Le Deal du moment :
Nike : Promotions Sur Les Chaussures, ...
Voir le deal

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Sam 14 Déc - 21:13

Spoiler:

Malgré l'aube, le rayons du soleil ne passaient bien dans la forêt et la clairière était encore dans une demi-obscurité. Ulysse attendait avec impatience son rival, pressé d'en découdre.

Son esprit ressassait les préparatifs et les tensions de la nuit agitée.

Peu après minuit,  quand tous dormaient, il avait quitté sa chambre avec un sac contenant de l'argent, des costumes et des perruques afin de les placer à l'intérieur de son carrosse. Il s'était ensuite rendu aux cuisines pour y dévaliser les provisions emmagasinées, notamment les sucreries. Il souhaitait en emporter le plus possible. Le manque serait terrible.

Ses préparatifs avaient duré la nuit entière.

Il s'était rendu avec son carrosse jusqu'à la forêt pour y déposer ses effets dans une petite cabane repérée un autre jour. Une habitude de bête traquée. Toujours rechercher un abri au cas où.

De retour à l'hôtel particulier des de Rottenberg, Ulysse s'était mis à table comme si de rien n'était. La fatigue ne se manifestait pas. Il avait déjeuné d'un excellent appétit différents assortiments de sucreries. Sans aucune inquiétude. Il restait parfaitement serein. Pourquoi le serait-il ? Il n'avait jamais perdu de duel.  

Désormais, dans la clairière où se déroulerait le duel, Ulysse continuait à éprouver une confiance totale et attendait de pied ferme son rival. Un rictus le défigurait. Comment le Premier Conseiller pourrait-il l'emporter ? Un vieil homme infirme contre une personne jeune et solidement entraînée ? Il rêvait !

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Willia10
William Wagner, 28 ans, domestique

William avait été surpris que l'usurpateur lui demande d'être témoin au duel mais en comprenait la raison. Il ne souhaitait pas être redevable. Le domestique retint un sourire. Il serait surtout mort. Il l'espérait de tout son cœur. William avait rejoint son maître un peu avant l'heure officielle du duel mais se tint à distance, le visage fermé. Il ne désirait pas paraitre être un ami de confiance.

Spoiler:
Libre à vous de nous rejoindre dans l'ombre, les petits clandestins @Alexandre, @Elyana De Kerrangal  ;)
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Lun 6 Jan - 14:31

Spoiler:
Allez je fais arriver Dyonis. Libre à toi @Antoine de Kergemont de nous rejoindre quand tu veux si ça t'intéresse toujours ^^

Une des pires nuits de sa vie s'achève pour Dyonis. L'épuisement étant trop grand, il est quand même parvenu à tirer six heures de sommeil. La terreur lui a malgré tout envoyé de rudes cauchemars et l'a réveillé bien avant l'aube. Si seulement les événements de la veille avaient pu être évités. S'il s'était tiré immédiatement après la procédure, sans rencontrer l'infect Rottenberg... Il ne mourrait pas d'angoisse ce matin. Ni sa nièce, ni sa fille et son gendre qui bien sûr étaient au courant aussi.
Dyonis secoue la tête, en colère contre lui-même à ces pensées : ressasser le passé ne sert à rien. Les choses se sont déroulées ainsi et il a fait son devoir en réclamant réparation. Il tente plutôt de se concentrer sur les mouvements de ses bras, qu'il a un peu révisés avec un de ses gardes dans la précipitation avant de venir. Voilà si longtemps qu'il n'a pas manié l'épée ! Pourvu que ses réflexes soient encore bons. Il peut aussi compter sur la fiabilité de son équipement : Dyonis avait jadis mis un point d'honneur à se faire équiper d'une main métallique pourvue d'un trou et d'une vis, afin d'y bloquer une épée. De quoi se battre comme un homme valide ou presque.

Pour l'instant, l'épée est à son côté. C'est à cheval que le seigneur de Frenn est venu dans la forêt, accompagné de son témoin lui aussi sur sa noble monture, et de quelques gardes. L'un d'eux prononcera les paroles consacrées de ce sinistre rituel qu'est le duel. Dyonis scrute les environs. La lumière timide qui, à cette heure-ci, perce encore à peine à travers les arbres. Un goût de mort dans cette forêt et la sensation d'être environné par des ombres. Dents serrées, le Sieur continue d'avancer à un rythme imperturbable, le visage froid.
Son regard d'un bleu glacial repère enfin Ulysse. Il semble confiant. Dyonis prend une lente inspiration et, avec elle, autant de courage que possible. Il est vrai que le Rottenberg est jeune. Valide. Qui dit qu'il ne fera pas qu'une bouchée du baron déjà d'un certain âge, et estropié ? Et pourtant... Dyonis se rappelle que l'adversaire devrait se méfier d'une confiance un peu trop présente. On dit que ce sont les meilleurs nageurs qui se noient.
Un peu en retrait, derrière Ulysse, se trouve un homme que le baron devine être le témoin du parti adverse. Il ne paraît pas affecté par les risques que va prendre le Rottenberg. Qui donc est ce témoin ? Probablement pas un ami. Un majordome ou un employé, alors ? Dyonis reste quelque peu étonné, mais se désintéresse assez vite de ce détail.

Enfin arrivé en face de son adversaire, le baron desserre les sangles des chevaux entourées autour de ses prothèses et les retire. Il descend de sa monture, se présente droit et fier devant Ulysse. Suivant le protocole, il incline légèrement le buste en ultime salut, malgré le dégoût et la colère que lui inspirent l'ennemi.
Un garde annonce :

"Messire de Frenn et Messire de Rottenberg. Hier, le Premier Conseiller de Sa Majesté a réclamé réparation pour l'offense qu'il a estimé subir de la part du duc ici présent." (Se tournant vers Ulysse) "Monsieur le duc, voici l'ultime chance de présenter des excuses. Faute de quoi le duel commencera et se fera, comme cela a été demandé : ici même, à l'épée et à mort."

Dyonis observe du coin de l’œil la réaction d'Ulysse et il écoutera ses paroles d'une oreille, même s'il n'en espère pas grand chose. Il est surtout concentré sur les prières qu'il commence à se dire dans le secret de son âme, le visage fermé et le regard à présent légèrement baissé.
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Alexandre le Lun 6 Jan - 15:06

Dès les premières lueurs de l'aube, Alexandre avait quitté l'hôtel où dormait encore son maitre mais n'avait pas pris la direction du Lupanar comme cela avait été réclamé hier soir. Cela aurait été de toute manière parfaitement idiot : les prostituées œuvraient la nuit entière à leur besogne avilissante et devaient sans nul doute dormir lors des premières heures de la matinée. Il aurait ainsi tout le loisir de filer dans la forêt assister au duel et à la victoire du baron.

Alexandre se refusait à croire en la défaite du seigneur de Frenn. D'abord, il s'agissait d'un ami et il se refusait de contempler l'agonie d'un ami. Ensuite, il faisait face à un homme horrible, responsable de l'accident de sa pauvre sœur, violent, grossier, sans aucune éducation... Dieu ne pourrait accorder la victoire à un tel personnage. Oh non ! Le baron serait son bras et abattrait la bête.

Progresser dans la forêt pour un infirme boiteux n'était cependant pas chose aisée. Alexandre se prenait régulièrement les pieds dans les racines mais réussissait heureusement à chaque fois à rétablir son équilibre grâce à ses béquilles. Les mauvaises farces des badauds qui avaient peuplé son enfance l'avaient façonné et contribué à l'endurcir. Il aurait aimé avancer sur le sentier mais le jeune homme redoutait de se faire surprendre par l'un des nobles qui convoieraient par là pour e rendre au lieu du duel. Si le seigneur de Frenn le retrouvait encore dans ses jambes... Alexandre devinait qu'il n'apprécierait pas. Or, il ne souhaitait pas le gêner. Bien, au contraire. Il voulait uniquement le soutenir et se contenterait de le faire à distance.

Lors de son arrivée dans la clairière, Alexandre remarqua des personnes déjà présente. Il demeura ainsi près des arbres et évita de se montrer mais longea le bord pour s'approcher un maximum. Soudain, l'esclave eut un sursaut. Le redoutable et vil duc de Rottenberg se trouva proche. Alexandre se laqua dans un buisson et commença à observer la scène. Son cœur tambourinait dans sa poitrine et le sang battait à ses tempes. Ces liens d'amitié entre eux avaient disparus. Effacés. il ne pardonnerait jamais l'accident arrivé à Claire. Il n'avait même pas eu un geste pour s'arrêter, demander des informations. Ce n'était plus qu'un monstre. Dépourvu de toute cette humanité qui fut autrefois sienne.

Le duc de Rottenberg paraissait étonnamment détendu. Serait-il expert à l'épée au point que cela lui donnait l'ilusion de se croire invincible ? Alexandre eut un rictus. La victoire appartenait déjà au seigneur de Frenn. Lui aussi s'était cru à un moment plus malin que quiconque et avait essayé de braver les interdits. Il croyait que la puissance de son père le protégerait. Quel idiot ! Personne n'était invincible. Alexandre avait bien compris cette leçon grâce au procès et l'importance de la prudence. Le seigneur de Frenn allait désormais l'enseigner au duc mais ce dernier n'aurait pas le recours, lui, de mettre en pratique cette sagesse. Il serait mort.

Le seigneur de Frenn arrivait.

Le coeur d'Alexandre se serra en apercevant son visage tendu et anxieux. Quelle nuit épouvantable il avait dû passer. Cela lui rappeler cette nuit précédant son procès. Il aurait aimé quitter ce buisson, courir à sa rencontre et lui adresser un large sourire rassurant pour le détendre avant le duel. Mais cela ne ferait que le mettre en colère. Alexandre préféra ainsi demeurer caché et le laisser tranquille. Ses regards ne le quitteraient pas de toute manière.

Le baron s'avança ers le duc et présenta ses salutations. Malgré la colère et le souvenirs des humiliations de la veille, il demeurait si digne. Alexandre l'admira de savoir à ce point canaliser ses émotions, lui qui sentait constamment les siennes bouillir.

Un garde annonça le duel. Tout l'être d'Alexandre se tendit davantage. Ses mains se croisèrent et il se mit à prier. Que Dieu, la Saine-Vierge et tous les Saints protègent son ami.

Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Lun 6 Jan - 15:19

[lancer de dés : Ulysse est très observateur de son environnement. Percevra t-il la présence d'Alexandre dans les fourrés en dépit que celui-ci soit caché ?
Réussite : oui Échec : non]
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Fatum le Lun 6 Jan - 15:19

Le membre 'Ulysse de Rottenberg' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Audace' :
[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] 7e66e4ac9bd6514e4c20173435dfda11
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Lun 6 Jan - 15:37

Spoiler:
Mince.... Je ne vais pas pouvoir m'amuser avec le mignon petit esclave :(

Ulysse demeurait dans une posture droite et impassible. Il savoura tout le temps que prit son adversaire pour parvenir à lui.  Son visage essayait de masquer la peur mais elle se lisait ouvertement. Il crevait de trouille. Avait-il eu connaissance de ses exploits en duel ? Cela aurait affectivement de quoi refroidir. Son attention fixa Dyonis descendre de sa monture. Cet harnachement qui entourait ses prothèses était des plus ridicules. Il ne put s'empêcher de lâcher un commentaire ironique :

Tiens... Voici que le gibier s'amène déjà lié désormais !

Il laissa échapper un rie gras, fier de cette provocation susceptible de perturber sa concentration. Dyonis s'avança à lui t le salua de son air rigide habitude. Ulysse ne se départit pas de son sourire moqueur puis s'inclina aussi avant d'ajouter :

Quel dommage pour notre bon Roi ! Il va devoir déjà se trouver un nouveau Premier Conseiller !

Ces paroles auraient bon effet. En réalité, Ulysse resterait fidèle à son idée d'origine. Une fois cet ennemi vaincu, l'épée à la gorge, il refuserait de l'achever puis le soumettrait à un parfait chantage : ou il s'arrangeait de lever toutes les irrégularités le concernant ou il ferait courir sur son compte des rumeurs comme quoi le baron de Frenn s'était rendu coupable déshonneur en prenant la fuite à un duel qu'il venait de perdre. Les nobles, avec leur étiquette, étaien si aisément manœuvrables.

Un garde de Dyonis énonça les faits puis demanda des excuses. Ulysse leva les yeux. Etaient-ils sérieux ? Seraient-ils des enfants naïfs qui se pardonnaient les fautes ? Un rictus apparut. Il s'exclama avec emphase :

Non seulement je ne m'excuserai pas mais je renouvelle que cet individu a longtemps pris plaisir à tromper sa malheureuse épouse défunte avec d'autres hommes !

L'insulte agacerait Dyonis qui y perdrait son jugement. Il n'aura plus qu'à profiter de l'étourdissement et le mettre au sol.

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Willia10
William Wagner, 28 ans, domestique

Les bras croisés contre la poitrine, William contempla l'arrivée du Premier Conseiller et jugea son allure bien plus digne que celle son maitre. Il redoutait la mort et les conséquences pour son domaine et ses héritiers. A la première provocation du Duc, William se contint mais fut intérieurement outré. Quel grossier personnage !

Lorsque le baron s'avança, William resta impassible lui adressa discrètement un clin d’œil.  Il surveilla ensuite l'échange et soupira ouvertement à la seconde provocation du duc. Que cet homme périsse ! Il ne méritait pas mieux !
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Mar 3 Mar - 10:26

Spoiler:
Bon reprenons nos affaires mon cher :escrime:

Ulysse se permet une remarque déplacée sur les prothèses de Dyonis et la nécessité de les lier aux rênes de cette façon. Encore une remarque à la hauteur de ce personnage. Le baron ne la relève même pas. Il attend simplement qu'un de ses hommes viennent l'aider à défaire les courroies pour qu'il puisse finalement descendre de son destrier.
Le voilà maintenant debout juste en face de son adversaire. Autour, ses hommes font pour les uns une tête d'enterrement, pour les autres une mine grave, ou encore concentrée sur des prières. Dyonis lui-même a longuement prié cette nuit après s'être confessé. Et il a gardé autour du cou la petite médaille de la Sainte Vierge offerte par Alexandre. Il baisse un très bref regard vers elle, avant de viser de nouveau le duc de Rottenberg.
Après une nouvelle bravade d'Ulysse qui n'est jamais à cours d'outrage, le Premier Conseiller surprend un coup d’œil étrangement complice de l'individu qui se tient un peu plus loin et qui sert de témoin au Rottenberg. Même son témoin a l'air de le détester et d'être du côté du baron : intéressant. Une seconde, cela lui réchauffe un peu le cœur.

"Puisque nulle excuse n'a été présentée et nul pardon accordé, vous allez disputer par l'épée un duel à mort." annonce un soldat.

Dyonis l'entend à peine. Mâchoire crispée, il prie encore. Il songe à son domaine, à sa nièce, à ses quatre enfants. S'il ne leur revenait pas vivant d'ici un moment... Cet effroyable constat l'emplit d'une rage de vaincre. Pourvu qu'il arrive encore à combattre. Il n'a pas pratiqué depuis longtemps et n'a eu le temps que de faire quelques rapides exercices de remise e jambes au cours des dernières heures. S'il avait su plus tôt ! Il aurait ordonné que l'on convoque un fin escrimeur pour quelques leçons d'urgence.

Selon le protocole, des hommes du côté des deux adversaires viennent alors présenter à chacun l'arme de l'ennemi pour inspection. Celle de Dyonis est tout ce qu'il y a de plus normal : une longue épée très fine, qu'il fixera à sa prothèse après la vérification (à l'aide d'un ingénieux mécanisme, d'un petit trou et d'une vis au côté de sa main de fer). Nul piège. Nul poison sur la lame. De son côté, le baron fait vérifier pareillement l'arme d'Ulysse : ils ont amené notamment un rongeur, auquel ils font une entaille puis il attendent un petit temps pour voir si aucun poison ne causerait la mort déloyale avec une simple petite coupure.

Spoiler:
Je te laisse dire, avant qu'on lance le duel, si les agents de Dyonis trouveront un truc suspect sur l'épée d'Ulysse ^^ Le connaissant, ça l'étonnerait même pas xD
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Mar 3 Mar - 13:46

Spoiler:
Après l'affront du marché, Dyonis avait plus que hâte d'en découdre, je vois :xD:

Ulysse contemplait avec un amusement fébrile la mine de son adversaire qui se mouvait en dépit de la peur qui lui nouait le ventre. Les soldats qui l'accompagnaient arboraient de sinistres mines et récitaient des prières. A croire que leur seigneur soit déjà mort ! Pas encore... Son sinistre rictus s'étira. Pour lui, la mort serait trop douce. Le sentiment d'humiliation de se voir épargner, contraint au chantage, tenu dans sa main... Ulysse s'en galvanisait à l'avance :

Son regard observateur remarqua la médaille au cou de Dyonis lorsque ce dernier la fixa un instant. Son rictus se changea en sourire moqueur.

La Sainte-Vierge ne vous aidera. Vous ne l'emporterez pas contre moi. Cela a été valable l'autre jour au marché. Vous connaitrez ici à nouveau la défaite.

Il riait, amusé de sa terrible répartie. Dans son dos, l'intendant William Wagner arborait un visage indignée, incapable de masquer ses émotions face à la grossièreté dont faisait preuve cet usurpateur. Il releva les yeux et croisa un instant celui de Dyonis et murmura silencieusement, du bout des lèvres : "Je suis dé-so-lé.".

Vint finalement le moment de procéder à l'examen de leurs lames. Ulysse retira la rapière qui ceignait à sa ceinture et la donna à l'intendant. Sa main demeurait fixée sur le pommeau de sa canne. Il la souleva avec panache puis son doigt appuya sur un bouton secret. un déclic s'entendit. la canne tomba au sol et révéla dans la main une lame particulièrement fine mais précise.

Un guerrier ne se sépare jamais de sa lame, baron. Jamais.

Il tendit avec appréhension l'épée aux soldats qui procédèrent à l'examen rituel. Rien ne se produisit. Ulysse n'aurait jamais rien tenté qui puisse abimer sa seule amie. Il observa, stoïque, puis s'empressa de la reprendre dès que les hommes la lui rendirent.

Pouvons-nous y aller ?

Son impatience grandissait. Il avait hâte de mettre Dyonis au sol, suppliant.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Alexandre le Mar 3 Mar - 14:34

Tapi dans son buisson, Alexandre fixait la scène qui se déroulait au sein de la clairière avec une attention soutenue. Ses yeux étaient en particulier dirigés vers le seigneur de Frenn. Il lui adressait mentalement son soutien. Les soldats du baron priaient eux aussi. Le garçon souriait. Tant de gens qui s'unissaient dans un même but... Dieu ne pourrait les trahir. Le Seigneur de Frenn vivrait !

Brusquement, la réplique du vilain Ulysse l'atteignit au cœur. Ulysse.. Pourquoi était-il devenu si méchant ? Où avait disparu le gentil garçon uniquement animé par l'idéalisme ? Il rêvait autrefois à une société unie, sans différences sociales. La tragédie et les mauvaises fréquentations pouvaient réellement changer un homme ? Quelle tristesse !

Le Seigneur de Frenn ne répondait pas à ces provocations minables, absorbée par un recueillement, sans doute. Alexandre admira sa concentration et sa maitrise des émotions. Comme il aimerait pouvoir être si digne et si posé !

Le duel allait commencer. Un des soldats proposait au duc de Rottenberg de s'excuser. Alexandre réprima un rire intérieur qui le gagnait au souvenir des exactions dont il avait été témoin. Ulysse avait été trop loin. Il ne reviendrait pas en arrière. Alexandre le savait. Son ancien ami allait mourir des mains de celui qu'il avait choisi pour incarner sa figure d'autorité respectable. Il acceptait cette fatalité.

Le seigneur de Frenn acceptait lui aussi cette fatalité. Brave dans l'adversité. Alexandre eut soudain un sursaut en apercevant Dyonis toucher un objet à son cou que Ulysse désigna. Son cœur bondit de joie. Dyonis portait la médaille de la Sainte-Vierge et l'implorait ! Elle le protégerait ! Comme elle l'avait protégé lors du pricès ! Ce duel n'était plus qu'une formalité. Ulysse avait d'ors et déjà perdu.

Les soldats inspectaient à présent les épées. Alexandre remarqua le baron remarquer dans une direction que lui n'apercevait pas mais qui était l'endroit où tenait le témoin du duc. Qu'avait-il vu ? l'espace d'un instant, Alexandre eut l'impression que Dyonis retrouvait un regain d'espoir. Tant mieux ! Il en avait besoin pour remporter ce duel.

Brusquement, Alexandre sursauta quand Ulysse fit démonstration de la sortie de son épée. Dans sa canne ! Voilà pourquoi hier il la tenait toujours serrée, incapable de l'abandonner. Alexandre eut un sourire narquois. Il l'abandonnerait. Définitivement. Il serait bientôt étendu au sol, baignant dans son sang.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Mer 11 Mar - 9:39

Quand les gardes viennent demander à Ulysse son arme pour vérifications, ils sont étonnés (au même titre que Dyonis) de voir se déclencher un ingénieux mécanisme qui la fait apparaître à l'intérieur de sa canne. Surprenant tout de même : l'épée est un des plus forts symboles de noblesse, qui se porte au côté et en évidence. Pourquoi Ulysse la cache-t-il ? Ce ne sera pas la première étrangeté de sa part de toute façon.
Le baron et ses hommes baissent les yeux vers l'arme, procèdent à la vérification de l'absence de poison dessus à l'aide du rongeur prévu à cet effet. La petite bête couine, mais ne meurt pas : la coupure est ordinaire. On ramène l'arme à son propriétaire. Un soldat prend alors le relais et annonce :

"Messieurs. Approchez-vous."

Ignorant les nouveaux sarcasmes du Rottenberg, Dyonis fait quelques pas pour se retrouver en face de lui. Un de ses hommes, après l'inspection de son arme, vient lui installer l'épée à la prothèse, rentrant le pommeau dans un trou de celle-ci, serrant quelques vis dans de lourds bruits d'acier.

"Présentez armes."

D'un coup sec, très concentré, le baron dresse l'épée devant lui et effectue le salut rituel. Il prend une longue inspiration et se focalise sur ses appuis. Et sur le poids de l'arme : il ne peut la ressentir que de cette façon, n'ayant aucun autre contact direct avec. Ses yeux restent très fixes, en direction d'Ulysse.

"En garde... Attaquez !"

L'ordre est parti comme une balle. Plus le temps de réfléchir désormais, tout se précipite. Dents serrées, Dyonis se met tout entier dans l'exécution de premiers coups portés en avant. Il attaque. Se dérobe par de petits pas de côté quand Ulysse fondra à son tour sur lui, envoie quelques estocades. Il sent Ulysse très réactif. Le combat sera rude. Mais beau...
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Mer 11 Mar - 11:04

Ulysse reprit rapidement son épée dès l'instant où le soldat la lui rendit. Il détestait s'en séparer. Sans, il se sentait nu. Une arme était une assurance-vie. Sa main serrait de toute sa poigne la garde. Il fixa Dyonis. Son œil brillait. Dangereusement. Tout commençait et finissait. Ici et maintenant. Bientôt, la lame tiendrait son cou, l'homme à terre. Il en aurait bien laissé échappé un sinistre ricanement.

Ils se placèrent l'un devant l'autre. Le duel commençait. Dyonis attaquait le premier. Ulysse para l'attaque, opposant sa lame contre la sienne. Ses pieds se déplaçaient naturellement, s’accrochant ainsi au sol pour conserver son équilibre. Dyonis se retire sur le côté. Ulysse fondit dans sa direction, l'épée visant le flanc du baron. Il adorait blesser à cet endroit, à près de la poitrine. L'adversaire, s'il était faible, s'y laissait parfois surprendre. Dyonis esquiva. Le combat promettait d'être long et intéressant. Ulysse esquissa un sourire, un véritable sourire et non un rictus.
Comme il se sentait bien lors de ces duels où on risquait sa vie et pouvait tout perdre l'espace d'un instant !

Dyonis portait différentes estocades. Ulysse les évitait consciencieusement et lui rendait la politesse. il leva à un moment l'épée vers la gorge. Comment réagirait-il ?
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Alexandre le Mer 11 Mar - 11:25

Ce duel était une épée de Damoclès. Tôt ou tard, elle tomberait sur la tête de l'un de ces deux protagonistes qui se battaient pour l'heure comme des lions. La lame déchirerait un flanc ou une épaule. puis, l'autre, fidèle aux codes de l'honneur, achèverait l'homme.

Cela, Alexandre en avait conscience.

Pourtant, tapi dans son buisson, le jeune homme frissonnait d'excitation d'apercevoir de ses yeux un duel aussi intense. les participants bondissaient, s'attaquaient, paraient... C'était une danse des armes ! Une chorégraphie parfaite ! Alexandre en oubliait les enjeux, grisé par le spectacle.

Brusquement, la lame d'Ulysse pointait la gorge du baron; Alexandre se tétanisa, la main porté à sa bouche, ayant du mal à étouffer un cri qui lui vint. Le baron... le baron.. non, il allait le parer : Oui, comme les autres coups !
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Ven 13 Mar - 11:35

Ulysse est jeune, rapide, et il sait très bien esquiver les coups. Il sait même lancer quelques estocades qui ont l'art de surprendre Dyonis. Mais heureusement il parvient à les arrêter. Le Rottenberg a l'air de prendre même plaisir à ce combat comme à une danse. Le seigneur de Frenn arrive à se tourner, se baisser, passer parfois assez vite sur le côté pour surprendre l'adversaire. Ses bras ne sont pas forcément agiles, privés de mains et de la précision. Mais il peut compter sur l'état encre bien vigoureux de ses jambes, qui n'ont aucun problème à courser, à bondir ou se plier.
Soudain, Ulysse arrive à donner une botte assez agile pour mettre son épée à la gorge de Dyonis. Un filet glacial de frayeur le saisit une seconde mais, pris par l'imminence du danger et les réflexes générés par l'adrénaline, le baron parvient à donner un coup par le côté, là d'où Ulysse l'aurait le moins attendu, pour le surprendre tandis qu'il se dégage de sa lame. Mais ça n'aura pas été sans laisser une première coupure à la gorge de Dyonis. Un peu de sang perle de la plaie, cependant elle n'a absolument rien de sérieux. La tension extrême du combat permet au seigneur de Frenn de n'y prêter qu'à peine attention. Il profite d'être passé un peu sur les arrières d'Ulysse pour envoyer un coup cherchant à blesser son flanc - du côté où il tient son épée.
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Ven 13 Mar - 12:03

L'espace d'un instant, la lame proche du cou de Dyonis provoqua à celui-ci une expression de terreur que Ulysse adora apercevoir. Elle lui donna cependant l'envie de combattre. Son instinct de vie était développé. Indéniablement. Il réussit à sauter sur le côté. Du sang avait coulé. Pas assez pour le mettre en danger et lui faire renoncer au combat. Son adversaire n'y prêtait même pas attention. Ulysse, au contraire, y voyait un début de faiblesse. Il avait porté avec succès une première attaque physique. les autres suivraient. il vaincrait. Bientôt. Très bientôt. La victoire était proche et Dyonis mangerait alors dans sa main.

Ces réflexions causèrent un relâchement de sa concentration. Dyonis venait de passer derrière lui. Ses sens en alerte signalaient une présence proche. il tourna la tête et vit son adversaire tenter de l'attaquer vers le flanc. Il blêmit aussitôt et voulut croiser sa lame contre celle qui le menaçait.

La portée était trop courte.

Une panique terrible le submergea. La mort approchait.

Plutôt que de rester au contact, Ulysse recula immédiatement.

L'épée toujours levée, ses pas allaient en arrière. Garde Dyonis devant lui. Surtout.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Alexandre le Ven 13 Mar - 12:56

Face au péril de la lame d'Ulysse vers Dyonis, Alexandre laissa échapper malgré lui un cri d'effroi. Son visage était plus pâle que jamais. Son cœur battait à ses tempes et lui en donnait mal au crâne. Le seigneur de Frenn para avec une grande habilité l'attaque. Quelle grâce ! quelle aisance ! le jeune homme en était fasciné. Il se remettait aussitôt dans le jeu et pointait son épée vers le flac de son adversaire.

Tendu, Alexandre fixa Ulysse et remarqua, surpris, ce dernier reculer. Une surprise le saisit. Que se passait-il ? Pourquoi cet évitement ? Un noble, ça combattait jusqu'à la mort ! Sans peur ! Et lui.. Et lui, il fuyait. Quel lâche !

Son regard fixa à nouveau Dyonis qui s'avancerait pour la poursuivre, la main prête à l'achever. Alexandre exulta. Il allait l'emporter et venger son honneur et celui de sa sœur Claire !

Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Dim 15 Mar - 23:06

Une fois l'adrénaline un peu retombée, une fois la peur de la mort un peu éloignée car il l'avait échappé belle, Dyonis ressent un peu davantage sa blessure à la gorge. Sa respiration est sifflante et un peu de sang continue à goutter. Mais il fait tous les efforts du monde pour rester concentré, d'autant qu'Ulysse semble avoir été surpris par sa parade !
L'adversaire recule, en proie à la peur. C'est le moment. Dyonis serre les dents, convoque toutes ses forces et brûle d'une rage d'étaler son adversaire. Il bondit, pointe encore son épée, avance toujours de plus en plus devant Ulysse et arrive à lui donner un coup au niveau du bras pour le déstabiliser et lui faire tomber sa lame. D'un jeu de jambe très brutal, le baron essaie en même temps de faire complètement chuter le duc à terre.
Dieu merci, cela réussit ! Il n'en croit pas ses yeux ! Il a vaincu ! Ulysse est au sol sous lui, étendu, et il vient de lâcher son arme, légèrement blessé au poignet par Dyonis. Ce dernier est essoufflé, son front perlé de sueur. Mais son cœur bat la chamade : il a réussi ! Sa famille va être vengée, son honneur ! Et le caquet de ce méprisable duc est rabattu, il allait rendre gorge. Le baron tient sa lame tout contre la gorge de son adversaire. Il jubile à l'intérieur, mais demeure stoïque et ordonne de sa voix polaire :

"Recommandez-vous à Dieu."

Le temps d'une prière, et le Premier Conseiller pourfendra cet adversaire qui l'a amplement mérité et à de multiples occasions. Dyonis hausse le menton, se tient digne malgré la douleur. Il adresse au passage un regard lointain au témoin d'Ulysse, toujours au loin et observateur. Soudain, Dyonis entend un petit cri dans les buissons... Il secoue la tête. Non... Il a dû rêver... Il n'est pas encore complètement redescendu de la tension extrême du duel...
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Dim 15 Mar - 23:37

L'adversaire s'avançait, menaçant, de sa lame, et Ulysse ne trouvait pas de bonne parade. Sauf fuir. Il continuait à reculer, de plus en plus stressé, horrifié de voir la mort prochaine se rapprocher. Ce ne pouvait se terminer sa vie. Pas après tant d'actes incroyables. Pas une fin aussi misérable. Il n'était plus de ce petit garçon faiblard.

Soudain, Dyonis porta un coup de pied dans la jambe d'Ulysse qui vacilla et s'effondra au sol. Du sang luisait sur la manche droite de sa veste. Son poignet étai blessé. Il le bougeait difficilement et la douleur était atroce. Sa peur se changeait en terreur. Il releva la tête et contempla le vainqueur qui le fixait de son air ordinairement stoïque. son épée était portée déjà à sa gorge.

La panique submergeait Ulysse qui transpirait, terrifié par cette mort soudaine. imminente.

Non.... Non.... Non !

Les derniers sens d'Ulysse s'activèrent. Ses instincts bestiaux. Tout animal savait faire cela et trouver le moyen d'échapper au chasseur qui venait pour l'abattre. Ulysse était davantage une bête qu'un humain. Le sens de l'honneur ? La dignité ? Ce n'étaient que des mots. Des principes auxquels lui ne croyait absolument pas.

Les muscles bandés, Ulysse recula et s'aplatit pour se rouler au sol. La boule au ventre, il se releva et s'empressa de se mettre à courir. Fuir. Fuir loin et vite.

Lancer de dés : Ulysse réussira t-il sa fuite ?

1 : Dyonis ou un de ses soldats l'intercepte avec succès
2 : Dyonis ou un de ses soldats l'interceptent mais Ulysse parvient quand même à s’échapper.
3 à 5 : Ulysse parvient à fuir sans aucune difficulté
6 : William révèle que Ulysse est en réalité un esclave et ordonne qu'on l'arrête


Spoiler:
J'aime tester la chance de ce connard :twisted:




Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Fatum le Dim 15 Mar - 23:37

Le membre 'Ulysse de Rottenberg' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' :
[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] 9a095381667c551c9b43d99c5f994b09
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Dim 15 Mar - 23:38

Spoiler:
AH ah ! Quel manque de mot !
Bon... A tois, Dyonis de nous bricoler un truc pour l'intercepter le vilain connard :D
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Alexandre le Lun 16 Mar - 0:11

Spoiler:
Oh oh ! Vilain Ulysse puni ? :twisted:

Depuis les buissons, Alexandre écarta davantage les branches, enhardi par la pression intense du duel, et contempla avec une admiration béate le baron pourchasser de sa lame triomphante le duc. Il réussit à l'étendre au sol. C'était fini. Il avait gagné. Le jeune homme contenait difficilement son émotion tant il aurait aimé crier la joie que lui donnait cette victoire.

Le seigneur de Frenn plaçait l'épée sur la gorge d'Ulysse et lui recommandait de dire ses prières. bientôt, tout serait terminé. Sa sœur était vengée. Alexandre en oublia ses ressentiments face à cet homme sur le point de se présente au Créateur. Avec humilité, il se signa puis joignit les mains dans un faible murmure :


"O Seigneur, accueille cette âme égarée, qui a certes commis tant de mal ici-bas, permets-lui de trouver enfin la paix dans la vie éternelle. Pardonne-lui, comme je lui pardonne à présent. Que Ta volonté soit faite, pour des siècles et des siècles. amen."

Alors que le jeune homme terminait ses dévotions, l'esprit méditatif; il eut un sursaut d'entendre Ulysse hurler. on dirait dit le cri d'une bête à l'agonie. Quelle manque de dignité ! N'avait-on jamais appris dans son éducation à mourir ? Tout chrétien se devait d'accueillir sa fin avec confiance. La mort n'était qu'un passage. Après venait ensuite la récompense ultime en rencontrent enfin le Père et le Fils. Ulysse se débattait manifestement contre ces idées. En plus d'hurler, il se débattait, roulait et tentait de fuir.

Alexandre soupira, stupéfait face à un tel spectacle, et murmura entre ses dents :


"Lamentable... Il aura donc été décevant jusqu'au bout."

Son attention se reporta vers le seigneur de Frenn. Qu'allait-il décider ? Allait-il le laisser fuir ? ou le ferait-il arrêter afin d'accomplir la sentence implacable ? après, il avait remporté avec brio ce duel à mort. Il méritait d'en réclamer le prix.

Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Mer 18 Mar - 9:55

La pression met un moment à redescendre. Dyonis est suant et pâle, croyant à peine encore à ce qui vient de se jouer là en quelques secondes et qu'il est sauf. La mort pourtant s'éloigne. Sonné, il entend même très vaguement les hurlements d'Ulysse à ses pieds alors qu'il le tient en joue du bout de son épée. D'ailleurs l'individu en profite pour rouler à toute allure sur le côté et essayer de se mettre à courir. Ce constat ulcère le Premier Conseiller qui reprend alors tous ses esprits et est gagné par une sourde colère. Il crie après le Rottenberg :

"Lâche ! Comment oses-tu !!" (et autour de lui, aux gardes et témoins présents) "Rattrapez-le !"

Lui-même se décide à courir après le faquin pour essayer de lui mettre la main au collet. Même s'il est haletant et à bout de force, une blessure saignante à sa gorge qui commence à couler sur sa chemise. Le souffle de Dyonis est sifflant. Et pourtant il n'en a que faire, tout à sa consternation devant l'attitude d'Ulysse. Il aura été méprisable jusqu'au bout ! Aucun honneur ! Jamais Dyonis n'a rencontré un aristocrate aussi indigne de son titre !
Le voilà donc à prendre en chasse le fuyard. Il est rapidement suivi de trois gardes, aussi révoltés que lui et qui n'ont pas manqué de pousser des jurons devant la fuite du Rottenberg. Heureusement deux gardes qui sont très rapides et alertes parviennent à rattraper Ulysse et s'emploient à l'immobiliser. Dyonis arrive à son tour et porte son crochet au collet d'Ulysse. Il tire très fort pour aider à son immobilisation, au niveau de la gorge. Mais le bras du baron tremble. Il puise dans ses dernières forces et sa blessure lui rappelle qu'il ne doit surtout pas traîner à rentrer se faire soigner. Il n'aura décidément même pas eu le temps d'adresser ses prières reconnaissantes au Ciel pour sa victoire !

"Misérable, tu n'as donc même pas le courage d'aller au bout d'un combat et d'assumer tes insultes." crache-t-il entre ses dents, foudroyant Ulysse du regard. Le maintenant toujours par la chemise à la pointe de son crochet (entortillé dans le tissu pour que l'autre ne s'échappe pas), il avance son autre bras toujours muni de son épée où luit un peu de sang. "Puisse Dieu avoir pitié de ton âme."

Cette fois-ci, il entend donner au Rottenberg la sanction qu'il mérite ! Il a souillé et injurié trop de monde. Qu'il ait au moins la force de payer sa dette !
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Mer 18 Mar - 10:49

Une terreur viscérale animait Ulysse. La mort rôdait. Elle l'appelait. Il ne l'avait jamais senti aussi proche que ce matin dans cette clairière en apparence tranquille. Elle s'était parfois glissée dans ses pas, de temps en temps, dans certaines de ses aventures mais sans jamais avoir laissé une empreinte si perceptible. Il tremblait. Son corps entier tremblait.

Deux soldats de Dyonis se jetaient dans sa direction. Les bougres étaient rapides et barrèrent toute possibilité de retraite. Ulysse transpirait. Secouait la tête dans toutes les directions. Un moyen de fuir. Vite ! Ou sinon...

Un énième glappissement.

Dyonis s'approchait à grande hâte. Il venait récolter le sang durement acquis. De son crochet il bloqua Ulysse à la gorge qui pâlit un peu plus si cela était encore possible tant son visage fut déjà livide. Sa prothèse levait son épée. Ulysse gémissait.

Non... Non... Non...

Une idée pour s'échapper. Vite ! Ou sinon... Sinon... Ses regards désespérés cherchaient une aide inattendue. Soudain, seul l'instinct parla. Malgré la douleur qui le foudroyait au poignet droit, dans un élan de vie, Ulysse trouva la force de repousser le baron heureusement affaibli par sa blessure. Mais les gardes l'entouraient toujours. Ils ne laisseraient pas fuir. Ulysse haletait. La peur lui nouait le ventre. Des brumes de son esprit s'éveilla finalement le souvenir d'une dague qu'il conservait toujours dans sa manche gauche. au cas où. Heureusement qu'il était homme de ressources...

Retrouvant tous ses réflexes, Ulysse dégaina la dague et l'exhiba menaçant, prêt à frapper le garde le plus proche. Il cracha, haineux :

Laissez-moi passer ! Ou sinon...

Son habituel rictus lui revint.

J'ai entendu dire que vous aviez perdu un camarade hier. Souhaitez-vous tous le rejoindre ?


Lancer de dés : comment se passe cette action ?

1 ou 2 : Face à la menace, les soldats laissent partir Ulysse.
3 ou 4 : Malgré le danger, les soldats appréhendent Ulysse
5 ou 6 : Les gardes essaient d'arrêter Ulysse mais celui-ci en blesse et s'enfuit
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Fatum le Mer 18 Mar - 10:49

Le membre 'Ulysse de Rottenberg' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé à 6 faces' :
[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] 9a095381667c551c9b43d99c5f994b09
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Ulysse de Rottenberg le Mer 18 Mar - 10:55

Spoiler:
Mais cette chance que ce connard peut avoir ! :xD:

Ulysse contempla de son sourire dérangeant les gardes qui essayaient jusque là de l'arrêter. La sortie miraculeuse de son arme changeait la donne. Il manifestait l'envie prenante de leur trouver le ventre ou un flanc. En dépit de leur loyauté envers leur seigneur, aucun ne désirait mourir.

Satisfait, Ulysse recula à un petit pas, tout en observant la scène. Les choses revenaient enfin à leur normale. Il triomphait ! Ou presque. Mais l'essentiel dans la vie était de rester vivant. Le reste ne comptait pas.

Lorsque Ulysse jugea avoir placé assez de distance, il tourna la tête vers le baron et cria, moqueur :

Au plaisir de nous revoir !

Sur ce, il se retourna et détala au pas de course pour disparaitre dans la forêt.
Ulysse de Rottenberg
Ulysse de Rottenberg
Famille de Rottenberg

Messages : 256
Date d'inscription : 31/03/2019
Age : 26

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Alexandre le Mer 18 Mar - 11:23

Depuis son buisson, Alexandre observait l'étrangeté de la scène sans être certain de bien comprendre. Tout allait trop vite. Bien trop vite. Des soldats empêchaient Ulysse de fuir. le baron arrivait, prêt à achever son adversaire, désireux de respecter les règles les plus élémentaires du normal. Tout cela était normal. Brusquement, un coup partit. Alexandre ne put voir exactement mieux. Tous tournaient le dos et masquaient la scène. Il découvrit cependant le seigneur de Frenn perdre l'équilibre et sur le point de tomber.

Un cri jaillit malgré lui :


"Messire !"

La panique se submergeait. Pourquoi rien ne se passait comme prévu ? Le seigneur avait gagné. Ulysse devait s'incliner. Alexandre sanglotait. Il découvrit alors Ulysse sortir une arme et menacer les gardes. il rappelait même le décès tragique du malheureux Simon. Les larmes du jeune homme s'accrurent. Il fixa la scène en misérable témoin, en reniflant :

"Non... Messire.. tout le monde... Ne mourrez pas... Ne mourrez pas..."

Dans ses gémissements désespérés, il plaqua la tête contre l'herbe fraiche et continua de pleurer. Alexandre refusa d'assister à un massacre.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[14 Septembre 1597] Le duel [Terminé] Empty Re: [14 Septembre 1597] Le duel [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum