001
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Jeu 31 Oct - 17:59

A travers la fenêtre, Ulysse observa les gens d'armes commencer à se retirer et les catins s'agiter. Il ne prêta que peu attention à eux. Seule sa cible comptait. Ou plutôt sa proie. Il la suivit du regard. Elle sortait, escortée de près par le petit esclave. Ils s'éloignaient un peu, apparemment pour parler. Leur rapprochement et leur complicité étaient évidentes. Tous deux avaient développé l'un pour l'autre un lien affectif sincère. Ulysse manqua de s'étouffer. Aurait-il deviné la vérité en imaginant la pire version de ce qui embarrasserait Dyonis ? Il ne s'en réjouissait que trop. La pièce allait être amusante. Très amusante.

Sans se retourner, Ulysse écouta la conversation du noble et de l'esclave. Le sort d'une servante puis le destin d'un homme tué dans un incident. Il leva les yeux, exaspéré. Des détails bien ennuyeux. Ce Dyonis se permettait donc de discuter si librement et ouvertement avec un garçon de classe si inférieure ? Cela l'étonnait grandement et accrut des soupçons. La proie serait sans doute plus manipulable si les suppositions étaient vraies.

Soudan, à son propre étonnement, l'esclave le repéra et signala sa présence. Ulysse jugea bon de se dévoiler et de contempler quelle tête son rival allait bien faire. Il s'avança donc en feignant la bonhomie, les bras grands ouverts. Une de ses mains serrait toutefois sa précieuse canne.

Mon cher baron ! Vous ici ! Quelle troublante surprise !

Son regard se posa ensuite sur le petit esclave avec calcul. Il savait comment l'introduire et les mettre très mal à l'aise.

Et accompagné, qui plus est ! Quel adorable garçon ! Votre fils ?

A travers la fenêtre, Ulysse avait entendu quelques bribes des conversations, notamment ce passage croustillant. Dyonis n'allait pas aimer le rappel. Néanmoins, s'il savait la suite de ses pensées, il considérait cette première boutade comme un compliment.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Ven 1 Nov - 15:02

Dyonis écoute les sages arguments d'Alexandre vis-à-vis de la prostitution (un point de vue qu'il ne partage que trop). Lorsqu'il lui demande son avis, le seigneur répond doucement :

"Je pense que, puisque l'on parle de logique et ainsi que je le songeais aussi hier soir en interrogeant Marguerite, c'est précisément par logique qu'il faut que des établissements tels que ceux-ci soient tolérés. Des catins et des commerces de ce genre, il y en aura malheureusement toujours. Alors des maisons de passe permettent d'enfermer le vice, de le localiser et de le contrôler, faute de pouvoir complètement l'éradiquer. La chose est plus sécuritaire, et pour les clients, et pour les bonnes gens qui ne subiront pas le racolage en pleine rue, et pour les catins elles-mêmes. S'il en traîne dans les rues, cela donne le droit aux autorités de les incarcérer. A elles donc, et à leurs proxénètes, de se réguler et d'avoir des établissements au minimum corrects."

Là dessus, il apprécie de changer de sujet et hoche la tête à la mention de Dame Irène.

"Tu as raison, parles-en à ton maître en présence de sa sœur, sans doute pourront-ils t'accorder ce temps."

Soudain, Alexandre lui signale un noble et à peine Dyonis a-t-il le temps de le repérer que ledit noble s'approche justement. Il reconnaît le duc de Rottenberg. L'homme approche et aborde le Premier Conseiller avec une familiarité suspecte, bras ouverts et large sourire aux lèvres.

"Bonjour, monsieur le duc. Ainsi que vous le voyez, j'assiste une affaire de police. Mais vous ? Quel genre d'attrait vous amène vers ce type d'endroit ?"

Il n'aura pas volé cette première pique, d’autant qu'Ulysse se permet ensuite des insinuations douteuses au sujet d'Alexandre. De toute évidence, il veut provoquer Dyonis car rien dans la tenue d'Alexandre ne peut laisser de doute sur sa condition servile. Le Premier Conseiller n'est pas d'humeur à plaisanter, il n'a pas dormi une minute cette nuit et sent l'épuisement le gagner alors que les cernes dévorent son visage. C'est donc d'une voix assez sèche qu'il réplique :

"Oui bien sûr. Déguiser mes enfants en esclaves est ma passion."
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 609
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Ven 1 Nov - 15:48

Alexandre écouta les explications du Seigneur de Frenn et commença à entrevoir au fil de ses mots cette logique qui lui manquait. Naturellement, le vice ne pouvait s'éliminer entièrement. Ce diable de Bastien en était la preuve manifeste. La loi se devait ainsi d'encadrer les pratiques douteuses et de limiter ainsi les comportements déviants. Il opina doucement de la tête et avec un petit sourire, approuvant ces paroles. Le baron se montra ensuite ravi de changer de sujet. Alexandre le comprenait. La sexualité, même si le sujet ne cessait de lui poser toutes sortes de questions, était une chose si gênante à aborder. même en restant décent. Il écouta le noble se ranger à son idée et opina à nouveau de la tête.

"Bien, bien, Messire, nous agirons donc ainsi."

Le Seigneur de Frenn se tourna ensuite l'homme qu'Alexandre venait de lui indiquer qui s'avança et parut bien le connaitre. Le baron le nomma duc mais sembla moins ravi de sa présence. Ses paroles étaient dures et sèches. Alexandre pouvait se tromper mais il était à peu près certain que son compagnon détestait ce noble-ci. Intrigué, Alexandre l'examina mais ne nota rien de particulier à son sujet. Son regard continua à se promener aux alentours. Il remarqua la présence d'un superbe carrosse, attelée de chevaux magnifiques. Sans doute la voiture du duc. A qui d'autre aurait-elle pu appartenir dans ce quartier populaire sinistre ? Alexandre s'intéressa aux armoiries sur la portière et reçut un choc. Les armes des de Rottenberg !

"U... Ulysse !"

Alexandre reporta son attention vers le duc qui venait de se moquer du baron en laissant supposer que lui serait un enfant de Dyonis. Décidément, cela allait devenir une habitude ! Cette réalité-là n'aurait pas dérangé Alexandre. Découvrir que l'on était l'enfant d'un noble, même bâtard, revêtait plus de légitimé que d'être celui d'un prêtre. Par définition, un prêtre ne pouvait engendrer la vie. Cette idée lui pesait à l'âme. Fils de prêtre, enfant adultérin... Alexandre se savait doublement illégitime. Il chassa ces pensées sinistres de son esprit pour se concentrer sur le noble face à lui. Ulysse. Ulysse ! Ulysse de retour à la capitale ! Après toutes ces années ! Des larmes de joie en coulaient sur les joues du garçon. C'était assurément le pus beau jour de sa vie.

"Ulysse !"

Spontanément, Alexandre s'élança vers son ami éloigné par le gré des circonstances, débordant de joie de le revoir enfin. A quoi bon s'embarrasser de l'étiquette ? Ulysse la détestait. Il se serait de toute manière heureux de le revoir lui aussi. Tous deux avaient fait une promesse. Ils avaient juré de ne pas s'oublier. De rester fidèles l'un à l'autre envers et contre tout. Alexandre fondit sur Ulysse et ses bras se refermèrent autour de sa taille pour lui transmettre toute son affection.

"Ulysse ! Tu m'as tant manqué ! J'étais désespéré quand j'ai su l'incendie ! J'ai eu si peur que toi aussi... Oh, Ulysse, comme je suis heureux de revoir, mon ami ! J'ai tant de choses à te dire !"

Spoiler:
Pauvre petit chaton... Si tu savais :(
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 1001
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Ven 1 Nov - 17:01

Spoiler:
Il ne va pas être attaqué... Du moins, pas tout de suite ! :=D:

Dyonis était déjà de mauvaise humeur, de cette rencontre importune. Il l’agressait, se défendait... Sa conscience de sa présence en ces lieux n'était pas claire. Ulysse le pressentait. Son sourire s'étira.

Je visitais la ville. Il y a si longtemps que  je ne suis venu à la capitale ! Et quand j'y étais, je ne sortais pas ! Je me mets ainsi à jour dans mes connaissances.

Son regard continua en même temps à fixer le petit esclave.

En tous les cas, c'est un très beau garçon.


Ulysse n'eut pas le temps d'ajouter autre chose. Un événement inattendu se produisit : le petit esclave lui bondit dessus et l'enlaça. Ses bras se refermaient autour de sa taille. Dans la surprise, sa main lâcha sa canne. Il entendit soudain les mots du garçon. Ce n'était pas du tout une attaque. Il... Il lui témoignait de l’affection ?  Le regard confus, Ulysse observa le garçon, incapable de réagir, trop troublé par cette effusion.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Ven 1 Nov - 18:08

Dyonis prend à peine garde à la réponse typique d'Ulysse. Il est surtout surpris par ce qui arrive ensuite : Alexandre se jette sur le noble et l'enlace tendrement, comme s'ils étaient de vieux amis qui se retrouvaient. Pourtant, Ulysse a l'air sidéré. Est-ce qu'il ne se souvient pas ? Ou bien seulement la surprise ? Il demande à l'esclave comme au duc :

"Vous vous connaissez donc ? Comment est-ce possible ?"
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 609
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Ven 1 Nov - 18:32

L'interrogation surprise du baron ramena Alexandre à la réalité, qui lui rappela sa condition actuelle et leur position. Ulysse ne lui tiendrait pas rigueur de cet élan affectueux mais les autres... Personne n'accepterait l'amitié comme excuse pour irrespect envers un Grand. La mine basse, il se détacha de son ami puis se tourna vers Dyonis.

"Ulysse venait à la librairie et nous lisions des livres ensemble. Comme il est mon aîné, il m'aidait à comprendre plein de chose qui moi à dix ans m'échappaient. Il m'emmenait même dans les rues, comme si lui aussi était un gamin de la plèbe, sans respect pour l'étiquette. C'est la personne la plus gentille et généreuse qui existe au monde !"

Malgré sa bonne volonté, Alexandre n'arrivait pas à se calmer. Son cœur palpitait d’excitation, transporté par la joie de ses retrouvailles. Il parvint malgré tout à ajouter, soucieux :

"Pardon, messire, je sais que c'était inconvenant. Je n'ai pas réfléchi. Vous... Vous allez me faire punir ?"
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 1001
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Ven 1 Nov - 18:59

Au milieu du flots continu de l'esclave, Ulysse recomposa morceau par morceau le puzzle qui se formait. Alexandre... Cet Alexandre que Dyonis avait fait condamner était l'Alexandre dont le véritable Ulysse lui avait autrefois parlé. Ce jeune freluquet offrait son amitié à n'importe qui, sans imaginer que cela pourrait le conduire à sa perte. Voire celle de toute sa famille. De là-haut, il devait enrager de sa stupidité.

Cette rencontre inattendue affectait Ulysse. Cet Alexandre avait connu celui à qui il avait dérobé cette identité. Pourrait-il le démasquer ? Dyonis, à quelques mètres de lui, en nourrirait-il des soupçons ? Comment devait-il agir ? Ses yeux se levèrent un court instant. Un signe de Dieu ? Quel message lui envoyait-Il au travers de ce misérable ? Peu importait. Il devait se débarrasser de ce gêneur. Comme il se débarrasserait plus tard de Jérémie.

D'un geste lent, qu'Ulysse voulait aristocratique, il se pencha pour ramasser sa canne puis se tourna vers le petit esclave pour s'adresser à lui d'une voix sifflante sans le regarder.

J'étais alors un garçon de quatorze ans idiot. Se mélanger à la plèbe ? Si je me rappelle, même toi à dix ans, tu me disais de tenir mon rang. Et tu avais raison. Aucun noble ne se doit de frayer avec un esclave ! Comment ais-je pu avoir si peu de sens commun pour m'abaisser à cette indignité ?

Il releva brusquement sa canne et en appuya le bout contre la gorge du petit esclave. Elle serait si facile à briser.

Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Ven 1 Nov - 19:20

Les paroles emplies de mépris prononcées par Ulysse brisèrent toute la joie d'Alexandre. Il contempla, abattu, son ami le rabaisser. Il l'avait oublié. Malgré la promesse. il aurait dû s'en douter. C'était inévitable.

Alexandre sentit soudain le bout d'une canne se planter sous ses cordes vocales et menacer sa trachée. Il observa le noble, de plus en plus confus. Comment Ulysse avait pu changer autant ? Qu'était-il advenu au garçon jovial et généreux de ses souvenirs ?


"Ulysse...."

Des larmes inondaient ses yeux. Serait-ce là sa fin ? Alexandre s'y soumettait et refusait de se débattre. A quoi bon ? Il était las d'essayer et d'essuyer des échecs. La mort, c'était sans doute la seule véritable opportunité pour lui. Après tout, un enfant de prêtre, un enfant adultérin... Il n'aurait jamais dû exister. Oui, les choses devaient se finir et cette rencontre avec le passé dans le présent devait être le signe annonciateur de sa fin.

Avec bravoure, Alexandre releva la tête et soutint le regard d'Ulysse avec humilité.


"Fais donc. Si je dois mourir, après cette dernière désillusion, autant que ce soit toi qui m'achève."

Il tourna un instant la tête vers Dyonis.

"Ne lui causez pas d'histoire pour cela, messire, d'accord ? Après tout, je devais mourir pendu, pas vrai ?"

En prononçant cette phrase, il adressa un sourire ingénu au baron.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 1001
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Ven 1 Nov - 19:28

Le récit d'Alexandre a quelque chose de touchant. Cette amitié était certes peu souhaitable, basée sur des fuites et des cachotteries, mais elle a malgré tout quelque chose d’attendrissant. Des bêtises de jeunesse, mais derrière laquelle le seigneur de Frenn devine un jeune Ulysse pleine d'une si grande bonté. Il a donc bien changé ! La fréquentation de nobles peu recommandables et un peu trop prétentieux lui aurait-elle fait perdre la tête ? Ou bien le drame qui a touché sa famille... il y a de quoi comprendre qu'on n'en ressorte pas indemne.
Il préfère rester silencieux, ne pas donner son avis sur l'affaire. Déjà, Alexandre s'inquiète de la punition qu'il risque de recevoir et en effet, un tel acte en public de la part d'un esclave ne devait pas rester sans réprimande. D'une voix sévère, Dyonis affirme :

"Au moins, tu t'aperçois à présent de ton impolitesse et de tes gestes pour le moins déplacés. C'est déjà cela. Cependant cette impertinence devra être rapportée à ton maître et il avisera. C'est à lui de te punir ou non."

Il dit cela pour convaincre l'assistance, mais connaissant le Cardinal Cassin... Alexandre risquait de ne pas se remettre d'un châtiment administré par lui. Alors, dans le fond de son cœur Dyonis se promet qu'il "oubliera" malencontreusement de parler de cela au religieux. Au moins, il a donné le change pour convaincre les témoins... tant pis si Alexandre devait avoir peur quelques instants, il ne fallait pas se trahir.

Ulysse soudain confirme les réflexions que Dyonis s'est faites un peu plus tôt : il met son amitié avec Alexandre sur le compte d'une bêtise de jeunesse et affirme avoir, depuis, appris à connaître son rang. L'homme n'a pas tort d'avoir ré-installé cette distance. Il faut conserver l'ordre. Malgré tout, le baron a un petit pincement au cœur pour l'énorme peine que va ressentir Alexandre à ces paroles.
Et déjà, le noble menace l'esclave de sa canne. Terrassé par le chagrin, Alexandre ne se défend même pas et replonge même en plein désespoir. Dyonis ne peut pas rester insensible à cela, malgré sa croyance dans la hiérarchie sociale qu'il faut rétablir. Une amitié déçue est toujours déchirante et Alexandre allait décidément de désillusion en désillusion. Sans perdre une seconde, le baron avance et de son crochet, il écarte la canne de la gorge du malheureux. Il s'efforce de ne pas regarder Alexandre de peur de s'attrister lui aussi en public, et s'adresse au duc :

"Allons Monsieur, je vous en prie. Comme vous l'avez dit vous même, cela appartient à vos jeunesses respectives, avec toutes les frasques qui caractérisent cette période de la vie. A présent vous avez changé. Eh bien, oubliez cet esclave, purement et simplement. Lui aussi retiendra la leçon. Mais s'il vous plaît, pas de geste brusque à son encontre. D'autant qu'il appartient à son maître, lequel souhaite le récupérer vivant et en un seul morceau. Ôtez donc votre arme et laissez-moi me charger de lui."
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 609
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Ven 1 Nov - 22:00

La réaction du petit esclave stupéfait Ulysse. La main serrée sur le pommeau de la canne, il l'observait, perplexe. Le garçon était résigné à mourir. Fataliste. Il l'acceptait. Sans aucune volonté de résister. Sans crainte. Ulysse ne comprenait pas cette réaction. Ni ce regard. Que cherchait à faire ce garçon ? Qu'avait-il en tête ? Renoncer à la vie, impossible. N'importe quel animal faisait tout s'échapper d'un péril.

Il prononça même cette phrase à l'intention de Dyonis : "Ne lui en veuillez pas. Je devais être pendu." Qu'avait-il à  l'esprit ? Essayait-il d'obliger le baron à lui venir en aide ?

Cette logue hésitation que connut Ulysse donna le temps à Dyonis d'intervenir et d'écarter la canne de la gorge d'Alexandre. Ulysse se décida à l'oublier pour le moment. Son cas était trop... complexe. Il choisit d'en revenir à son plan initial et se tourna vers le baron qui donnait dans la leçon de morale.

Vous répondez de lui ? il est vrai que vous appréciez fort cet esclave qui ne l'est devenu que depuis peu, n'est-ce pas ? Par votre intervention. Étrange, étrange... J'ai même entendu dire qu'à son procès avaient été discuté des charges pour homosexualité. Étrange, étrange...  Pourquoi vous promenez-vous avec ce garçon ? Ou alors...

Ulysse se délecta de ce moment où il allait humilier ce noble si fière de sa droiture. Il prononça les phrases suivante avec une emphase divine :

Ne seriez-vous pas l'empereur Hadrien et son précieux Antinous ? Ceci expliquera cela
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Ven 1 Nov - 22:22

Alexandre prêtait à peine attention aux paroles du baron. Elles entraient et ressortaient aussitôt. Son attention était focalisée sur Ulysse dont la canne menaçait toujours sa gorge. Il récita intérieurement une prière pour accompagner son âme au moment du départ. Il se sentait prêt pour cet ultime étape.

Brusquement, ses yeux s'écarquillèrent : le seigneur de Frenn venait de se précipiter pour sauver sa vie. Alexandre l'observa quelques instants, hagard, puis eut un sourire. Il y vit un signe providentiel. L'homme qui avait failli le faire condamner à la corde le rattachait désormais à la vie. C'était assurément un signe de Ciel. Ulysse sembla l'écouter et se retira. Le corps épuisé, les jambes flageolantes, Alexandre perdit l'équilibre et se raccrocha in extremis au bras de Dyonis.

Alors qu'il se remettait à peine, Alexandre entendit Ulysse faire d'étranges et perturbantes déclarations. il en devint livide. Il secoua nerveusement la tête.


"Non... Non ! Je ne suis pas... amoureux de garçons. Le seigneur de Frenn non plus ! Il.. Il est comme un père pour moi ! Rien de plus ! S'il vous plait, monsieur le duc, ne l'importunez pas comme ça !"

Alexandre pleurait, horrifié qu'on lui rappelle encore son horrible nature mais que celle-ci puisse impliquer d'autres personnes. Un nuisible. Il n'était qu'un nuisible. La phrase du cardinal Cassain tournait à nouveau dans son esprit.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 1001
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Ven 1 Nov - 22:36

Les répugnantes accusations d'Ulysse laissent Dyonis sonné. Complètement. Immobile et le visage de givre quelques secondes. En moins de vingt-quatre heures, il a entendu être l'amant d'une catin, le père de cet esclave... et maintenant son amant. Car c'est bien ce que veut dire cette référence antique. Dyonis accroche un regard furibond sur Ulysse, se promet déjà de lui faire regorger ces insinuations après s'être assuré qu'il a bien entendu ce qu'il vient d'entendre.

"Plaît-il ?"

Moins une question qu'une marque de consternation. Ses yeux d'acier rivés sur Ulysse, il n'entend qu'à peine Alexandre. Sans doute doit-il se défendre une fois de plus d'aimer les garçons. Il n'y a que trois mots qui atteignent le cerveau du baron : "comme un père"... Il ne faut tout de même pas que cet esclave se sente pousser des ailes ! Dyonis se sent un devoir de réparation envers lui, mais rien de plus. Ses nerfs sont déjà à fleur de peau à cause de la nuit blanche. Les paroles d'Ulysse et même celles d'Alexandre viennent l'agacer un peu plus. Et maintenant il sent que le garçon s'accroche à son bras. Tout à sa fureur et à son épuisement, le noble donne du coude un coup brusque sur le côté pour se débarrasser d'Alexandre, et ne se concentrer que mieux sur le duc de Rottenberg.
Il ne doit pas laisser passer cet affront. D'autant qu'ils sont en public. Hors de question de permettre à cet homme de lui nuire et que de sales rumeur se répandent. Aussi s'adresse-t-il de nouveau à Ulysse, de toute sa distance austère :

"Monsieur. C'est une offense. A feu-ma-femme et à ma famille. A moi. Et même à ce garçon." (désigne Alexandre d'un haussement de menton) "J'exige de vous des excuses publiques et sur le champ."

La réaction d'Ulysse ouvrirait ou non les vannes de sa colère prête à exploser. L'épée le démange déjà.
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 609
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Sam 2 Nov - 8:16

La réaction ne manqua pas de venir et elle fascina Ulysse. Ce Dyonis, toujours si calme, modérant au mieux ses intonations et ses manières, perdait le contrôle. Par le pouvoir d'une seule phrase. Le rictus s'élargit. Il se sentait en position manifeste de puissance.

Je ne vois pas où est l'offense quand il s'agit de la vérité.

Il nota la pensée immédiate à son épouse défunte. Y aurait-il été attaché ? Ulysse posa un court instant les yeux vers le petit esclave tombé au sol sous l'effet du geste de colère de son protecteur. Les gens qui se reposaient sur leurs sentiments étaient si peu fiables. Mais au moins aisément manipulables. Il eut encore envie de jouer et de pousser un peu plus loin la colère du baron.

D'un ton badin, Ulysse s'exclama :

J'ai ouï dire que feu votre femme s'était ouverte à des confidences vous concernant, que vous vous retireriez à certains moments dans des recoins méconnus de vote château pour des pratiques douteuses. Peut-être... Peut-être celle qui vous pousse actuellement à prendre tant soin de ce petit-là.

Face à ces provocations, Dyonis s'énerverait davantage et pendrait une décision en sa défaveur. Il avait déjà gagné la partie. Cela était même trop rapide.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] - Page 2 Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum