Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 9,99€ (version téléchargeable)
9.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -46%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
205 €

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Sam 26 Oct - 22:51

Spoiler:


Comme convenu, Dyonis a passé la nuit à aller avertir les autorités, faire mandater des policiers, fournir tous les aveux de Marguerite. La fille de cette dernière est d'ailleurs saine et sauve et en chemin vers sa mère. De son côté, le seigneur de  Frenn a tenu à assister à l'intervention. Le voilà planqué dans les environs, à attendre l'arrivée de son soldat en charge d'Alexandre et de la mystérieuse personne chargée de le conduire.
Les voilà justement qui approchent : le baron reconnaît son homme en costume de civil. Il fait signe aux agents de la prévôté de se tenir en place, le moment arrive. Dyonis veut d'abord assister à ce qui va se jouer à l'entrée entre les gens du Lupanar et Alexandre, afin que les agents disposent d'un flagrant délit pour les accusations. Ensuite seulement, l'on procédera à la fouille de l'établissement, pour confirmer les crimes confiés par Marguerite.
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Sam 26 Oct - 23:13

Spoiler:
La petite chouette va rester à l'église  :heart:  il n"y aura donc au Lupanar que Bastien, Isabelle qui veille Tristan et Blanche malade

Le lupanar, but de leur voyage, se dessinait à leurs yeux. Un lieu sinistre et repoussant, symbole des vices humains. Alexandre avait toujours refusé de pousser les portes d'un de ces établissements. A la fois par souci de dignité et le respect de la chasteté chrétienne. Hommes et femmes ne pouvaient coucher en dehors des liens conjugaux. Le père Bellanger disait autrement : que la jeunesse devait s'expérimenter en ces lieux de perdition. Il ne savait pas à l'époque quels autres tourments étaient pratiqués ici. C'était à cet endroit qu'une folle avait choisi de le reconnaître pour noble et qu'un homme avait organisé un enlèvement pour l'attirer. C'était à ce même lieu que le malheureux Tristan avait contracté une effroyable maladie. Un profond dégoût le saisit à la gorge et lui fit cracher à terre.

S'avançant vers la porte, Alexandre prit une longue inspiration avant de la pousser sans prendre le temps de frapper. Son visage était resté impassible depuis la révélation faite de l'état de son amant. Si Dyonis pouvait l’apercevoir en cet instant, il s'étonnerait de ne plus apercevoir les habituels éclats joyeux de vie du garçon bienveillant.

Sur ce, il s'engouffra à l'intérieur.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Sam 26 Oct - 23:24

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Bastie24
Bastien Sicognac, 36 ans, intendant au Lupanar

Bastien étudiait les comptes de la soirée dernière et évaluait en particulier l'importance des recettes. Malgré l'absence de Blanche malade, les pertes n'étaient pas si grandes. Les filles savaient compenser. Il s’interrompit quand la porte s'ouvrit brutalement sans rien pour le signaler. En premier, l'intendant voulut râler. Il s'arrêta en découvrant  Alexandre enfin là. Une bonne nouvelle. Mais où était Cassandre ? Qu'en avait-on fait ? Et pourquoi cet homme avec le béquilleux ? Cela était suspect.

Refermant le livre de comptes, Bastien se leva et s'avança d'un pas lent. Sa main plongea sous sa tunique. Cet homme, qui il pouvait être, serait un obstacle gênant. S'il le renvoyait, ce dernier pourrait témoigner. Il devait donc disparaitre. Un coup de poignard bien porté. Puis, le corps au feu. Une fois en cendres, un être humain cessait de représenter un danger.


"Bonjour. Que puis-je donc pour vous ? Vous savez, nous sommes fermés la journée. Il faudra repasser en soirée."

Alors qu'il s'approcha en douceur, comme un prédateur vers sa proie, Bastien fixait l'homme d'un rictus doucereux. Brusquement, sa main jaillit hors de sa tunique, armée d'une dague. Il la dirigea dans le flanc du gêneur.
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Fatum le Sam 26 Oct - 23:24

Le membre 'Blanche des Roses' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Acte avec point fort' :
[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] 35cf00b9d55fe5f3e5705a5c8d75e33d
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Sam 26 Oct - 23:27

Spoiler:
Mince... J’espérais qu'il ne réussisse à poignarder ce gentil soldat :(

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Bastie24
Bastien Sicognac, 36 ans, intendant au Lupanar

Le rictus de Bastien s'élargit en sentant sa dague s'enfoncer dans la chair de l'homme. Il gagnait. Il lâcha au sol puis se saisit avec fermeté du bras du béquilleux pour l'attirer à lui. Ses yeux fixèrent avec dédain sa victime. Il cracha avec mépris :

"Mon pauvre ami, il ne faut jamais se mêler de choses quine vous regardent pas. Une belle leçon qui ne vous sera pas profitable."
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Le Cent-Visages le Dim 27 Oct - 9:47

Intervention MJ:
Dyonis, tu es présent si tu veux, mais techniquement c'est le guet Royal qui mène l'arrestation. Je me joins donc au jeu -

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Agent_10

Agents du guet royal

D'un œil alerte, les agents en planque suivirent l'arrivée de l'esclave aux béquilles, aux bras d'un homme que le seigneur de Frenn avait expliqué être un de ses soldats. Le baron d'ailleurs observait toute la scène depuis un autre coin de rue obscur. Les gardes s'entre-regardèrent, surpris : il n'y avait donc pas l'accompagnateur d'Alexandre au Lupanar ? Dommage... il aurait été intéressant de coffrer aussi celui-là pour la suite de la procédure. Qu'importait : ils se feraient renseigner le moment venu.
L'esclave approcha alors et s'introduisit dans l'établissement, au bras de son soutien. L'homme quelque peu efféminé qui l'accueillit - sans doute un intendant - sortit soudain une dague qu'il planta tout net au flanc de l'agent du baron. Immédiatement, les huit gens d'armes missionnés pour l'opération surgirent comme d'un seul homme et leur chef hurla, tandis que tous pointaient leurs armes vers Bastien :

-- Au nom du Roi, vous êtes en état d'arrestation !

Il fallait ensuite faire preuve d'une grande organisation : deux agents coururent s'emparer d'Alexandre pour qu'il n'aille pas plus loin. L'un d'eux prit soin de le rassurer :

-- C'est le seigneur de Frenn qui a informé les autorités. N'aie crainte.

Trois autres fondaient déjà sur Bastien pour l'immobiliser.

-- Flagrant délit de meurtre, Messire. Et ce n'est que le début de ce que nous découvrons.

Les trois derniers gardes pénétrèrent manu militari dans l'établissement.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 1140
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 30
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Dim 27 Oct - 11:47

A l'apparition de l'homme maniéré qui s'avançait lentement vers eux, Alexandre demeura stoïque. Ses yeux observateurs le fixaient et reconnaissait les traits de celui s'étant fait respectivement passer pour un client et un bourgeois pour enlever Tristan. Ses mains se resserrèrent, en dépit du maquillage et du déguisement utilisé à ces moments-là. Son hypocrisie lui faisait horreur. Il l'observait, impassible. Il semblait si propre extérieurement mais si souillé dans son âme. Une pareille personne ne pouvait que provoquer en lui un sentiment d'horreur.

Tout bascula subitement sans qu'Alexandre n'ait pu réellement le comprendre. Il assista, totalement impuissant, à Bastien, à l'instar de Judas, fondre sur le soldat en couverture et lui asséner un fulgurant coup de poignard. Un parfait Brutus mettant à terre le grand César. Son masque d'impassibilité disparut. Il redevint un enfant terrorisé qui se mit à trembler de tous ses membres. Bastien en profita pour l'attraper. Ses réflexes avaient disparu. Il était inerte comme une poupée. Par chance, des soldats du guet débarquèrent et se saisirent du vil intendant. Alexandre les observa procéder, hagard, retrouvant peu à peu conscience des actes et des faits. Il releva la tête vers l'agent qui venait de lui adresser la parole.


"Je... Ah oui... Le seigneur de Frenn. Je le savais. Je savais qu'il avait dû tout prévoir."

A la mention du baron, il se rappela du malheureux soldat qui gisait au sol. Qui avait risqué sa vie. Pour lui. S'il n'avait pas eu cette angoisse, celui-ci n'aurait pas eu à entrer. Alexandre s'échappa rapidement des mains de l'agent et s'agenouilla auprès de la victime. La dague était toujours enfoncée dans la plaie qui saignait abondamment. Un point de compression. Il fallait un point de compression d'urgence. Immédiatement, ses mains se pressèrent autour de la blessure et appuyèrent dessus de de toutes ses forces.

"S'il vous plait, Simon, ne mourrez pas ! Ne mourrez pas ! Parlez-moi ! Dites quelque chose !"

Alors que le garçon s'acharnait à maintenir la vie dans ce corps fragilisé, Alexandre entendit les ordres donnés pour investir le Lupanar et procéder à sa fouille. Les paroles terrifiantes de Cassandre s'imposèrent autour : la variole. Il hurla :

"NON ! ARRÊTEZ !"

Terrorisé, il releva la tête, cherchant le chef des gardes.

"La personne qui devait me conduire ici, elle... Elle m'a informé que Blanche des Roses, la patronne de cet établissement et responsable de ce complot, a la variole. Tristan... Tristan a été utilisé pour la soigner. Il y a peut-être d'autres cas. Alors avant de fouiller, s'il vous plait, faites attention et prenez vos précaution !"
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Dim 27 Oct - 11:58

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Bastie24

Bastien Sicognac, 36 ans, intendant au Lupanar

Le teint ordinairement pâle de Bastien devint livide en découvrant les soldats du guet investir le Lupanar et le saisir brutalement. L'étonnement était tel que l'intendant se laissant cueillir, ébranlé, sans être capable de réagir. Que se passait-il ? Comment avaient-ils pu savoir ? Il observa les événements, incrédule, puis entendit le béquilleux et un agent échanger des paroles. Le baron de Frenn. C'était lui qui avait manipulé une opération contre lui. Pourquoi ? Qui l'avait renseigné ? Marguerite ? Il secoua la tête. Impossible. Elle était trop crédule et soumise. Elle ne mettrait pas la vie de sa misérable fille en danger. A moins... Ses yeux se posèrent vers Alexandre et redevinrent mauvais. Il n'avait pas obéi au message et été allé chercher de l'aide. Il soupira. Il croyait avoir tout bien calculé, avoir assuré au mieux les failles... En vain... Ce petit esclave infirme l'avait fait tomber.

Dans un souci de panache, Bastien redressa la tête et s'exclama avec une légère pointe d'insolence.


"Ainsi le Roi a été vaincu par un misérable pion."

Il continua à fixer Alexandre qui gémissait devant l'homme à terre que Bastien venait de saigner sans regrets. A part celui de s'être fait prendre.

"Un pion agissant avec un cœur capable de déjouer les plans de la raison. Ridicule."
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Dim 27 Oct - 14:15

Depuis sa cachette, entouré de deux gardes du corps, Dyonis suit l'arrivée d'Alexandre, sa colère légitime qui le fait cracher au sol, son entrée dans le sordide établissement. Le seigneur est concentré sur l'observation de la transaction mais sursaute et pâlit quand l'homme à la porte du Lupanar dégaine une lame et poignarde son homme sans aucun scrupule.

Le noble ne se retient pas : furibond, il quitte sa cachette en courant (ses gardes du corps s'empressent de le suivre, armes tendues) et vient auprès du malheureux blessé dont déjà, beaucoup trop de sang coule... Dyonis entend les supplications d'Alexandre, qui prie pour la survie de son homme, et en a le cœur saisi d'émotion. Lui-même retient avec effort ses larmes. Son crochet se pose au bras du petit esclave, tandis qu'il observe l'état du soldat frappé : c'est déjà trop tard. Le coup était parfait et l'homme est mort. Le baron devient complètement pâle.
Il écoute à peine l'arrestation qui se fait en bonne et due forme et reste quelques instants ployé près de la victime. Il serre les dents. C'était un excellent soldat. Et surtout, un homme de bien. Un homme qui du reste a une femme et des enfants... Par les Saints, comment le noble allait-il pouvoir leur annoncer la terrible nouvelle ? Le moment serait redoutable, et tout l'argent d'indemnité que le seigneur allait bien évidemment verser à cette famille en deuil ne remplacerait jamais un centième de leur défunt.
Dans un geste lent, du bout de sa main métallique Dyonis se trace le signe de croix. Sans un mot, il ordonne d'un geste à sa suite de prendre en charge le corps. Les autres hommes d'ailleurs sont éplorés.

C'est à ce moment que le baron entend qu'en plus de tout cela... Bastien se permet encore de pavaner ! Plus pour longtemps. En se relevant, c'est déjà une colère polaire qui a remplacé le chagrin sur le visage de Dyonis. D'une voix monocorde il lâche à l'attention de Bastien :

"Un roi. Si vous le dites. Jusqu'à ce que vous ayez main brûlée au plomb et gorge brisée par la corde."

Le corps pesant, entouré de ses hommes de protection, il suit avec une concentration encore plus vive la suite des opérations. Il n'aura pas entendu pour le moment l'information concernant Tristan malade.
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Le Cent-Visages le Dim 27 Oct - 14:37

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Agent_10

Agents du guet royal

Les deux agents qui tenaient Alexandre se trouvèrent émus avec lui du décès de ce malheureux soldat. Il approuvèrent avec un rictus l'intervention du baron de Frenn auprès de Bastion, puis se signèrent à leur tour de la croix.
Les miliciens en charge de Bastien ne réagirent pas à ses provocations : il fallait demeurer neutres dans ce genre de procédures. D'autant que le petit esclave fournissait une information autrement plus inquiétante. Aussitôt, le chef de la patrouille stoppa ses hommes d'un énergique :

-- Halte ! (Un temps) Si le gamin a raison, en effet, les protections sont de mise. Exécution !

Les quelques soldats qui ne portaient pas encore de gants s'empressèrent de les mettre. De dessous les cottes de maille, l'on tira aussi des pans d'habits susceptibles de mettre les voies respiratoires à l'abri. Sur ce, le chef pénétra avec eux dans le Lupanar et appela :

-- Tout le monde se réunit dans la grande salle et sans un geste ! C'est une arrestation et une perquisition, sous mandat de la Prévôté de Braktenn ! Nous exigeons de voir la patronne des lieux... ou une suppléente si la supérieure est malade. Et que nous soit remis l'esclave nommé Tristan.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 1140
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 30
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Dim 27 Oct - 14:43

Alors qu'Alexandre continuait désespérément de compresser la plaie du malheureux soldat tombé au champ d'honneur, il eut un sursaut en sentant le baron s'approcher et s'agenouiller près de lui. Un fol espoir lui vint. Il a peut-être un médecin avec lui qui va tout arranger. Amboise Paré réalisait autrefois des miracles sur d'horribles blessures de guerres avec des fils. Peut-être... Alexandre voulait y croire. Il releva la tête vers le noble d'un air suppliant.

"Messire... Messire, il va...."

Alexandre remarqua à cet l'instant l'air abattu et résigné du baron. Et comprit. Son regard se dirigea vers le corps inerte à jamais de l'homme. Il ne vivait déjà plus. Son cœur avait sans doute cessé de battre avant même qu'il n'essaie de maintenir sa fragile vie. Les larmes menaçaient de couler. Il dut faire un gros effort pour les retenir. Ne pas craquer.

"Je suis navré, Messire. Cela est ma faute. Il devait à l'origine me suivre. Seulement me suivre. A distance. Mais avant d'entrer à la taverne, j'ai eu... J'ai eu un malaise. Il a décidé de m'aider, de m'assister... Je suis désolé !"

A ces derniers mots, Alexandre fondit en sanglots, submergé par la culpabilité qui l'assaillait. Quand les autres soldats de Dyonis s'approchèrent pour récupérer le corps de leur camarade, le garçon eut un tressaillement. Il ne pouvait le laisser partir ainsi. Dans des gestes très lents, Alexandre toucha le front du défunt et traça le signe de croix puis énonça à voix basse une bénédiction latine destinée à laver son âme qui n'avait pu ni se confesser ni recevoir les ultimes sacrements. Que sa place soit désormais au Paradis ave les Justes, c'était là où il méritait d'être reçu.

"Qui recipit vos sanctus Petrus... Amen."

Sur cette dernière parole, Alexandre acheva sa bénédiction puis releva à nouveau la tête vers les soldats en leur adressant un doux sourire tranquille. Cette prière l'avait apaisé. La force de Dieu et son amour, assurément.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Dim 27 Oct - 15:03

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Bastie24

Bastien Sicognac, 36 ans, intendant au Lupanar

Bastien toisait avec une indifférence mêlée de mépris le baron qui venait de pénétrer dans l'établissement pour se précipiter au chevet du cadavre. Lors de leur brève rencontre à son château, il avait bien senti la faiblesse de son cœur caché sous une armure. Il avait exploité cette faiblesse pour réussir à faire engager Marguerite. Ce Dyonis faisait son rituel de la croix ridicule avant de se lever enfin et de s'intéresser à sa personne. Même les paroles sèches et la menace de ces supplices n'effacèrent pas son rictus. Il se plaisait à s’accroître encore en position de force.

"Un roi, même déchu, se sent toujours roi."

Son regard fixa derrière Dyonis le petit esclave qui récitait une prière devant le cadavre. Son rictus s'accentua.

"On dirait que le pion aurait réussi sa promotion et est devenu évêque."

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Isabel10

Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

Isabelle arriva dans la grande salle au milieu de ses consœurs, prostituées libres ou esclaves, pour observer stupéfaite des soldats de guet annonçant une perquisition. Serait-ce en rapport avec Tristan ? Le chef exigeait un responsable. A cette requête, toutes se regardèrent et refusaient de s'avancer. Isabelle se décida à assumer cela.

"Bonjour, messire, je suis Isabelle mais je n'ai pas un tel pouvoir. Notre patronne, Blanche des Roses, est effectivement malade, souffrante de la variole. Seul Bastien, l'intendant, serait responsable après elle lais il semble être arrêté. Qu'a t-il donc fait ? "

Elle espéra gagner  un peu de temps avant d'évoquer le cas de Tristan. Mais elle ne pouvait le remettre. Pas tout de suite. Il risquait de contaminer des gens si on le transportait. Convaincre les autorités allait cependant être difficile. Elle se prépara pour une ardente bataille.
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Dim 27 Oct - 16:04

Les sanglots d'Alexandre peinent grandement Dyonis qui ne sait pas bien quoi faire pour l'aider. Surtout en public, où il est hors de question de montrer une quelconque familiarité avec un esclave. Sa voix un peu distante mais tout de même soucieuse répond donc à l'attention du garçon :

"Non. La faute est du côté du criminel." (son regard plein de colère revient sur Bastien, avant de terminer pour Alexandre) "Pas de celui de quelqu'un qui est aussi victime et qui a eu besoin d'aide."

Le noble retrouve finalement ses esprits et, plus lucide, note l'évocation de la variole qui sévirait dans l'établissement. Et aurait frappé le pauvre Tristan. La colère et le remord rongent Dyonis. Son honneur lui dicte qu'il doit secours à cet esclave. Il fera tout pour qu'il bénéficie de soins. Son regard distant suit l'entrée des gens d'armes (protégés) dans l'établissement puis l'arrivée des filles, toutes terrorisées, quand le chef expose les ordres de la police.
Dyonis découvre à ce moment la fameuse Isabelle, qui s'avance et semble prête à répondre honnêtement aux gens du guet royal. Elle demande à prendre connaissance des chefs d'accusation. L'impatience commence à saisir le baron, qui attend surtout d'être certain du bon déroulement de la perquisition, et de la mise en lieux sûrs de Tristan. Comme Isabelle, il attend donc la lecture des inculpations. Le baron en profite pour observer de près les réactions qu'aura cette Isbelle, que Marguerite lui a présenté comme éventuelle excellente repreneuse.
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Le Cent-Visages le Lun 28 Oct - 18:15

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Agent_10

Agents du guet royal

Pendant qu'Alexandre rendait lui aussi ses hommage au malheureux défunt, les soldats restèrent concentrés sur leur tâche. Ils observèrent l'arrivée de tout le personnel devant eux, croisant leurs expressions tantôt inquiètes, tantôt horrifiées. Le guet royal ignorera souverainement les interventions téméraires de Bastien - si ça l'amusait...
Une des prostituées s'avança et se présenta comme suppléante, dans la mesure où la patronne était très malade. De toutes façons, les autorités ne manqueraient pas de vérifier cela durant la fouille intégrale du Lupanar. Le chef prit en charge l'énoncé des faits d'accusation :

-- Bastien Sicognac, Blanche des Roses et Marguerite des Lilas sont accusés d'avoir orchestré un enlèvement en bande organisée, pour attirer l'esclave Alexandre ici présent. La patronne de cet établissement et son intendant ont, du reste, régulièrement falsifié leurs comptes. Bastien a par ailleurs maintenant contre lui la charge du meurtre d'un homme du seigneur de Frenn. (Un temps, à ses hommes) Fouillez ! Ramenez toutes les pièces à conviction que vous trouverez. Prélevez la moindre denrée alimentaire. Réquisitionnez aussi immédiatement les livres de comptes !

Déjà, les soldats se mettent en quête des éléments qui font l'objet de la perquisition. De son côté, le chef se tourne vers Isabelle :

-- Vous, vous n'avez aucune charge contre vous. Ni les autres filles ni les esclaves. Seuls sont inquiétés le sieur Sicognac, Madame des Roses, et Madame des Lilas déjà entre les mains des autorités.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 1140
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 30
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Lun 28 Oct - 18:39

A la fin de son recueillement, un profond apaisement envahissait Alexandre. il releva la tête et dévisagea toutes ces nouvelles têtes arrivées entre temps dans la salle. Toutes des femmes, bien sur. Quelques unes, les esclaves, se tenaient dans le fond et tremblaient. Les autres, malgré leur statut libre, ne faisaient pas les fières non plus. L’inquiétude était partout. Seule celle qui semblait être la chef, celle qui s'était avancée vers les soldats du guet paraissait plus digne. Il entendit ensuite le chef des accusations et eut un regard glacé d'effroi d'entendre la liste des crimes. Comment pouvait-on être un si vil ? Des monstres. Blanche et Bastien n'étaient que des monstres.

Cassandre...

L'image de la petite partie se réfugier à l'église continuait à le hanter. Qu'allait-il lui arriver ? Pourrait-elle être inquiétée ? Il souhaitait la protéger. Commentaire ? Son regard fixa la silhouette du Baron impassible et immobile. Et si... ? il devait tenter. Rapidement, il prit une feuille de sous sa tunique que le garçon dissimulait toujours sur lui et rédigea un message couché au sol.




Messire,

Quand je me suis rendu à l'auberge de l'Ours Noir, il y avait une petite esclave, Cassandre, chargée de m'escorter jusqu'ici. En chemin, sa culpabilité a été trop forte. Elle nous a prévenu Simon et moi du complot et prédit que Simon serait tué par Bastien Sicognac si nous allions au Lupanar. Je lui ait donné l'ordre d'aller à l'église attendre. Un lupanar, en toutes circonstances, n'est pas un lieu pour une enfant de dix ans. Pensez-vous que celle-ci puisse échapper à la procédure ? Elle ne mérite pas d'être inquiétée. Elle mériterait plutôt de se voir offrir une place plus digne.

Alexandre



:copyright: sobade.

En terminant sa missive, Alexandre se questionna sur la faisabilité de faire passer discrètement le message au seigneur. La lettre entre sa main il se releva lentement, délaissant ses béquilles et s'avançant les jambes hésitantes vers le baron. Sa main saisit doucement celle métallique du noble, craintif que ce dernier puisse prendre cela pour une marque d'irrespect. Ses yeux fixaient en même temps les soldats du guet. Pourvu qu'on ne les remarque pas.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Lun 28 Oct - 18:59

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Isabel10

Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

Alors que les employées et les esclaves demeuraient en retrait, apeurées, Isabelle écoutait le déroulé des accusations avec effarement. A chaque chef, la sidération et le dégoût l'envahissait à un échelon de plus. Comment son amie qu'elle croyait si bonne avait pu se rendre coupable de tant de crimes ? Le chef des soldats eut à peine achevé de formuler cette accusation qu'Isabelle recula pour avancer d'un pas rapide vers ce qui fut jusque là le trône de Blanche lors des soirées. Elle ouvrit en grand un placard. Elle retourna vers les agents puis montra les livres de comptes.

"Les livres de comptes, ils se trouvent ici. Prenez tout ce dont vous aurez besoin."

L'honnêteté, comme la sincérité, serait toujours la meilleure politique. Pourquoi les gens refusaient de le comprendre ? Isabelle tressaillit en entendant évoquer le nom de Marguerite.


"Quoi ? Marguerite... Mais pourquoi ? Elle a toujours été honnête, travailleuse... Je ne la vos pas. Non. En même temps, je n'imaginais pas ça de Blanche. Bastien, je ne suis pas surprise. Si je puis ajouter d'autres crimes à sa listes, cet homme surveille les délivrances des filles qui se retrouvent enceinte et volent les bébés à peine née si celles-ci ont le malheur d'être seules ou influençables. Je ne sais ce que ces enfant deviennent...."

A ces nouvelles révélations sur ces affaires, Bastien ne manifesta toujours pas de réaction. Il haussa au moins les épaules et ajouta de sa voix doucereuse.

"Ils ont été déposé devant la porte d'un orphelinat. Pour les valides. Quant aux infirmes, les malformés... Eh bien, ils ont servi à alimenter notre feu. Que voulez-vous ? Le bois coûte cher et un nouveau-né s’avère être une excellente bûche !"

Sur cette tirade, l'intendant éclata d'un rire sinistre tandis qu'une mine de dégoût ravageait la mine d'Isabelle.

"Monstre !"
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Dyonis Howksley de Frenn le Mar 29 Oct - 8:58

Dyonis reste droit et immobile à écouter le déroulé des chefs d'accusation. Son visage est impassible : il connait tout cela grâce à Marguerite. Il ne pourra pas sentir la main d'Alexandre sur sa prothèse et il faudra attendre quelques instants, que l'esclave insiste un peu, et que l'impression d'un léger poids au bout de son bras lui fasse prendre conscience que le garçon essayait d'attirer son attention.
Il tourne un regard préoccupé vers lui et aperçoit le billet qu'il lui tend. Dyonis ne peut pas le prendre lui-même, il lui glisserait des prothèses, mais fait un rapide signe à un de ses hommes de le saisir. Il ne le lira cependant que plus tard, histoire de ne pas paraître occupé à faire des manigances pendant la procédure. Le baron ignore Alexandre (là encore pour le seul besoin de conserver les apparences, mais il n'oubliera pas de consulter son homme su sujet du contenu du billet).
Le seigneur écoute avec une grande satisfaction Isabelle coopérer de bon cœur avec les agents du guet, remettre elle-même les livres de comptes et les potions suspectes. Elle charge encore plus Bastien et ce qu'elle confie est abominable. Pauvres filles et pauvres bébés ! Alors qu'elle s'inquiète du sort de Marguerite, Dyonis se permet d'intervenir pour la rassurer :

"Marguerite n'a quasiment rien à craindre, Madame. Elle n'a été qu'un instrument, s'est très vite repentie et a brillamment coopéré. La cour sera sûrement très clémente avec elle. Et elle est actuellement en sécurité. Avec sa fille." (il a un regard appuyé vers Bastien en ajoutant cette précision : il a perdu sur toute la ligne et Dyonis fait ainsi bien sentir qu'ils ont aussi eu vent du chantage, et sauvé Viviane.)

Songeant alors à son devoir envers Alexandre et Tristan, mais aussi à la bonne tenue des affaires, il réclame :

"A présent, malade ou pas, allez chercher l'esclave Tristan. Du point de vue légal, il n'a plus rien à faire là et il a été promis de le rendre à son maître dans les plus brefs délais."
Dyonis Howksley de Frenn
Dyonis Howksley de Frenn
Premier Conseiller du Roi

Messages : 592
Date d'inscription : 18/11/2018
Age : 49
Localisation : Braktenn

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Mar 29 Oct - 10:35

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Isabel10

Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

Isabelle demeurait perturbée par toutes ces révélations sur les lieux de son emploi. Qu'allait devenir l'établissement ? Et les filles ? Celles, comme elle, qui étaient libres retrouveraient facilement une place. Les maisons closes ne manquaient pas à Braktenn. Et les esclaves ? Elles seraient revendues et partiraient vers un destin inconnu. Sans doute était-ce mieux. On les avait prostituées ici. Quel sort pourrait être pire ? Isabelle détourna le regard de Bastien qui ne manifestait pas une once de remords. Quel monstre froid et inhumain. Elle préféra reporter son attention vers le baron de Frenn dont Tristan et elle parlaient un peu plus tôt. L'esclave à côté de lui se nommait Alexandre. Comme Tristan appelait son ami qui devait venir appâté pour Blanche. Ses hypothèses lui revinrent à l'esprit. Pouvait-il être...

Brusquement, l'intervention du baron pour la rassurer du sort de Marguerite la tira de ses réflexions. Il évoqua un chantage où il aurait été question de la vie de la petite Viviane. Elle frissonna. Une enfant de trois ans ! Bastien avait donc osé menacer la vie de cette petite pour obliger Marguerite à lui obéir. Le monstre ! Il méritait mieux que quiconque la corde qui le pendrait bientôt !

A l'information, Bastien fronça les sourcils et laissa échapper un soupir de dépit.


"Alors voici donc mon erreur : avoir placé ma confiance en cette idiote. J'aurai dû le prévoir. Elle est influençable, imprévisible... Il m'aurait fallu mieux réfléchir et calculer avec plus de réflexion ma stratégie. Je confesse avoir péché par orgueil. Je pensais maîtriser cette donnée."

Isabelle prêta à peine attention à cette déclaration. Chaque mot prononcé par Bastien la révulsait trop pour avoir envie de bien les entendre. Elle écouta n revanche avec inquiétude la requête du baron, certes légitime et légale mais dangereuse. Son cœur tambourina de devoir exposer si librement sa demande à un si grand personnage

"Messire, j'ai pris la liberté de placer l'esclave Tristan dans une chambre sous les combles, à l'isolement, en constatant ce matin que Blanche, dans un délire de ses fièvres, l'avait sans doute violemment contaminé. Quand je les ai trouvé elle avait su s'extraire de son lit, le tenait entre ses mains et surtout lui a craché dessus. La variole est une maladie terrible et dramatiquement dangereuse, messire. La prudence, à mon sens, est que cet esclave doit resté ici le temps que passe la maladie et avoir le moins de contact possible avec l'extérieur. Songer au péril que représenterait son transport : sur son passage, des miasmes seraient dispersés et vous seriez responsable du début d'une épidémie."

Son cœur tambourinait fort dans sa poitrine, émue  de s'opposer ainsi à un si grand personnage et de contrarier ses désirs. Qu'allait-il lui arriver ? Et s'il se fâchait ? Elle en tremblait mais s'efforçait de rester brave. Elle devait accomplir son devoir.

"J'ai reçu un don de Dieu, messire. il y a vingt-deux ans, ma famille entière a été décimée par la variole. Seuls deux de mes frères, forts jeunes à l'époque, ont réchappé. En moi, à aucun moment, je ne fus jamais malade. un miracle. Une grâce de Dieu. Je considère cela comme la destinée. Je me dois d'utiliser ce don au mieux en assistant ceux souffrant de cette effroyable maladie. Bien souvent, cela consiste à les voir dépérir puis s'éteindre. Mais au moins, je suis là pour les accompagner jusqu'à leurs ultimes instants et à les rassurer sur le moment de leur départ. Alors, messire, je vous supplie, laissez-moi seule soigner ce petit esclave. Épargnons des souffrances inutiles à la population."

Isabelle jeta en même un regard anxieux aux soldats du guet.

"Je suis sûre que c'est arrangeable. Chaque jour, le agents pourraient venir vérifier la progression de la maladie et rapporter cela au maître de Tristan. Ce dernier comprendrait certainement l’intérêt que représenter de protéger la population. Qui voudrait causer une épidémie ?"
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Mar 29 Oct - 10:47

Au départ, en constant que le baron ne réagit pas, Alexandre redouta que celui-ci ne puisse pas le sentir du fait de cette prothèse métallique qui remplaçait sa main. Il vit ensuite son regard et eut un bref sourire de ne pas y surprendre ni reproche ni agacement. Il l'observa donner un ordre discret à un de ses hommes pour prendre le message et le conserver. Bien sûr. Il ne pouvait en prendre connaissance tout de suite. Pas pendant la procédure. Ce ne serait ni bon pour eux ni pour Cassandre. De toute manière, la petite attendait à l'église et ne reparaitrait pas ici. Elle serait saine et sauve.

Essayant de se détendre, Alexandre eut un sursaut terrible en entendant Isabelle évoquer la manière effroyable par laquelle Tristan aurait été contaminé. Cette folle dangereuse lui avait craché dans la bouche. Il ne sut pas contenir ses émotions et cracha ses émotions.


"Quelle cinglée. Et elle voudrait faire de moi un noble, un héritier. Et elle a osé faire croire à mon père qu'elle serait sa pauvre sœur disparue ! Quelle laisse Rebecca d'Anjou reposer là où elle est ! Elle n'est pas elle ! Cette chevalière qu'elle porte, dont Irène m'avait parlé, elle lui aura volé, pardi ! Et a quoi rêvait-elle ? Comment aurait pu faire de moi un noble ?"

Las, il poussa un long et profond soupir.

"Bah ! A quoi bon raisonner. Ce n'est qu'une pauvre folle."
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Cassandre Velasquez le Mar 29 Oct - 10:59

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Isabel10

Isabelle, 38 ans, prostituée au Lupanar

A l'intervention du petit esclave, Isabelle baissa le regard et le fixa avec une stupéfaction qui la laissa interdite. Ce visage. Ses joues, la forme de son menton... Il n'y avait pas de doute possible : Alexandre était incontestablement le fils de Blanche. Il fallait à présent confirmer ou infirmer, selon le résulta, son autre soupçon. Craintive, Isabelle s'avança vers Dyonis et le dévisagea intensément, s'efforçant de retrouver un trait d'Alexandre. Rien. Aucun. Elle respira et se sentit plus légère.

"Pardonnez-moi, messire, d'avoir entretenu un doute sur votre honneur. Au confidences que m'a faites Tristan, je me suis laissée à croire que vous pourriez être le père illégitime d'Alexandre et que vous auriez décidé d'en faire un esclave pour protéger vos enfants légitimes. Avec cette affaire, ce délire de Blanche de considérer son fils comme un noble en devenir, cela était une déduction... facile. Pardon encore d'avoir douté de votre intégrité."

Elle se tourna à nouveau vers Alexandre et posa sa main avec douceur sur sa joue.

"Je suis navrée de ce qui peut t'arriver, mon garçon, et du sort que va connaitre ta mère. Elle était si bonne, si gentille.. Je n'arrive pas à comprendre ni comment ni pourquoi elle a pu imaginer toute cette folie. Mais tu lui ressembles tant. C'est fou."
Cassandre Velasquez
Cassandre Velasquez
Esclave domestique

Messages : 631
Date d'inscription : 28/10/2018
Age : 17
Localisation : Entre la forêt et la ville

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Mar 29 Oct - 11:08

Son visage ressemblait à celui de Blanche.

Cette seule phrase anéantissait tout en Alexandre et le brisait de l'intérieur. Cela aurait été plus simple et plus pratique que cette catin ne soit qu'une usurpatrice. La douleur aurait été moindre. Mais ce n'était pas le cas. Blanche des Roses était bien Rebecca d’Anjou. Sa tante. La petite sœur de son père.  

D'un geste lent, la respiration coupée, il sortit le médaillon de sous sa tunique et le serra entre ses doigts. Il fixa sans véritablement la voir Isabelle, absorbée par ses propres réflexions

"Blanche n'est pas ma mère. ma mère se nomme Rosina Bellanger. Mais mon père... Mon père est son frère. Mon père à qui je ressemble. Mon père qui s'était désespéré de revoir sa sœur. Mon père..."

Des larmes coulèrent le long à ses joues. Irrépressibles. Dans le tourment de ces révélations, Alexandre ne songeait plus qu'à son pauvre père qui recevrait un coup terrible d'apprendre que la sœur qu'elle venait juste de retrouver allait disparaître sur l’échafaud.

Spoiler:
Désolée, c'était un peu long comme passage... Mais au moins, Dyonis va être content : on ne l'accusera pas plus d'être le père d'Alex :P
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Le Cent-Visages le Mer 30 Oct - 11:18

[Les soldats du Guet repèrent-ils l'échange de billet entre Alexandre et un homme du baron ?
Réussite : oui. Échec : non]
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 1140
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 30
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Fatum le Mer 30 Oct - 11:18

Le membre 'Le Cent-Visages' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Audace' :
[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] 35cf00b9d55fe5f3e5705a5c8d75e33d
Fatum
Fatum
Admin
Admin

Messages : 465
Date d'inscription : 10/10/2018
Age : 27
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur https://lapourpreetlaroue.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Le Cent-Visages le Mer 30 Oct - 11:34

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Agent_10

Agents du guet royal

Un des gardes remarqua un mouvement suspect de la part du petit esclave, d'abord au sol à écrire, puis à remettre un document au baron de Frenn par l'intermédiaire d'un de ses hommes. L'agent approcha immédiatement de l'individu en question et ordonna :

-- Remettez-moi ce document. Rien ne doit échapper à l'enquête.

Il adressa au passage un regard mauvais à Alexandre, pour lui signifier qu'il devait demeurer à sa place et ne pas interférer dans les procédures. Le béquilleux d'ailleurs se fit remarquer une nouvelle fois en prétendant que Blanche, la tenancière de ce lieu, souhaitait faire de lui un noble. La première réaction de quelques-uns des soldats fut un fou-rire : quand bien même ce gamin descendait-il d'une lignée déchue, il pouvait toujours courir pour espérer un affranchissement... et une rééducation - surtout de la part d'une prostituée dérangée ! C'était la meilleure !
Alors qu'Alexandre fulminait après Blanche et commençait à se livrer à des commentaires cyniques, un des soldats s'adressa sévèrement à lui :

-- Tais-toi. Ou surveille tes paroles.

Au moins, son intervention avait aidé à clarifier l'absence de relation suspecte entre la catin en cheffe et le seigneur de Frenn. Les agents apprirent que Blanche serait donc la tante du garçon.
Ceci étant bien noté, ils reçurent avec une grande satisfaction tous les renseignements donnés par Isabelle, qui coopérait efficacement à l'enquête. Sans doute, celle-ci n'avait rien à se reprocher et ferait une bonne remplaçante. Les agents saisirent toutes les fioles, ainsi que les livres de comptes. Ils prirent également en note les sordides informations au sujet des abus, des bébés morts, des invalides exécutés. Le regard du commandant tomba sur Bastien : il allait prendre très cher. Quant à Blanche, si elle était folle, la sanction ne serait sans doute qu'un enfermement à vie.

-- Madame (dit-il à Isabelle) vous facilitez grandement notre travail. Soyez-en remerciée. Nous décrétons qu'en l'absence de Madame des Roses et du Sieur Sicognac, cet établissement vous revient de gestion. Marguerite ne craint pas grand chose ainsi que l'a précisé le Premier Conseiller et elle sera rapidement de retour, après une peine probablement légère. Enfin, libre à vous de revendre les esclaves de la maison ou de les conserver pour continuer leur travail céans.

Il fait signe à trois hommes de mettre sous scellé les pièces à conviction dans leur véhicule, puis de passer les menottes à Bastien pour l'y enfermer à son tour. Quant à Blanche, ils allaient l'interroger ici, si elle ne pouvait pas quitter sa chambre. Arriva le sujet de l'esclave malade. Le commandant reprit :

-- Pour l'esclave Tristan, ce que vous proposez est envisageable, mais il va tout de même nous falloir l'accord de son maître. M'accompagneriez-vous lui parler ? Car je suppose qu'il ne se déplacera certainement pas dans un... Lupanar.
Le Cent-Visages
Le Cent-Visages
Gestion des PNJ
Gestion des PNJ

Messages : 1140
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 30
Localisation : Partout et nulle part

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Alexandre le Mer 30 Oct - 13:09

Spoiler:
INon amis... Il faut qu'Alex arrête ses initiatives... Il le sait pourtant, ce con, que ses initiatives se soldent par des échecs :xD:

Enfermé dans les tourments que lui causaient la douleur de cette foudroyante révélation, Alexandre gardait la tête prostré. Il osait à peine penser. Toute cette situation était si horrible. Si tragique. Comment avait-on pu en arriver là ? Soudain, la voix sèche d'un agent le tira de sa torpeur émotionnelle. Il se redressa et découvrit avec effroi un des hommes exiger que l'on lui remette le document passé discrètement au Seigneur de Frenn. Un profond sentiment de lassitude l'envahit. Pourquoi le sort s'acharnait-il autant sur lui ? Il souhaitait juste protéger la petite Cassandre. En quoi serrait-ce un crime ? Des larmes continuaient à parler à ses yeux. Il devait au moins protéger le seigneur de Frenn et ses hommes, démontrer que tout ceci venait de sa propre initiative. Tant pis pour les flagellations et autres châtiments qui en résulteraient !

D'une voix tremblante, il murmura timidement :


"Pardon. Je ne pensais pas que ce serait important. Je ne voulais cacher des informations. C'est juste... Celle-ci ne mérite pas, je pense, votre intervention. Il s'agit de la petite esclave qui devait me conduire ici. En chemin, elle s'est arrêtée pour exposer le plan de son maître, nous dire de fuir et a aussi prédit que le malheureux Simon serait tué sans le moindre remords par son maitre et qu'il se débarrassera vite du corps. Elle était si courageuse et si généreuse. Et ce n'est qu'une enfant. Une enfant de dix ans. Alors j'ai voulu la protéger. Je lui demandé d'attendre à l'église. En sécurité. Une enfant n'a rien à voir dans une procédure judiciaire ni un Lupanar. Alors... Je voulais que le Seigneur de Frenn puisse l'aider à obtenir une meilleure place. Plus honorable. C'est tout. Voilà. Je suis désolé."

Il croisa en même temps le regard du seigneur de Frenn et fut tout piteux, se doutant de l'avoir encore déçu.

"Pardon, messire. Je sais. Je ne fais que des bêtises. Je suis un boulet. Un nuisible."

Sur cette dernière intervention, le petit esclave se referma en lui-même, retenant au mieux les larmes qui continuaient à lui monter.
Alexandre
Alexandre
Esclave domestique

Messages : 985
Date d'inscription : 14/10/2018
Age : 20
Localisation : Nérée

Feuille de personnage
Lien vers votre fiche personnage:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

[13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé] Empty Re: [13 septembre] Descente de gens d'armes [Terminé]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum