Le Deal du moment :
Valise rigide à roulettes pivotantes ...
Voir le deal
45.14 €

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Mar 10 Déc - 17:11

14 Septembre, dans la matinée

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Rosali12
Rosina Bellanger, 49 ans

Rosina pleurait dans la chambre de son fils si brutalement arraché à son sein.

Hier soir, son maudit époux avait pris un plaisir à lui annoncer avoir appris que son ancien amant avait de sérieux ennuis. Au diner, il prenait tout son temps, savourait chaque bouchée, pour énoncer que le père Thierry était accusé. Il prévoyait, si le travail ne l'aurait pas trop fatigué, inventer un témoignage qui accablerait ce maudit prêtre qui avait osé un temps lui voler sa propriété. Rosina l'écouta en silence, digne, debout contre un plan de travail à contempler avec détachement son mari. Sa réserve froide lui déplaisait. Il s'attendait à son désarroi. Elle ne lui accorderait pas ce plaisir. Elle resta froide, imperméable à ses émotions. Cela finit par porter aux nerfs du libraire qui se releva pour la frapper. Elle tomba vite au sol, larmoyante, et en vint à nouveau à le supplier. Cela le flattait. Il aimait savoir sa vie entre ses mains, se dire que peut-être il pourrait l'achever mais qu'il lui accordait une grâce. Cette nuit-là, il inventa une nouvelle torture : répéter à sa femme que le père Thierry serait bientôt condamné, qu'il recevrait le juste châtiment pour son audace d'il y a vingt ans.

Rosina étouffait sous la peine. Thierry.. Il ne ressemblait pas à son époux. Au contraire, que ce soit sa personnalité ou dans l'intimité, il était toujours si doux, rêveur, un brin idéaliste... Au fil des ans, en voyant grandir leur enfant, elle ne cessait de leur trouver des ressemblances. Lors de ses très courtes visites, minutées, que lui accordaient quotidiennement son époux pour prier à l'église, elle observait souvent Thierry dans ses fonctions. Depuis leur séparation, il avait adopté beaucoup de distance avec ses paroissiens. Un peu dur, parfois. Cela lui semblait normal. Elle se rappelait que certaines scènes, du temps où ils étaient ensemble, blessaient son cœur sensible. Il avait sans doute construit une façade pour se protéger mais elle ne pouvait croire que son âme eut changé.

Son époux qui inventerait un récit pour se venger. Elle ne pouvait accepter une pareille situation. Ce serait sa parte. La perte de son âme. Et il y avait Alexandre... Déjà condamné à l'esclavage, une nouvelle dont elle ne se remettait pas encore, il avait plus que besoin du soutien de son père. Peut-être. En tant que prêtre, né d'une ancienne famille de la noblesse, peut-être saurait-il trouver un biais pour rendre la liberté à leur fils. Elle voulait y croire. Mais pour cela, lui aussi devait être libre.

Sa décision était prise. Elle irait témoigner en faveur de Thierry. Tant pis des conséquences pour elle ! L'homme qu'elle aimait encore, malgré les longues années de séparations et le rejet, le méritait. Elle le lui avait pardonné cet abandon. Il avait paniqué. Elle aussi d'ailleurs. Ce bébé inattendu surgi comme par miracle alors que tous deux croyaient son ventre stérile... Son amant avait de bonnes raisons raisons d'avoir cédé à la panique. Sa fonction de prêtre, sa réputation... Il avait bien plus à perdre que lui.

Tout en préparant, Rosina repensait à tous ces tendres moments partagés ensemble, à leurs conversations, leurs sorties dans les tavernes, leurs plaisanteries sur certaines commères superstitieuses... Elle se coiffa en même temps et observa dans le miroir son reflet qui lui renvoyait l'image d'une femme dont la beauté avait passé. Si Thierry la revoyait, il ne s’intéresserait plus à elle. Elle était vieille. Elle était laide. Elle enfila ensuite sa plus belle robe, veillant toutefois à ce que celle-ci soit sobre.

Une fois ces préparatifs achevées, Rosina descendit avec prudence les marches de l’escalier. Ne pas faire de bruit. elle se faufila ensuite par la porte arrière dans la ruelle. Elle respira. Elle était. temporairement. Juste le temps de témoigner et de savoir Thierry en sécurité.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Mar 10 Déc - 17:12

Lancer de dés : Son époux, le sieur Bellanger, va t-il remarquer l'absence de sa femme ?

1 ou 2 : Il remarque la fuite mais ne la découvrira pas dans la ruelle et s'énervera dans la rue
3 ou 4 : il remarquer la fuite et la surprend dans la ruelle
5 ou 6 : il ne remarque rien du tout et vit sa journée pépère
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Fatum le Mar 10 Déc - 17:12

Le membre 'Alexandre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' :
[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur 47c47dd86b18ad98866f5b1b0b588ebe
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Mar 10 Déc - 17:27

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Rosali12
Rosina Bellanger, 49 ans

Une fois la porte franchie, Rosina s'empressa de la refermer mais celle-ci claqua malgré elle un peu trop. La panique s'empara d'elle. Son époux avait dû l'entendre ! S'il se précipitait et l'attrapait... Non ! Elle secoua vivement la tête. Elle avait une mission et un devoir à accomplir. Rapidement, relevant les pans de sa robe, elle courut se dissimuler dans un recoin sombre de la ruelle. Le sang battait à ses tempes et lui donnait mal au crâne. L'incertitude planait. Serait-elle prise ?

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur August22
Romain Bellanger, 54 ans, libraire

Le Bellanger sursauta lorsque la porte arrière se referma brutalement.  Malgré les quelques clients au sein de son commerce, il se précipita dans l'arrière-boutique. Personne. Un intrus ? Un voleur ? Il inspecta les recoins mais ne décela aucune présence suspecte. Il était seule. La pensée de son épouse lui traversa ensuite l'esprit. Et si elle avait voulu fuir ? Sachant son maudit amant en péril, aurait-elle pris le risque de sortir ? Si cela était le cas, elle recevrait une correction comme elle n'en avait encore jamais reçue ! L'homme monta à toute hâte l'escalier. La colère monta. La garde avait déserté. Il redescendit immédiatement et sortit dans la ruelle. Vide. Ulcéré, trahi, il hurla sa blessure :

"Où es-tu ? Reviens ! Reviens !"

Au même moment, dans le recoin où elle se dissimulait, Rosina se recroquevilla et pria pour pouvoir rapidement fuir. Son mari allait-il rester là longtemps à s'époumoner dans la rue ? Ne pouvait-il pas retourner dans sa précieuse librairie ? Elle joignit les mains et pria.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Siloé-Sémélé le Sam 21 Déc - 18:45

Spoiler:
Allez je me lance, Hermine nous rejoint si elle peut / souhaite

De leur pas comme toujours lent et mathématiquement calculé, empaquetées dans leurs châles respectifs pour vaguement tenter de faire croire à deux personnes, les jumelles traversent la rue à cette heure matinale. Le plus luxueux bâtiment de cette venelle demeure sans conteste la librairie Bellanger, qui attire l'attention avec ses beaux ouvrages en vitrine, sa pancarte bariolée attachée au-dessus de la porte, ses lettres dorées soigneusement ciselées sur le linteau.
Les filles se regardent avec un pincement au cœur : c'est de là qu'on a arraché le malheureux Alexandre pour le jeter entre les mains du sinistre cardinal. Elles-mêmes ne savent pas lire, mais elles savent (de réputation) qui sont les commerçants de cette embouchure de la ville. Ce matin-là, elles vont chercher des allènes de rechange et divers autres matériaux nécessaires à leur travail. L'itinéraire le plus court emprunte cette voie.
Elles sont alors surprises par le hurlement d'un type, et ça a l'air de provenir de la librairie. Des cris indignes d'un libraire. C'est donc ça, le type qui a élevé Alexandre ?!


Siloé (bas à sa sœur) Quel trou de balle.
Sémélé (crachouille) Pffft !

Elles cherchent du regard la pauvre femme à qui ces mots peuvent bien être adressés. Les jumelles repèrent rapidement une maigre silhouette, tapie contre un mur, immobile comme une brebis repérée par le loup. Elles se concertent pour faire le tour (du pas le plus rapide qu'elles peuvent, en essayant de ne pas se casser la figure), afin de ne pas passer devant la fenêtre du Bellanger. Finalement, elle arrivent vers Madame Bellanger par l'arrière, dans son dos. Au risque de la surprendre, Sémélé lui chuchote :

Sémélé. M'dame, on peut vous aider ? Y s'est passé quoi ? Sans vouloir vous manquer de respect, il a pas l'air commode l'autre qui gueule là...
Siloé-Sémélé
Siloé-Sémélé
Drapières et attraction à leurs heures

Messages : 244
Date d'inscription : 17/11/2018
Age : 33
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Sam 21 Déc - 19:32

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Rosali12
Rosina Bellanger, 49 ans

Rosina attendait toujours, tapie derrière deux caisses, que son mari cesse de s'époumoner devant sa boutique. Quand pourrait-elle sortir et livrer son témoignage à la justice ? Elle tremblait. S'il la surprenait maintenant, elle risquait la mort. Elle le sentait. Il ne la laisserait pas soutenir Thierry. Des larmes perlaient en silence. Comment faire ? Comment survivre ? elle aurait aimé revoir son cher fils une dernière fois. Soudain, une voix résonna doucement en arrière. Une aide ? Elle se tourna, anxieuse, et découvrit deux femmes reliées à un même corps. Quelle singularité. Alexandre aurait tant aimé compléter un pareil phénomène. Elle l'imaginait d'un sourire attendri se questionner sur les causes d'un tel phénomène puis se mettre à toucher, comme s'il n'avait jamais rien appris de sa part au sujet de la politesse, les membres de ses jumelles bien particulières. Alexandre... Son cœur se serrait. Que faisait-il en ce moment ? Quelles tâches supportait-il ? Parfois, son esprit l'imaginait prisonnier de mines et elle se sentait étouffer. Son pauvre enfant n'y survivrait jamais plus d'une journée. Alexandre... Son pauvre petit Alexandre...

Une des jumelles la questionnait sur ce qui se passait. Rosina eut un sourire triste.


"Mon époux... J'ai quitté il y a bien longtemps mon époux pour vivre avec un homme que j'aimais et qui m'aimait aussi. Je pensais mon ventre stérile alors, qu'il n'y aurait aucune conséquence... Mais au bout de plusieurs mois, mon ventre s'est rempli et la panique est née. Mon amant... Il a paniqué et rejeté. Je suis retournée honteuse auprès de mon époux qui m'a reprise, satisfaite d'avoir enfin enfant. Il se désespérait de posséder un héritier à qui transmettre sa librairie."

Elle essuya une larme qui coulait le long de sa joue. Le rejet violent de Thierry la blessait encore. Elle ne le pensait pas capable d'une telle colère. Il avait toujours été si doux. Mais les conséquences de la naissance de leur fils auraient été si terribles pour lui. Elle comprenait sa peur.

"Mon amant va être jugé aujourd’hui. On appelle la population à apporter des témoignages à son sujet. Je dois y aller. Je dois tout dire sur lui. L’innocenter. Et mon mari.. Mon mari, après son travail, va raconter une histoire horrible à sujet. Je dois l'en protéger. Il faut que je le protège."

Elle ne disait pas tout. En plus de protéger, elle protégerait Alexandre. Dans sa situation, il avait besoin du soutien de son père dans une position forte.

Lancer de dés :  que fait pendant ce temps, le père Bellanger ?

1 ou 2 :   il rentre à sa boutique
3 ou 4 :  il remarque les siamoises et surtout Rosina
5 ou 6 :  il continue de gueuler devant sa boutique sans rien remarquer
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Fatum le Sam 21 Déc - 19:32

Le membre 'Alexandre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' :
[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur F844d792123ad6bf8fc2a9a816376b64
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Sam 21 Déc - 19:36

Spoiler:
Nooooon.... Elle a la chance de son fils T_________________T

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur August22
Romain Bellanger, 54 ans, libraire

La colère commençait à passer. Face aux regards interloqués ou hautains des passants ou des autres commerçants, le libraire avait fini par comprendre que s'énerver en pleine rue n'était pas une bonne idée. Il s'apprêta à rentrer quand les éclats d'une conversation parvinrent à ses oreilles. Cela provenait de la ruelle. Par prudence, il voulut vérifier. Grand bien lui fit ! Il y découvrit sa femme avec un être difforme. La fureur revint aussitôt.

Saisissant un bâton qui trainait au sol, il s'élança dans leur direction.


"Attends un peu !"
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Siloé-Sémélé le Dim 22 Déc - 20:32

Toutes penaudes, les jumelles entendent cette pauvre femme leur raconter en détail sa triste histoire. Elles ne savent vraiment pas où se mettre et voudraient disparaître sous terre. Pourquoi cette dame qu'elles ne connaissent ni d’Ève ni d'Adam se confie ainsi à elles ? Comme si l'amitié les unissait depuis longtemps. Siloé et Sémélé se regardent et essaient de conserver un sourire d'abord poli, puis la compassion les gagne sincèrement.

Siloé. Pauvre de lui... J'vous comprends, faut l'aider.
Sémélé (qui a soudain le déclic) Attendez mais c'est... le père Thierry ? C'est pour lui qu'on a fait circuler des monitoires ces derniers jours ?!

Ce prêtre... Il est en effet réputé pour ses mauvais comportemebts. Les jumelles se sentent alors partagées. Elles comprennent le besoin de cette femme à aller aider son ancien amant, et cependant Thierry a fait beaucoup trop de bêtises. Siloé la première décide finalement :

Siloé. (Ton très décidé) Bon ! Pour l'instant c'est surtout de votre mari qu'il faut vous sauver.

On entend d'ailleurs le lascar gueuler à travers la rue et le voilà qui approche, avec un bâton, très menaçant. Il faut l'empêcher de toucher à sa femme... Les jumelles ont un mouvement d'effroi. Cet homme a l'air violent. Elles-mêmes pourraient prendre cher. Mais elles ne peuvent pas rester sans rien faire. Après un coup d’œil à Madame Bellanger, les siamoises se consultent entre elles, de quelques chuchotis et hochement de tête.

Sémélé. (indiquant à sa sœur) En marche. A gauche toute. T'es prête ?

Les voilà parties, se mettant en cadence dans la direction indiquée. Le plan, dans un premier temps, est de passer assez près du sieur Bellanger, un peu plus loin sur leur gauche. Puis, elles retirent leurs châles comme si elles ont un peu chaud soudain. Le but est d'effrayer l'homme avec leur corps atypique... ou du moins de retenir suffisamment son attention, pour permettre à sa femme de s'éclipser. Siloé a d'ailleurs adressé une rapide œillade à cette dernière, puis un mouvement de menton vers le lointain, pour se faire comprendre.
Le plan passe à exécution et les voilà à découvert près du Bellanger. Si cela dégénère, elles hurleront au secours. Il y aura bien des voisins ou des brigadiers de passage qui ne toléreront pas des violences de rue.
Siloé-Sémélé
Siloé-Sémélé
Drapières et attraction à leurs heures

Messages : 244
Date d'inscription : 17/11/2018
Age : 33
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Dim 22 Déc - 21:07

Lancer de dés :  comment les jumelles et Rosina se tirent de là ?

1 ou 2 :  Rosina est effrayée et n'ose pas bouger pendant que les siamoises maitrisent le père Bellanger
3 ou 4 :  Rosina profite de la diversion et réussit à prendre la fuite
5 ou 6 :  Le père Bellanger réussit à prendre avantage et Rosina ne put les abandonner et s'interpose
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Fatum le Dim 22 Déc - 21:07

Le membre 'Alexandre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' :
[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur 88eac9758f592de6bd51f493572a6fc3
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Dim 22 Déc - 21:36

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Rosali12
Rosina Bellanger, 49 ans

Rosina se sentait étrange d'avoir exposé toute cette histoire intime à de véritables inconnues. Dans un sens, cela l'avait soulagé. Elle la portait comme un poids depuis tant d'années. Il y avait si longtemps qu'elle n'avait pas eu d'échanges avec une autre personne que son fils. Si son époux la laissait sortir trente minutes par jour pour se rendre à l'église, il interdisait en revanche tout contact. Et elle redoutait trop ses sanctions pour désobéir.

Les jumelles lui adressaient un sourire de compassion Mais allaient-elles l'aider ? Elle sursauta quand une des deux évoqua ces maudits monitoires.. Rosina se courrouça, agacée.


"Ce ne sont que des mensonges, ces monitoires. Quelqu'un en veut à Thierry, c'est évident. C'est pourquoi je dois témoigner en sa faveur."

Son regard se voila. Une incertitude commençait à naitre en elle mais Rosina voulait la retenir. Elle voulait croire en son amant.

"Et tant pis. Je livrerai ce que je sais de lui. De sa personnalité. Lui t moi avons un fils. Je me dois de le protéger et de protéger le père de mon enfant. Sinon... Mon fils a besoin du soutien de son père en possession de toutes ses forces."

Soudain, elle sursauta encore. Son mari venait de les trouver. Son visage, d'ordinaire très pâle, devint livide. Elle se signa puis murmura, résolue, aux jumelles :

"Partez. Il vous fera du mal."

Malgré la peur, malgré la déception, Rosina demeura stoïque, prête à affronter son destin.

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur August22
Romain Bellanger, 54 ans, libraire

La main resserrée autour de son bâton, Bellanger fixait sa garce de femme d'un regard mauvais. Comment avait-elle pu oser lui désobéir et tenter de fuir ? Pour les beaux yeux du prêtre ? Qu'avait-il donc de plus que lui ? Il s'immobilisa un bref instant en apercevant des gens encapuchonnés. Il lâcha un soupir d'agacement :


"Laissez-vous. Ceci est une affaire conjugale."

Le duo ne se retira pas mais au contraire se découvrit. La singulière apparition laissa le Bellanger surpris puis il se ressaisit assez vite. Il cracha, méprisant :


"Retournez dans votre cirque de monstres au lieu de vous mêler de mon mariage."

Elles n'écoutaient pas. Elles semblaient mêmes décidées à l'affronter. Les idiotes ! Sans la moindre pitié, le Bellanger donna un coup de pied bien placé dans les jambes de l'une d'entre elles et provoqua leur déséquilibre. Il voulut les écarter définitivement en les assommant mais à cet instant Rosina se leva dans une posture digne et s'interposa.

"Je t'interdis de les toucher. "

Ses yeux fixaient avec dureté son époux. Elle ajouta aux siamoises sans tourner la tête :

"Partez. Vite."
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Siloé-Sémélé le Jeu 26 Déc - 10:30

La dame Bellanger continue de défendre le prêtre. Les jumelles ne veulent pas s'opposer à elle ni la vexer : pour l'instant, c'est surtout une femme en détresse qu'elles ont devant elles, pas question de la contrarier. Siloé-Sémélé savent bien pourtant que Thierry a quand même commis un certain nombre de délits. Sémélé choisit de hocher sobrement la tête.

Sémélé. (pour ne pas mettre de l'huile sur le feu) Je comprends. C'est normal que vous vouliez l'aider, et votre fils a besoin de son papa... (de toute façon, ce sera ensuite à la justice de faire son travail, avec les différents témoignages)

Soudain, la Bellanger les prévient : elles devraient décamper. Et en effet elles ne sont clairement pas de taille à affronter un homme en furie, peur peut-êtres qu'elles sont au moins en mesure de l'occuper assez longtemps pour que son épouse déguerpisse. D'ailleurs, le bourrin arrive et, après de nouvelles menaces à sa femme, se met à insulter les jumelles. Typique.

Siloé. (prenant son courage à deux mains) Là c'est pas juste votre mariage, vous êtes dehors. Su vous êtes violent ça relèvera des affaires de rue !

Elle n'a pas le temps de finir sa phrase qu'un méchant coup de pied lui fait pousser un grognement de douleur. Elle s'écroule, et sa jumelle dans son sillage. Les voilà au sol à battre des jambes dans le vide, incapable de se relever. Alors, autant profiter de leur seul atout : invoquer la bagarre de rues. Avec ce délit, époux ou pas (car en l'occurrence, ils ne sont pas à l'intérieur du foyer conjugal), le Bellanger aura des ennuis.

Sémélé. AU SECOUUUUURS ! ICI !!!!! UNE BAGARRE !!!
Siloé (pendant ce temps, à Rosina, espérant la faire réagir et la convaincre) F... Fichez le camp b... bordel !!

Pourvu que des voisins entendent, ou encore mieux : un brigadier qui ferait sa ronde dans le coin.

[Dé à 6 faces :
1 ou 2 = il ne se passe rien, personne n'entend.
3 ou 4 = des gens d'armes font leur ronde et se rapprochent.
5 ou 6 = des voisins interviennent.]
Siloé-Sémélé
Siloé-Sémélé
Drapières et attraction à leurs heures

Messages : 244
Date d'inscription : 17/11/2018
Age : 33
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Fatum le Jeu 26 Déc - 10:30

Le membre 'Siloé-Sémélé' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' :
[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur 88eac9758f592de6bd51f493572a6fc3
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Siloé-Sémélé le Jeu 26 Déc - 10:36

Le tapage fait vite remuer une femme du voisinage et deux messieurs. Ils débarquent et s'étonnent de découvrir une femme paniquée, deux autres au sol, incapables de se relever, et le Bellanger qui gueule dans la rue. Le couple grimace : ce type est réputé pour être violent. Un vrai lourdaud ! Pour un libraire, quelle mauvaise image...
D'un accord tacite avec un échange de regards, les deux messieurs entourent le Messire Bellanger pour l'empêcher de donner des coups supplémentaires.


Un voisin. Calmez-vous Monsieur. Rentrez chez vous ou on appelle le guet.

Les jumelles ne cachent pas leur soulagement de voir des gens débarquer à la rescousse. Elles restent par terre (on aura bien le temps de les relever plus tard, pour l'instant il faut calmer le mari violent). La voisine reste en retrait, observe les hommes faire, puis aperçoit le corps atypique des siamoises. Elle a un recul effrayé et se fait le signe de la croix. Elle ne les insulte pas, ne dit rien, mais n'ose pas les toucher.
Siloé-Sémélé
Siloé-Sémélé
Drapières et attraction à leurs heures

Messages : 244
Date d'inscription : 17/11/2018
Age : 33
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Jeu 26 Déc - 10:55

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur August22
Romain Bellanger, 54 ans, libraire

Son épouse se tenait devant lui et s'interposait devant les gêneuses. Le libraire eut un sourire triomphant. Elle comprenait enfin sa place.

"Ah ! Tu te montres raisonnable. Retournons..."

Mais les choses ne se déroulèrent pas à sa convenance. Les jumelles au corps monstrueux ne se contentaient pas d'embrasser le pavé et de se taire. Elles se débattaient. Elles se révoltaient. C'étaient bien des femmes : des créatures à problèmes. Pourquoi n'y avait-il pas un homme pour les gérer et leur enseigner la bonne conduite ? Elles criaient à s'époumoner et interpelaient le voisinage. Le Bellanger grimaçait. Cela risquait de faire mauvaise publicité au commerce. Des gens allaient-ils venir se mêler de cette ennuyeuse affaire ? Bien sur que oui ! la curiosité humaine étai insatiable et aimait se repaitre du spectacle de l'humiliation.

Deux hommes firent leur apparition. Ils évaluèrent la situation puis l'encadrèrent. le Bellanger soupira, las. Cela allait être lui le coupable ? Alors que c'était sa femme qui avait voulu fuir ? Quelle était cette bizarrerie ? Il fut cependant incertain de sa conduite. Cet incident aurait des répercussions sur le commerce. Fallait-il battre en retraite et attendre ce soir pour que son épouse reçoive la juste sanction de sa faute ? Ou réclamer tout de suite son dû ?


Lancer de dés :

1 ou 2 : le libraire décide de rentrer sans faire de vagues
3 ou 4 : le libraire essaie de négocier
5 ou 6 : le libraire s'énerve encore et estime toujours être dans son bon droit
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Fatum le Jeu 26 Déc - 10:55

Le membre 'Alexandre' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' :
[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur 9a095381667c551c9b43d99c5f994b09
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Jeu 26 Déc - 11:02

Spoiler:
Eh ben ! :xD: Le dé a décidé que le Bellanger en avait assez fait

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur August22
Romain Bellanger, 54 ans, libraire

Le regard haineux du Bellanger se posa sur Rosina qui tremblait de peur en dépit de sa posture. Cette garce remportait la bataille. Elle allait partir et témoigner en faveur de ce bougre de prêtre. Mais que pourrait-il faire ? S'il s'acharnait, cela entrainerait des retombées sur le commerce. Mieux fallait fuir. La putain recevrait tantôt le châtiment pour cette humiliation.

S'obligeant à un visage docile de façade, il reprit :


"Excusez de cette colère. Un coup de sang. Je m'en vais à mon commerce."

Ses yeux fusillèrent une dernière fois Rosina puis ces diables de jumelles puis il quitta la rue pour rentrer dans la librairie.

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Rosali12
Rosina Bellanger, 49 ans

Muette, Rosina contemplait la scène avec effarement. Son mari avait renoncé. Il la laissait libre pour la journée. Elle aurait la possibilité de témoigner en faveur de Thierry. Quel miracle ! Dieu était si bon ! Des larmes perlèrent à ses yeux. Elle remercia, émue, les voisins qui venaient de leur porter assistance puis se tourna vers les jumelles afin de les aider à se lever.

"Merci... Et désolée de vous avoir entrainer dans cette sombre histoire."
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Siloé-Sémélé le Jeu 26 Déc - 12:15

L'intervention des voisins est providentielle. Toujours par terre, les jumelles attendent le calme et ne se fâchent même pas des gestes de terreur de la femme, qui se signe et n'ose même pas les toucher. Elles sont trop occupées à contempler les deux messieurs immobiliser le Bellanger.

Siloé (murmure) Oh Dieu Merci !

Raisonnable, sans doute soucieux de son commerce, le mari violent rentre chez lui. Les voisins rentrent à leur tour, après que les siamoises les aient amplement remerciés. Sémélé attrape le bras de Rosine qui les remet sur pieds. Au prix de quelques efforts, et en grimaçant sous l'effet de la douleur après le coup reçu, elles se redressent.

Sémélé. Merci.... (elle reprend son souffle et, le regard très grave) Faites-nous plaisir Madame : allez faire ce qui vous tient à cœur... puis ne revenez pas chez ce taré.
Siloé. Oui ! Par le Ciel ! Vous n'êtes pas une esclave, et votre homme est clairement en infraction ! Il y a bien assez de couvents et d'églises pour vous offrir asile !
Siloé-Sémélé
Siloé-Sémélé
Drapières et attraction à leurs heures

Messages : 244
Date d'inscription : 17/11/2018
Age : 33
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Ven 27 Déc - 10:47

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Rosali12
Rosina Bellanger, 49 ans

Rosina aida les jumelles à se remettre debout sans une grande difficultés. Toutes ces années à soigner son fils infirme, elle avait développé de la force en devant le porter régulièrement. Une des siamoises lui conseilla alors de partir témoigner en faveur de son amant puis de ne plus jamais revenir. Son teint pâlit affreusement. Elle secoua la tête.

"Oh non ! Vous n'y pensez pas ! Je ne suis peut-être pas esclave mais je suis mariée. Le mariage est un sacrement indissoluble. Jusqu'à ce que la mort, les époux se doivent de rester unis et fidèles. J'ai failli à ce serment il y a vingt ans. Je me suis crue plus maligne. Dieu m'a puni à travers mon pauvre fils. Il l'a rendu infirme, puis esclave. Si je tente encore d'échapper à mon destin. si je... o non ! Non ! Alex... mon petit Alex... Je ne peux faire ça. Je dois penser avant tout à lui."
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Siloé-Sémélé le Ven 27 Déc - 11:17

Sémélé retient un soupir. Elle s'attendait bien à ce que Rosina résiste.

Siloé. (triste) Vous serez plus utile à votre fils saine et sauve qu'à finir par claquer sous les coups de... euh... pardon pour le langage un peu direct, mais c'est ce qui risque de se produire. (un temps) Et si vous voulez mon avis, un dieu d'amour, il punit pas un enfant innocent en le rendant esclave et infirme. C'est d'autres raisons qui ont dû causer ça.

Sémélé (plus directe et pressée) Déconnez pas, faut filer demander de l'aide ! Ouais vous êtes mariée, mais vous êtes aussi en danger. Et si c'est pour entrer dans les ordres par exemple, on peut voir à l'annulation d'un mariage non ? Surtout vu votre mari...
Siloé-Sémélé
Siloé-Sémélé
Drapières et attraction à leurs heures

Messages : 244
Date d'inscription : 17/11/2018
Age : 33
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Ven 27 Déc - 12:01

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Rosali12
Rosina Bellanger, 49 ans

Rosina baissa la tête un instant à la vision de s'imaginer agonisant sur le plancher de la cuisine. Elle y songeait souvent. C'était peut-être son destin.

"Je... Si cela doit m'arriver, c'est que c'est Dieu aura décidé. Il aura ainsi décidé de me rappeler à Lui, d'abréger mes souffrances. Toutes ces années à subir cette violence, c'est ma pénitence, mon purgatoire, le moyen de gagner le Ciel en dépit de ma faute."

Son expression se modifia quand Siloé évoqua que d'autres raisons pourraient expliquer la malchance de son fils.

"Qu'est-ce qui aurait pu causer son infirmité alors ? Thierry et moi sommes deux personnes en parfaite santé. Nous aurions dû avoir un enfant sain. Mais comme avons péché..."

Sémélé proposa une chose encore plus terrifiante. L'annulation de son mariage ? Se tourner vers les ordres? Cela lui paraissait si complexe. En avait-elle réellement le droit ? Rosina était incertaine.


"Je ne sais pas. Il faudrait consulter un prêtre pour être sûr de tout ça..."
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Siloé-Sémélé le Ven 27 Déc - 13:58

Sémélé. Consulter un prêtre ? (Elle lâche un rire nerveux) Ça tombe bien, vous allez justement en voir un ! Demandez-lui.

Siloé (plus songeuse, essayant de répondre aux autres propos de Rosina) B'en j'sais pas moi... On est pas très instruites. Mais faudrait demander à des médecins ou quoi ? Peut-être... peut-être que les maladies, ça peut se transmettre dans les familles, comme la couleur des cheveux, des yeux et tout... j'en sais rien. (un temps) Et pour Dieu... (elle prend un ton espiègle, mais qui sait rester très gentil) C'est prétentieux de penser être sûrs de ce qu'a voulu faire Dieu, non ? Z'en savez d'ailleurs sûrement pas davantage que beaucoup de religieux qui pourtant assurent qu'ils savent.

Sémélé. Bon c'est pas tout ça ! Filez ! Attendez pas que l'autre ressorte... Et demandez conseil au père Thierry. Et à des docteurs.

Elles se regardent entre elles, espérant avoir convaincu Rosina de ne pas perdre davantage de temps, mais surtout d'aller demander des conseils auprès d'autres personnes avant de faire de grosses bêtises. Les jumelles ne savent pas grand chose de tout ça, les lois, les punitions divines... Elles ont simplement suivi leur intuition : hors de question de laisser cette pauvre femme retourner entre les griffes d'un homme violent. Et elles ont du mal à croire que le Seigneur cautionne cela.
Elles attendront avec prudence le départ de Rosine, pour être bien certaines que la femme est partie, avant que de se retirer elles-mêmes.
Siloé-Sémélé
Siloé-Sémélé
Drapières et attraction à leurs heures

Messages : 244
Date d'inscription : 17/11/2018
Age : 33
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Alexandre le Ven 27 Déc - 14:50

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Rosali12
Rosina Bellanger, 49 ans

Rosina demeurait perplexe à toute ces hypothèses. Fuir son foyer prendre le voile.. Cela paraissait si improbable. Serait-ce réellement une solution adaptée à son cas ? Elle écoutait les paroles les jumelles comme un bruit de fond agréable mais sans être capable d'en suivre correctement le sens. Elle ne comprenait que cette idée de voir Thierry, de lui parler... Rosina redressa la tête. Oui ce serait cela la solution. Parler à Thierry, après toutes ces années... son cœur se gonflait d'émotions.

"Je.. oui. je vais parler à Thierry."

Elle fit quelques pas mais ressentit un grand vide. Les rues semblaient si grandes, si pleines de mondes, si menaçantes.. Elle avait perdu toute habitude de circuler librement ville.


"Pardon. Je vous dérange encore. Mais... vous m'accompagnerez ?"
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Siloé-Sémélé le Sam 28 Déc - 16:50

Les jumelles sont soulagées de voir Rosina décider de prendre les choses en main. De demander conseils sans se laisser immédiatement soumettre. Un regard pétillant de Siloé accueille la décision. Sémélé quant à elle entend la question.

Sémélé. Euh... Mais on a du boulot aussi et...

Sa sœur l'arrête d'un geste du bras, le regard un peu sourcilleux : elles ne peuvent pas laisser une femme en danger sans l'accompagner jusqu'au bout. Et puis leur patron est plutôt gentil. Elles s'arrangeront. Les voilà à parlementer quelques secondes entre elles à voix basse, et ce sont les conclusions auxquelles elles arrivent.

Siloé. On vient avez vous, c'est d'accord.

D'un hochement de tête, elle désigne la rue et les siamoises se coordonnent pour prendre la route, une fois leurs châles resserrés autour de leurs épaules. La douleur pulse encore dans le ventre de Siloé mais elles parviennent à se déplacer guère trop mal.

Spoiler:
On peut clôturer ici ? Tu ouvres un post à la prévôté et je te suivrai une fois engagé l'échange entre Rosina et Thierry ?
Siloé-Sémélé
Siloé-Sémélé
Drapières et attraction à leurs heures

Messages : 244
Date d'inscription : 17/11/2018
Age : 33
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur Empty Re: [14 Septembre 1597] La fuite d'un coeur pur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum